Processus de Paix à Alger : Le Mali tel que nous le voudrions!

10

Billal-Ag-Chérif

Ayant débuté sur fond de tensions de toutes sortes: tensions entre factieux et républicains, tensions entre factieux et factieux, tensions entre MINUSMA et factieux, tensions entre Peuple et MINUSMA, la cinquième série des négociations de paix entre fils de notre pays n´était pas évidente. Certains même pariaient sur deux jours de séjour en terre algérienne, d´autres sur une semaine, pas plus.

 

Autant de paris aujourd´hui faussés.  Parce qu´à Alger l´heure est plutôt à l´optimisme, à l´atmosphère conviviale. Et la convivialité, c´est important pour l´écoute de l´autre et le dialogue, affirment en choeur médiateurs, communauté internationale et bélligérants.

Alors, on peut sympathiser, dit-on dans les coulisses d´Alger. Et les gens y fraternisent effectivement,  au grand bonheur du principal, SEM Ramtane Lamamra. Le très chevronné médiateur a d´ailleurs laissé sa joie s´extérioriser à la poignée de main entre le Chef du Gouvernement du Mali, SEM Modibo Kéïta, et son petit-fils du MNLA, Billal Ag Chérif. Lequel n´hésite pas à faire la petite photo de famille avec ses frères du MAA et  de la partie gouvernementale comme cet autre Chérif, Moussa Ibn Doudou Haïdara du Ministère de la Réconciliation Nationale. Mieux, Billal Ag Chérif est presque tout sourire sur la photo.  Magie du contact avec un jeune réconciliateur au talent avéré ou celle des mots du PM Modibo Kéïta?

Toujours est-il, constate un fin observateur, que l´expression du visage de «l´hamghar targui» est sans fausse note et traduit son réel plaisir de se retrouver en famille.  Un peu comme  au bon vieux temps du «Maliba». Au temps où il n´y avait presque pas de frontière entre, d´une part,  familles septentrionales, et, d´autre part, entre celles-ci et les familles du sud.

C´est que «dans ce Mali, on est tous parent d´une façon ou d´une autre», un  autre spécialiste du Mali.  Et il ajoute : « Les griots que tout le monde croit mandingues «bon teint» ne chantent-ils pas eux-mêmes leur appartenance à la ligne descendante de Sourakhata, un compagnon de notre Prophète bien aimé à tous, Mouhammad (SAWS), le Saint ancêtre des Chérif. Et les mêmes griots se disent parents proches des Kéïta. Ce qui laisse entrevoir l´origine plus ou moins orientale de ces derniers ».

Même si cette dernière thèse est battue en brèche par ceux qui pensent à une origine autochtone de cette famille princière du Manding.  Un avis que ne partage pas cet  autre historien, L. Diakité: «nous venons tous d´Orient».

Quoi qu´il en soit, tranche Zahaby Ould Sidi Mohamed, le Réconciliateur en Chef du Mali, il n’y a pas de problème ethnique ou racial au Mali. Et à Présence Mandingue (GIE) pour le Patrimoine Immatériel Malien, on pense que «notre Histoire n´a pas encore fini de livrer ses secrets. Nous gagnerons à développer la réflexion sur nous-mêmes, au lieu de gaspiller nos énergies dans moult querelles qui n´avancent en rien la cause du Développement de notre pays et mettent en péril la vie de la postérité».     Alors pourquoi ne pas fraterniser? Puisque que «Seule la mauvaise gouvernance nous a conduits là où nous sommes. Les nouvelles autorités ont donc pris des mesures. L’adoption d’une loi contre l’enrichissement illicite pose un premier jalon en direction de la bonne gouvernance. La création de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation est un autre geste fort : depuis 1963, les rébellions se sont succédé sans que la justice reconnaisse les souffrances des populations. Cette fois, les coupables répondront de leurs actes devant les Maliens », soutient le MRN,ZOSM,  au micro de JEUNE AFRIQUE.

