300 logements de Bamako : Les jeunes s’engagent pour le développement du quartier

0

Ce samedi 31 juillet 2021, ce groupe  d’associations  de jeunes a lancé  un vaste programme  d’assainissement  et d’entretien  des routes dans le quartier 300 logements  de Bamako. Une opération qui vise à rendre propre leur quartier surtout en cette période hivernale.

Les jeunes des 300 logements  sont conscients que l’assainissement relève de leur tâche fondamentale et qu’il est à la base de la santé, du développement économique et social. En plus, ils savent que la constitution du Mali en son article 15 stipule que «toute personne a droit à un environnement sain, la protection, la défense de l’environnement et la promotion de la qualité de la vie sont un devoir pour tous et pour l’Etat».Partant de ces constats, ils  ont décidé de contribuer activement à l’amélioration de leur cadre de vie. A ce titre, ils comptent  mener des activités de salubrité tels que : le balayage quotidien et permanent, le curage des caniveaux. La mairie de la commune V a soutenu  cette première opération à travers la mise à disposition du petit matériel (pelles, brouettes, etc.) Les objectifs visés portent sur la mobilisation des populations riveraines pour leur implication citoyenne dans l’assainissement et l’amélioration de leur cadre de vie.

Première du genre, cette opération  a concerné  l’entretien  du  tronçon rond-point du quartier 300 logements  jusqu’à  la devanture du commissariat de police  du 4ème arrondissement en passant derrière  la mairie de la commune V.

Selon président Oumar Maïga de l’Ajcd, cette opération est rendue possible grâce au  soutien matériel du maire. A l’entendre,  le financement  a été  assuré  par les cotisations des membres et les personnes de bonne volonté.  L’occasion était opportune pour lui de faire une brève présentation de ce groupement d’associations.  Selon lui, ce groupement  d’associations  est né en 2013 pour faire face à  l’occupation des espaces publics du quartier  par certains  prédateurs  fonciers. Ce fléau est presque fréquent au niveau de tous les quartiers de Bamako comme le témoigne  le président de l’Ajcd, Soumaila  Traoré, membre du collectif. 

« Cette opération d’assainissement ne sera que partie remise car le dernier samedi de chaque mois sera retenu par les différentes associations pour mener une  activité de développement de leur quartier », renchérit Ismaël Traoré, président de Siguda kunko. C’est pourquoi il a invité les associations membres du collectif à œuvrer sur cette lancée pour le bonheur de la population.  

Bissidi SIMPARA 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here