Avec 4 projets de modernisation de Bamako : Adama Sangaré explore le créneau public-privé

0

«…Face à l’intérêt collectif (…), nous ne reculerons devant aucune tentative de sabotage». C’est avec une telle assurance que le maire de Bamako, Adama Sangaré, a conclu son propos à la cérémonie d’ouverture de la session extraordinaire du conseil du District, le 24 Avril dernier. Convoquée pour la validation du protocole d’accord entre la société chinoise Wang Shaoping CGCOQ et la ville de Bamako, ladite session aura mobilisé à la proportion des espoirs et attentes relatives aux gigantesques projets annoncés dans le cadre de ce partenariat. Il s’agit d’un complexe administratif et commercial ´Immeuble Bama Saba’, de l’aménagement et de l’équipement de la Place Sikasso du Marché Dossolo Traoré, de la dotation de la Commune I en marché moderne et de la construction d’un parking public à étage à l’ACI 2000.
Fruits d’un plaidoyer du District auprès de partenaires nationaux et étrangers, ces quatre leviers de développement seront réalisés, dans le cadre d’un partenariat public-prive, par l’entreprise CGCOQ représentée par Wang Shaoping à l’ouverture de la session de validation du protocole d’accord par le Conseil du District.
À l’occasion, le Maire Adama Sangaré s’est réjoui de la contribution du District au programme présidentiel d’urgences par l’amélioration «des conditions de vie des habitants de la ville». Et de laisser entendre, par la même occasion, que l’initiative s’inscrit dans la droite ligne des aspirations et des besoins de modernisation de la capitale ainsi que de ses ambitions d’en faire une plaque tournante de l’économie nationale et sous-regionale.

A Keïta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here