Partis à Alger «dans un état d’esprit toujours confiant», selon la belle expression du Chef de la Diplomatie malienne, SEM Abdoulaye Diop, les Maliens ne se sont pas privés du plaisir d´aller vers l´autre. Et celui-ci le leur a bien rendu.

Cela n´enlève rien à «la gravité de la situation sur le terrain » rassure le l’excellent ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale du Mali.

Le Président Ivoirien d´alors, Félix Houphouët Boigny disait: «la paix est un comportement». La «voix d´outre-tombe» de ce grand amoureux de la Paix serait-elle parvenue aux Maliens?

A Alger siffle un air pré-colombin, délectons-nous!

Hawa DIALLO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. A LIRE ABSOLUMENT CE POEME DE “ASSO” A CAUSE DE DIEU T A REAGIR SUR CE POEME, moi, Je te tire mon chapeau encore SIDIBE pour cette brillante inspiration que PERSONNE NE PEUT DECRIRE CE QUE RESSENS KIDAL AUJOURD’HUIUN POEME :
    Je le copie ce poéme ici dans mes réaction
    KIDAL PARLE AU MALI
    (Kidal si triste parle enfin au Mali mais pour qui ?)
    « Plongée dans la nuit noire, nuit noire, aussi noire comme l’obscurité de la tombe,
    Ma tombe qu’ils veulent m’y enfoncer par leurs cœurs de méchants et d’opportunistes,
    Grelottant si lourdement, pas par ce froid aigri mais, mais par leur volonté malsaine,
    Leur volonté si bien animée par cette haine sans fondement contre toi
    Pour les rendre si aveugle par le fait de leur orgueil exacerbé, irrationnel
    Je suis ta Kidal, ta région si lointaine aujourd’hui de ta chaleur maternelle,
    Ta fille de moi Kidal qui te pleure, qui te pleure ma chère mère, mon Mali !

    Je suis Kidal, ta région du fonds de ce désert, ce désert chaotique qui te réclame,
    Qui te réclame tes camions remplis de vivre et de tes enfants du Sud
    Sans lesquels, je ne saurai exister ou tenir jusqu’à cette date qu’ils ont voulu,
    Qu’ils ont voulu me jeter dans cette nuit noire pour que je te réclame aujourd’hui
    Haut et fort puisque me voyant vider de mes fils, tes fils,
    Ces dignes fils de toi, tout comme moi, qui ne savent où aller ou que faire
    Puisque ne sachant comment se défaire d’eux puisque armés contre eux.

    Je suis ta Kidal, l’orpheline abandonnée dans ce désert brulant par ce soleil révolté
    Qui vagit comme cet enfant affamé, assoiffé, aux lèvres sèches, les yeux hagards
    Devant les seins flasques, sans lait de sa mère mourante sur ce désert !
    Kidal, je le suis ! Kidal, je le serai de toi, chère mère « Maliba »,
    Toi qui as toujours su me dompter, toi qui m’a tant nourri de tes seins si doux !
    Je suis ta ville de Kidal qui veut tes enfants travailleurs pour moi
    Pour que je vive encore sous le rythme de mon takamba et du tinden non aigris.

    Je ne suis pas cette Kidal de la haine pour la couleur de la peau
    Sinon, je n’allais pas être ce mélange salué par la Culture Universelle
    Où j’ai des Coulibaly, des Keita, des Soumahoro….. issus de mon brassage !
    Je ne suis pas cette Kidal du contre Dieu, l’Unique, l’Absolu
    Pour s’anéantir avec ces bombes, tuant de surcroit ces innocents qui n’ont rien fait
    Au nom de l’extrémisme jamais dictée par le Prophète, le Dernier paraclet de Lui Dieu,
    Non, je ne suis pas ces Kidal chantées par eux pour leurs buts personnels malsains.

