Musique : “Les 55 Tamans Hits-Hop” pour promouvoir la paix par le taman

0

Valoriser les instruments musicaux traditionnels du Mali, notamment le taman et en faire un instrument de promotion de la paix. Voilà la mission que se fixe l’association groupe Somanè Taman Tradition Mali (Agsttm) à travers son initiative “Les 55 Tamans Hits-Hop”. Un programme de formation artistique qui sera bientôt lancé à Bamako. 

Bombiner les instruments musicaux traditionnels maliens dont le taman à la musique urbaine en particulier le hip-hop, c’est le nouveau défi que se fixe l’association groupe Somanè Taman Tradition Mali (Agsttm) porteuse du festival international la Nuit du Taman qui se tient chaque année depuis 2015 dans la capitale malienne. Pour ce faire, l’Association lance, le 7 juin prochain,  Les 55 Tamans Hits-Hop, un programme de formation et de création musicale adressé à environ 80  jeunes artistes issus des 6 communes du district de Bamako. Un programme soutenu par la coopération allemande GIZ-Donko ni Maaya à travers son programme de soutien aux initiatives culturelles.

En plus du taman, d’autres instruments de musique traditionnels comme le balafon, le yabara et le djembé comptent également dans ce projet. Au total, 80 jeunes (de 16 à 30 ans), dont 30 rappeurs et 50 aspirants joueurs de taman ou d’autres instruments traditionnels, seront sélectionnés. Ils seront accompagnés par les 5 Tamans de Cheicknè Sissoko. Il s’agit d’un programme innovant, une première qui combine la musique urbaine et les instruments musicaux traditionnels, surtout que le taman est un instrument de paix.

Ce projet vise à favoriser un retour à la stabilité de notre pays et à promouvoir la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble grâce à la jeunesse. La musique urbaine (le hip-hop) étant très prisée par la jeunesse et le taman étant un instrument de valeur ancestrale du Mali, l’association de ces deux éléments pourrait contribuer à l’atteinte de ces objectifs. “À travers ces ateliers nous souhaitons contribuer à l’innovation musicale. Sillonner et questionner tous les cœurs pour parler ensemble avec la voix de nos instruments traditionnels et la musique urbaine”, nous confient les initiateurs du projet, avant de préciser que le programme sera officiellement lancé le 7 juin prochain à Bamako.

À noter qu’en guise de restitution, un grand concert, avec la participation de tous les jeunes bénéficiaires du projet, sera donné dans le cadre 7e édition du festival international la Nuit du Taman en novembre 2021.

   Youssouf KONE

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here