Migration : La solidarité du CSDM envers les Maliens en détresse

0

Le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a organisé, samedi 20 juillet 2019, une conférence de presse pour dénoncer la situation de détresse des Maliens vivant en Lybie, en Mauritanie et en Algérie. Son président, Mohamed Cherif Haïdara, demande aux autorités des pays d’accueil de respecter les droits et la dignité des Maliens.

Après avoir présenté les difficultés auxquelles sont confrontés les Maliens vivant en Lybie, en Algérie et en Mauritanie, le président du CSDM, Mohamed Cherif Haïdara, a rappelé les actions posées par son association pour soulager leur détresse. Dans ces trois pays, précise-t-il, des Maliens sont persécutés et chassés comme des malpropres”.  En Mauritanie, indique M. Haïdara, les migrants sont beaucoup plus confrontés au problème de carte de séjour. Bizarrement, s’interroge-t-il, ce sont les Maliens qui sont le plus concernés que les autres nationalités par les contrôles et souvent de tous les excès”.  Et pourtant, il existe une convention en vigueur entre le Mali et la Mauritanie, signée le 25 juillet 1963 à Nouakchott par les ministres de la Justice des deux pays, sous la supervision des anciens présidents Modibo Keita et Moktar Ould Daddah.

Les exactions commises lors des contrôles intempestifs par les forces de l’ordre sont monnaies courantes. Mais, il y a une loi qui demande à ce que ceux qui ont leurs cartes nationales bénéficient d’une attention particulière. Le problème avec la carte nationale du Mali est que n’importe quel imprimeur peut l’imiter car elle ne comporte aucun élément de sécurité”, indique M. Haïdara.

Par ailleurs, le CSDM s’inscrit en faux contre le communiqué du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) qui affirmait que les Maliens de la Mauritanie ne rencontraient aucun problème et que certains s’étaient juste mêler des affaires qui ne les regardaient pas”. Et le SG du CSDM Mauritanie, M. Thienta, de confirmer que des Maliens sont humiliées et expulsés comme des bandits, sans aucune dignité.

Concernant l’Algérie, le CSDM indique que des Maliens y vivent les mêmes conditions. Pire”, s’indigne le président Haïdara qui, en commentant une vidéo, manifeste sa solidarité envers ses compatriotes bloqués et torturés dans ce pays.

Nous sommes à Alger. On a été arrêté sans motif dans nos maisons, sur des terrains de football et sur nos lieux de travail… Nous sommes au nombre de 72 pour le moment et ils continuent d’enfermer d’autres compatriotes. Nous demandons au président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara, et toutes les organisations chargées des Maliens de la diaspora de nous venir en aide afin que les autorités algériennes nous libèrent”, lance, désespéré, l’auteur de la vidéo.  En Lybie également, des Maliens ont perdu la vie lors d’un bombardement et le président du CSDM Tripoli a été assassiné, selon Mohamed Chérif Haïdara.

Critiquant l’approche du ministre des Maliens de l’Extérieur, le président du CSDM conclu :

 je ne cesserai jamais de rappeler la recrudescence de l’insécurité de nos compatriotes à l’étranger notamment en Libye, en Algérie ou en Mauritanie… Le CSDM demande qu’on respecte les Maliens partout à travers le monde”.

Oumou Fofana

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here