    Je suis cette Kidal de Toi, mon Mali Unique et envié du Monde entier par ce cousinage inégalé,
    Ce Mali du Peulhs sur le dos du bwa, du sonrhaï sur la tète du dogon,
    Du bellah ami du touareg, du senoufou esclave du Minianka, du, du ……..
    Hum ! Du coulibaly et ses Keïta, du Maiga et ses Touré, du Diarra et ses Traoré,
    Du Monékata et ses Diabaté, du Diallo et ses Fané et Ballo et vis-versa, du, du……
    Oui, Je suis cette Kidal de tes biennales où le brassage m’a permis
    La connexion aux autres, les autres à moi où l’on ne parlait que toi, Mali !

    Ils ont dit ! Oui, ils ont dit : « Azawad ! Azawad ! Azawad ! » Hum !
    Que sera moi, si je suis Azawad et que Sikasso n’était pas kénédougou,
    Si Ségou n’était balanzan, Si Kayes n’était pas kasso,
    Si, si, si ce Mali n’était pas unique et indivisible devant le Monde entier,
    Ce Monde entier qui me rie, moi Kidal et non toi, Mali
    Puisque sachant que je ne serai rien sans toi Mali, toi ce Mali des grands empires
    Pour que je dise aujourd’hui à qui veut l’attendre : je ne te quitterai jamais, toi Maliba, ma mère »
    ADAMA SIDIBE « Je veux ce Mali »

    ;

  2. UN POEME : KIDAL PARLE AU MALI
    (Kidal si triste parle enfin au Mali mais pour qui ?)
    « Plongée dans la nuit noire, nuit noire, aussi noire comme l’obscurité de la tombe,
    Ma tombe qu’ils veulent m’y enfoncer par leurs cœurs de méchants et d’opportunistes,
    Grelottant si lourdement, pas par ce froid aigri mais, mais par leur volonté malsaine,
    Leur volonté si bien animée par cette haine sans fondement contre toi
    Pour les rendre si aveugle par le fait de leur orgueil exacerbé, irrationnel
    Je suis ta Kidal, ta région si lointaine aujourd’hui de ta chaleur maternelle,
    Ta fille de moi Kidal qui te pleure, qui te pleure ma chère mère, mon Mali !

    Je suis Kidal, ta région du fonds de ce désert, ce désert chaotique qui te réclame,
    Qui te réclame tes camions remplis de vivre et de tes enfants du Sud
    Sans lesquels, je ne saurai exister ou tenir jusqu’à cette date qu’ils ont voulu,
    Qu’ils ont voulu me jeter dans cette nuit noire pour que je te réclame aujourd’hui
    Haut et fort puisque me voyant vider de mes fils, tes fils,
    Ces dignes fils de toi, tout comme moi, qui ne savent où aller ou que faire
    Puisque ne sachant comment se défaire d’eux puisque armés contre eux.

    Je suis ta Kidal, l’orpheline abandonnée dans ce désert brulant par ce soleil révolté
    Qui vagit comme cet enfant affamé, assoiffé, aux lèvres sèches, les yeux hagards
    Devant les seins flasques, sans lait de sa mère mourante sur ce désert !
    Kidal, je le suis ! Kidal, je le serai de toi, chère mère « Maliba »,
    Toi qui as toujours su me dompter, toi qui m’a tant nourri de tes seins si doux !
    Je suis ta ville de Kidal qui veut tes enfants travailleurs pour moi
    Pour que je vive encore sous le rythme de mon takamba et du tinden non aigris.

    Je ne suis pas cette Kidal de la haine pour la couleur de la peau
    Sinon, je n’allais pas être ce mélange salué par la Culture Universelle
    Où j’ai des Coulibaly, des Keita, des Soumahoro….. issus de mon brassage !
    Je ne suis pas cette Kidal du contre Dieu, l’Unique, l’Absolu
    Pour s’anéantir avec ces bombes, tuant de surcroit ces innocents qui n’ont rien fait
    Au nom de l’extrémisme jamais dictée par le Prophète, le Dernier paraclet de Lui Dieu,
    Non, je ne suis pas ces Kidal chantées par eux pour leurs buts personnels malsains.

