CSDM : Bras de fer judiciaire

0

La bataille juridique engagée au Mali par le bureau exécutif du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) contre Baidy Dramé, du Conseil supérieur de la diaspora malienne France (CSDMF) et le projet de construction d’un nouveau siège ont été les points essentiels développés au cours de la conférence de presse organisée le jeudi 13 mai par le bureau exécutif de cette organisation

Le bureau exécutif du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) comme à ses habitudes, a informé l’opinion nationale et internationale sur la prétendue tentative de déstabilisation entreprise par Baïdy Dramé à l’encontre de leur organisation commune. C’était le jeudi 13 mai 2021, à la faveur d’une conférence de presse tenue à son siège sis, au 300 logements.

Le nommé Baïdy Dramé, exclu de toutes les instances de la faitière, refuse de se résigner. Dès lors, il est en train de recourir à tous les moyens possibles pour s’approprier le CSDM. Il a d’abord tenté de récupérer le logo de cette organisation apolitique qui s’est donnée comme créneau de défendre les intérêts des Maliens établis à l’extérieur ont expliqué les conférenciers.

Baïdy Dramé, agissant  au nom d’une formation politique que dirige un frère à lui et qui peine à se faire une certaine légitimité veut, selon les conférenciers, passer par le CSDM pour se donner une assise sur l’échiquier politique. Face à son plan machiavélique, le bureau légal de la faitière, lui a écrit pour lui demander de se ressaisir, étant donné que le CSDM n’a pas d’ambitions politiques et qu’il a été crée pour défendre les intérêts physiques et moraux des Maliens de l’extérieur.

Face aux agissements malveillants de M. Dramé, en complicité avec son frère, homme politique, le bureau exécutif du CSDM s’est opposé à certaines de ses décisions, alors qu’il était encore membre du démembrement de la faitière en France et qu’il avait été mandaté pour installer le bureau du CSDM en France et en Europe.

A la surprise générale du bureau légal, Baïdy Dramé était en train d’associer les activités du CSDM à des activités politiques en rapport avec la section du parti politique de son frère en France.

C’est compte tenu de ces comportements malsains, en contradiction avec les textes du CSDM que la décision a été prise de façon unanime d’exclure Baïdy Dramé de tous les organes et instances du démembrement de la faitière de France. Cela a été fait à la suite d’une réunion convoquée par Mme Diabaté Mariétou Diallo, en qualité de vice-présidente du CSDM France.

Selon le bureau légal du CSDM, les raisons de la radiation de M. Dramé ont pour noms : escroquerie en bande organisée ; manipulation des membres du bureau ; atteinte à l’image du CSDM et à son patrimoine ; abus de confiance ; dépôt frauduleux du logo du CSDM à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI), en France etc.

Mohamed Cherif Haïdara qu’a été reconduit à la tête du CSDM et à l’unanimité, pour un mandat de 5 ana, a profité de cet énième rendez-vous avec les hommes des médias, pour annoncer une bonne nouvelle. C’est le projet de construction du nouveau siège du CSDM sur une superficie de 22 hectares, offert par un Malien établi à Congo Brazza.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here