Guerre en Ukraine : Qu’en est-il du sort réservé aux maliens résidant dans ce pays ami ?

0

Cette guerre qui est considérée comme une invasion de l’Ukraine par la Communauté Internationale est aperçue comme une opération militaire spéciale par les autorités russes.

Nouvel ordre mondial en marche ou repositionnement géopolitique, ce qui nous intéresse pour notre part est le sort réservé à la communauté malienne résidant dans ce pays.

Du côté des autorités maliennes, le Ministère des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine informe l’opinion nationale que le Gouvernement de la République du Mali suit avec une grande attention l’évolution de la situation en Ukraine, pays dans lequel vivent certains de nos compatriotes dans un communiqué signé par le secrétaire général dudit département Mme Tangara Nema Guindo et publié le 27 février 2022 ainsi qu’il suit : «Conformément à sa vocation d’assistance et de protection de nos compatriotes vivant à l’extérieur, le département rassure que toutes les dispositions adéquates sont en cours pour préserver la vie de nos compatriotes dans ce pays. Il rassure également qu’à ce jour, aucune victime malienne n’est à déplorer.

Son Excellence, le Colonel Assimi Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Dr Choguel Kokalla MAIGA, Premier ministre, Chef du Gouvernement et l’ensemble de son équipe expriment leur solidarité à nos compatriotes établis en Ukraine. Le Gouvernement a mis en place un dispositif pour leur venir en aide dans l’immédiat, avant de procéder à leur rapatriement pour ceux qui le désirent.

Le Ministre se féra le devoir d’informer l’opinion nationale au fur et à mesure de l’évolution de la situation et appelle nos compatriotes à une stricte observation des mesures de sécurité. »

Aussi, l’on constate que initiatives ont été prises sur le continent en vue d’organiser le rapatriement des ressortissants africains qui sont nombreux dans ce pays. Souvent, l’on s’aperçoit que ces efforts de rapatriement sont même mutualisés entre les différentes chancelleries africaines opérant en Occident.

Au vue des informations ayant circulé sur des actes de discrimination dont sont victimes les africains qui cherchent à fuir la guerre dans ce pays, l’Union Africaine s’est vue obliger de monter au créneau pour dénoncer ces mauvais traitements : «  L’Union africaine (UA) a fait part lundi de son inquiétude après les accusations croissantes de comportements racistes à l’encontre de ressortissants africains aux frontières ukrainiennes, que certains semblent empêchés de rejoindre ou de franchir. Appliquer un “traitement différent inacceptable” aux Africains serait “choquant et raciste” et “violerait le droit international”, a-t-elle souligné. ».

L’on est en droit de se poser des questions sur le sort de nos compatriotes qui ont été surpris par la guerre en Ukraine surtout que des informations font état de certains d’entre eux avaient pu quitter l’Ukraine, selon Adama DIARRA, représentant des maliens à Hongrie. Selon lui, trente-sept (37) étudiants maliens étudiaient en Ukraine, dont deux étaient  avec lui pendant deux jours avant leur départ pour la France ; Cinq (5) sont en Pologne avec une veuve polonaise dont le mari était malien (j’ai même parlé avec eux avant-hier et Cinq (5) sont en Slovaquie chez le consul honoraire du Mali à Bratislava. Pour les autres, il estime n’avoir  aucune information.

Même s’il semble que  les autorités de la Transition malienne ont, à travers l’Ambassade du Mali à Ankara (Turquie), apporté une aide financière à nos ressortissants qui devraient ainsi pouvoir subvenir à leurs besoins et rester en contact avec leurs familles, il n’en demeure pas moins que cette affaire doit être suivie de près et voir comment rapatrier urgemment nos compatriotes car la poursuite des études dans ce pays avec ce qui s’y passe n’est pas pour demain.

L’idéal aurait été de coordonner avec les autres chancelleries africaines ayant déjà pris l’initiative de rapatrier leurs ressortissants, mais le contexte malien ou nous avons la grande majorité de la communauté internationale sur notre dos peut-il nous faciliter la saisine de cette opportunité ?

Aujourd’hui, il est plus que jamais nécessaire que nos autorités œuvrent urgemment pour nous sortir de cet isolement qui ne peut être que préjudiciable à l’épanouissement de notre pays.

Lassina Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here