    Je suis cette Kidal de Toi, mon Mali Unique et envié du Monde entier par ce cousinage inégalé,
    Ce Mali du Peulhs sur le dos du bwa, du sonrhaï sur la tète du dogon,
    Du bellah ami du touareg, du senoufou esclave du Minianka, du, du ……..
    Hum ! Du coulibaly et ses Keïta, du Maiga et ses Touré, du Diarra et ses Traoré,
    Du Monékata et ses Diabaté, du Diallo et ses Fané et Ballo et vis-versa, du, du……
    Oui, Je suis cette Kidal de tes biennales où le brassage m’a permis
    La connexion aux autres, les autres à moi où l’on ne parlait que toi, Mali !

    Ils ont dit ! Oui, ils ont dit : « Azawad ! Azawad ! Azawad ! » Hum !
    Que sera moi, si je suis Azawad et que Sikasso n’était pas kénédougou,
    Si Ségou n’était balanzan, Si Kayes n’était pas kasso,
    Si, si, si ce Mali n’était pas unique et indivisible devant le Monde entier,
    Ce Monde entier qui me rie, moi Kidal et non toi, Mali
    Puisque sachant que je ne serai rien sans toi Mali, toi ce Mali des grands empires
    Pour que je dise aujourd’hui à qui veut l’attendre : je ne te quitterai jamais, toi Maliba, ma mère »
    ADAMA SIDIBE « Je veux ce Mali »

  3. Depuis le début (le tout début!), et malgré les vaines postures d’homme à poigne 🙄 de zonkeba 1er-qu’on-ne-trimballe-pas, on assiste à ses concessions et ses cadeaux (levées de mandats d’arrêt, libérations massives de prisonniers, gentilles “discussions” dans les salons de koulouba avec les chefs rebelles, etc), et à son incapacité dramatique à faire face et à gérer cette crise! 😥 😥 😥 😥

    Notre gouvernement et notre président ne sont PAS DE TAILLE, et cette triste EVIDENCE, les rebelles l’ont compris et constaté…. aussi bien que nous tous!

    Malheureusement, et comme si la mollesse et l’incompétence d’Ibk ne suffisait pas, ce manque d’envergure de courage et de poigne s’est trouvé DRAMATIQUEMENT aggravé par la décision la stupide et la plus immature de cette crise: La visite à Kidal de son crétin de PM et la lamentable déroute de l’armée nationale qui en a résulté! 👿 👿

    Tout le monde (et vraiment TOUT LE MONDE!) avait formellement dissuadé Ibk d’autoriser cette visite à très haut risque inutile, parce TOUT LE MONDE ( chancelleries étrangères, Minusma, Barkhane, personnalités politiques Maliennes, etc.) PREVOYAIT ce que cette visite stupide risquait d’entraîner… Bref, TOUT LE MONDE PREVOYAIT, sauf….Ibk, tellement soucieux de faire “oublier” le Boeing et tellement pressé de “se refaire une image”! 😳 😳 😳 😳

    Et bien évidemment 😥 😥 il s’est passé EXACTEMENT ce que TOUS les observateurs sensés redoutaient: Un atroce carnage d’une part et d’autre part, une déroute lamentable de l’armée nationale avec abandon des armes et des blindés, fuite des soldats face aux rebelles, etc…

    Jusqu’au 21 mai, les rebelles avaient en face d’eux un pouvoir AMATEUR et TIMIDE;
    A partir du 21 mai, et c’est beaucoup plus grave, ils ont eu en face d’eux un gouvernement VAINCU, et même SEVEREMENT VAINCU! 👿 👿 👿 👿

    Et bien évidemment, à partir de là, ces chiens de rebelles se sont senti pousser des ailes” parce que N.O.U.S leur avons nous-mêmes (nous!) “offert sur un plateau” une écrasante victoire militaire avec cette visite stupide et inconsciente! (Comme TOUT LE MONDE le redoutait, à part bien sûr les 1ers concernés, PR et PM! 🙄 🙄 )

    Le torchon qu’on nous présente aujourd’hui ne me surprend pas (j’ai dit MILLE FOIS qu’on arriverait très probablement à des accords débiles et soumis!), tout simplement parce que quand on négocie, on négocie “D’EGAL A EGAL!”

