Nord du Mali: quatre soldats maliens tués dans deux attaques

5
Nord du Mali: quatre soldats maliens tués dans deux attaques
La mosquée Djingareyber de Tombouctou, le 8 avril 2015 afp.com/Sebastien RIEUSSEC

Bamako – Au moins quatre militaires maliens ont été tués jeudi dans deux attaques distinctes dans leur pays, à Tombouctou (nord-ouest) et près de Gao (nord), a appris l’AFP de sources militaires.

Un militaire malien a été tué par balle lors d’une embuscade jeudi matin dans la périphérie de la ville de Tombouctou“, a indiqué à l’AFP un officier de l’armée malienne dans cette ville.

Le militaire tué était au volant d’un véhicule qui allait ravitailler les troupes. Le tireur embusqué a pris la fuite après l’acte“, a-t-on précisé de même source.

Par ailleurs, au moins trois militaires ont péri dans l’explosion d’un engin au passage de leur véhicule près de Gao, selon les mêmes sources.

La tête de notre escorte a sauté sur une mine à 37 km (au sud-ouest) de Gao, vers Douentza. Nous déplorons la mort de trois de nos éléments“, a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’armée, le colonel Souleymane Maïga, imputant l’attaque à des auteurs “contre le processus de paix“, sans autre indication.

 Selon un responsable du commandement militaire à Gao, “c’est un véhicule d’escorte qui accompagnait d’autres véhicules qui venaient du sud de Gao. Une mine très probablement posée peu avant le passage du convoi a tué les trois militaires qui étaient dans le véhicule de tête“.

Confirmant l’information, une source de sécurité malienne a déclaré à l’AFP que deux autres militaires, membres de l’escorte se trouvaient “dans un état critique“.

Plusieurs groupes armés sont présents dans le nord du pays. Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix entre le gouvernement malien, les groupes qui le soutiennent et l’ex-rébellion de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

Les attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l’année 2015 vers le centre, puis le sud du pays, près des frontières avec le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

 Source: lexpress.fr
SOURCElexpress.fr
PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. IL faut les groupes armés cantonner et désarmer très bref délai pour connaitre qui est qui avant des populations soulèveront pour massacrer les groupes armés trop c’est trop 😈 😈 😈 😈

  2. Les ennemis de la paix ne constituent pas un groupe particulier . Ils sont à tous les niveaux . Il est temps de les
    dénicher et étouffer le germe dans l’oeuf . Faisons quelque chose au lieu à chaque fois de se contenter à mettre ces tueries au compte des ennemis de la paix .

  3. Bravo nfp copain mes respects . la vérité que braucoup des hypocrites , ne veulent surtout pas enttendre .

  4. ““Le militaire tué était au volant d’un véhicule qui allait ravitailler les troupes. Le tireur embusqué a pris la fuite après l’acte“,”

    MAIS DIEU MERCI, LES HELICOPTERES DE L’ARMEE MALIENNE ONT PU IMMEDIATEMENT LOCALISER ET NEUTRALISER LE FUGITIF! 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Vous savez bien, je parle de ces hélicoptères qu’on aurait pu acheter si un certain vieux con corrompu n’avait pas préféré un marché bidon de chaussettes ultra surfacturées, bien plus RENTABLE pour son propre compte bancaire et ce lui de son fils! 8) 8) 8) 😥 😥 😥

    Condoléances à la famille du malheureux défunt.

  5. Mais le tireur qui a tués le chauffeur au volent est parvenu à échapper comment aux autres militaires????? Vraiment la politique à foutue notre armée à l’air. tout temps défaite sur défaite. Formation zéro.

Comments are closed.