visite du CSDM à Hamala Magassa revenu blessé de la Libye : Un acte humanitaire salué à sa juste valeur

1

Hamala Magassa, un jeune âgé de 26 ans a été victime de tirs par fusil par des jeunes libyens à Tripoli. Son tort a été de s’être retrouvé dans ce pays à la quête du mieux-être. Il est revenu au bercail à Lafiabougou Taliko-Bougoudani , le 18 mars dernier où il y a reçu la visite d’une délégation du CSDM conduite par son Président.

Pour la circonstance, Mohamed Chérif Haïdara était accompagné d’Ahmadou Draméra, vice-président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM).

En rendant visite à ce blessé d’une aventure, les membres du CSDM ont voulu témoigner leur compassion à l’endroit de ce citoyen malien parti ailleurs à la quête d’un avenir meilleur afin de lui remonter le moral. Et cela, après qu’il soit victime d’une pratique inhumaine de la part des jeunes zélés de son pays d’accueil.

S’expliquant, sur les raisons de leur visite, le vice président dira qu’elle s’inscrit dans un cadre purement humanitaire.

«Nous avons appris la nouvelle de la blessure en France par le canal de Sékou Magassa, votre père qui est aussi membre du conseil,  nous lui avons promis de vous rendre visite une fois revenus à Bamako, et c’est ce que nous avons fait ce mardi 08 novembre 2016 », a dit en substance Draméra.

Emu, M. Hamala a pris la parole pour parler des circonstances ayant abouti à sa blessure. Il témoigne sur ce qui lui est arrivé en ces termes :

«J’étais en compagnie de 02 autres Maliens lorsque quatre bandits libyens nous intimèrent l’ordre de nous arrêter. N’ayant pas confiance en eux, nous  continuâmes  notre chemin. Ils nous  ont poursuivis en voiture avant ne que nous  ne bifurquions dans une rue non pénétrable en  voiture. Ils ont abandonné leur voiture, sont venus  quadriller les deux bouts de la rue par deux à deux. Quand nous sommes arrivés à un bout, c’était impossible de passer. Nous sommes  retournés vers l’autre. Un des bandits a tiré à bout portant sur nous. Atteint au pied, je suis tombé raid. Me laissant pour mort, ils ont poursuivi les deux autres qui ont pu s’échapper. C’est comme çà que des connaissances Maures m’ont secouru pour m’emmener au foyer où j’ai logé. Tout de suite, des connaissances et colocataires du foyer ont cotisé pour m’envoyer à Bamako où je suis arrivé le 18 mars 2016. Je remercie mes camarades pour ce geste humanitaire».

Par ailleurs, il a affirmé que les Maliens de la Libye souffrent énormément dans ce pays qui manque de gouvernement. C’est le laisser-aller total et les étrangers paient les peaux cassées de cette situation.

Il remet en cause l’ambassade du Mali à Tripoli qui ne fait rien pour ses compatriotes. Hamala remercie du fond du cœur le CSDM pour ce geste hautement symbolique. C’est le signe que le CSDM prend  à bras le corps le problème des Maliens de l’extérieur.

A travers cette visite, le CSDM se rend  crédible auprès  des Maliens de l’étranger et renforce la confiance entre ces derniers et le conseil.

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.