    Or, le tragique (et stupide!) 21 mai nous a amené à “négocier” 🙄 DE VAINQUEURS A VAINCUS! 👿 👿 👿 👿 Dans ces conditions, voilà ce que ça donne! 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Si les rebelles sont arrivés REGONFLES A BLOC et en position de supériorité (d’où leur arrogance et leurs exigences), c’est à l’inconscience et l’irresponsabilité d’Ibk/Mara que nous le devons!

    Mais comme toujours, quand on aura NOUS-MEME signé des conneries, il nous restera le recours d’accuser l’Algérie… 😳 😳 😳

    Une vieille habitude… 🙄

  4. Merci Kassin, analyse très réffléchie merci, j’éspère qu’ils t’enttendront .
    à fin de nous éviter de tomber, dans le piége des ennémies .
    je doute ,du sérieux de Mr le président .

  5. “ARTICLE 6: AU NIVEAU LOCAL

    …..
    – II est reconnu à chaque région le droit d’adopter la dénomination officielle de son choix dans le cadre des dispositions relatives au statut juridique et fonctionnement des régions….”

    SI JAMAIS LADJI CHARLIE BÊTISE SIGNE CETTE MERDE C’EST LA PORTE OUVERTE À LA PARTITION DU MALI.

    Car les voyous armés vont appeler les 3 régions du Nord du Mali ÉTAT DE L’AZAWAD et avec les 30% du budget d’état que cet accord de merde les procure avec les pourcentages sur les contrats miniers et autres intégrations sauvages de tous les voyous armés dans tous les corps de constitués de l’État alors que l’état n’aura plus le droit de nommer des gouverneurs à Gao, Tombouctou et Kidal, c’est carrément un ÉTAT FÉDÉRÉ AZAWAD QUI SERA CRÉÉ DE FAIT.

    DONC UNE GROSSE MISE EN GARDE À LADJI CHARLIE BÊTISE SI JAMAIS IL NE DÉCHIRE PAS CETTE MERDE D’ACCORD D’ALGER IL FINIRA PLUS MAL QU’ATT.

    Pire encore, la grosse merde d’Alger prévoit de changer la constitution du Mali pour reconnaître l’appellation qui sera donnée à nos trois régions du Nord par les voyous armés alors que l’État n’aura plus aucune prérogatives administrative et judiciaire.

    Personne ne parle des poursuites judiciaires des voyous quand ils vont manquer aux lois maliennes, quelles juridictions seront compétentes pour démettre de leurs fonctions les autorités élues de Kidal s’ils enfreignent à la loi malienne.

    Ce sera pratiquement impossible de les attraper par la loi car il seront comme indépendants de tout pouvoir de Bamako et feront ce qu’il veulent de tous les projets de developpement du Nord y compris le détournement MASSIF des fonds (DES COLOSSAUX PROJETS DE DEVELOPPEMENT PRÉVUS PAR LA MERDE. D’ACCORD D’ALGÉRIE) pour payer des armes de guerre et combattre l’armée malienne alors qu’on ne pourra plus les poursuivre en justice car ils bénéficieront d’une immunité permanente.

    QUELLE MERDE, QUELLE BÊTISE DE LADJI CHARLIE BETISE ET DE SA BANDE D’INCAPABLES AFFAMÉS ET VOLEURS!

    “OH LE MALI LA VOIX DE MODIBO !

    AMIS SOLDATS, AMIS SOLDATS!

    AUX CITOYENS AUX PAYSANS!”

    Barrons la route à cette mascarade et à cette grosse merde d’accord d’Alger 2 qui liera pieds et mains du Mali et permettre aux voyous armés de s’accaparer du Nord de notre pays comme bon leur semble.

    Salute.

Comments are closed.