Présentation des vœux de nouvel An à la mairie du district : Bilan positif pour les recettes de 2017 collectées à plus 87%

0

Après les fêtes de fin d’année, place aux cérémoniales de présentation de vœux. C’est dans ce cadre que le personnel de la mairie du district a organisé une cérémonie, le mardi 2 janvier 2018, sa solennelle présentation de vœux au maire du district, Adama Sangaré. Cet exercice traditionnel  de présentation de vœux est l’initiative des différents syndicats que sont  la  Section Syndicale des Municipalités du Mali relevant du SYNTADE et le Syndicat National des Travailleurs des Collectivités Territoriales (SYNTRACT) de la mairie du district. Et avec comme invité spécial le maire de Kita.

Pour respecter la tradition du début de la nouvelle année, les travailleurs de la mairie du district de Bamako se sont retrouvés dans une ambiance festive pour souhaiter leurs vœux de nouvel an au premier responsable du district, le maire Adama Sangaré. L’occasion était donc saisie par les porte-paroles des travailleurs pour dresser le bilan de l’année écoulée et exprimer certaines doléances à l’attention du maire pour l’amélioration du bien-être social des travailleurs de ladite mairie.

C’est ainsi que les porte-paroles des travailleurs ont dressé le bilan de l’année écoulée qui, selon eux, a été très positif. Pour la simple raison que le bilan des recettes cumulées de l’année 2017 s’élève à plus  de 87% soit une large hausse par rapport à l’année 2016.

Les travailleurs ont aussi profité pour soumettre des doléances au maire Adama Sangaré à savoir : l’octroi de vignettes aux travailleurs de la mairie.

En retour, le maire Adama Sangaré leur a souhaité ses vœux les meilleurs pour la nouvelle année, tout en les félicitant pour le travail colossal abattu. Il a émis le souhait de voir le système financier informatisé pour plus de performance en termes de recouvrement.

Il est à noter que le maire Adama Sangaré a désapprouvé la requête des travailleurs, quant à l’octroi gratuit de vignettes aux travailleurs de la mairie, car selon lui, en matière de droits civiques, il n’y a pas deux poids deux mesures, tous les Maliens naissent libres et égaux.

Mohamed El-Moctar Touré (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here