Célébration de l’Aïd El-Fitr : Le Chef de l’État présente ses vœux au peuple malien, aux amis et partenaires du Mali

1

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a obéi à la tradition, dimanche 1er mai 2022. Le Chef de l’État a célébré l’Aïd El-Fitr ou fête de Ramadan, à Koulouba, dans la salle des banquets.

Cette prière, conduite par l’imam de la mosquée de Koulouba, Abdrahamne TOURE, a réuni autour du Président GOÏTA, le Premier ministre, le Président du Conseil National de la Transition, le Ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, les membres du Cabinet présidentiel ainsi que d’autres collaborateurs du Chef de l’Etat et des diplomates accrédités auprès de la République du Mali.

A l’issue de la prière, le Chef de l’État a saisi l’occasion pour inviter les maliens à l’union sacrée autour du pays. Il a rappelé qu’aucune Nation ne peut se développer sans passer par des périodes difficiles. Le Président Goïta a toutefois salué le courage et la détermination du peuple malien face aux sanctions qui ont été imposées à leur pays par la CEDEAO. Il a rassuré que le gouvernement déploiera tous les moyens pour le bien-être des maliens.

Tout en souhaitant bonne fête aux maliens, le Président de la Transition a formulé ses vœux de paix, de santé et de prospérité à tous les maliens de l’interieur comme de la diaspora ainsi qu’aux amis et partenaires du Mali. Il a souhaité le repos éternel de l’âme des civils et militaires disparus et prompt rétablissement aux blessés de guerre.

Koulouba | 01 mai 2022

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Comme par miracle l’histoire au Mali se répète, alors que les penseurs disent que l’histoire n’est pas une répétition mais une continuité. Avec la première République sous le régime socialiste de Modibo KEITA, le pays ressemble très fortement à la situation actuelle, avec une frange des élites autour du Président et qui trouvaient à boire et à manger avec leurs clans. Mais sans équivoque, il y ‘ avaient des sans voix mais pas des moindre car nous avons vus certains dont les familles se contentaient de manger des gratins des marmites et des céréales avariées. A ce titre, nous demandons à Assimi d’ouvrir d’autres fenêtres d’informations plus efficaces afin de comprendre se qui se passe réellement dans ce pays autour de lui. Il y’ a plusieurs sans voix et sans moyens qui ne sont pas au sein des clans que vous et votre PM servez très fortement aujourd’hui. Nous sommes certains qu’il existe des familles et des personnes qui son très fortement servies pendants d’autres n’ont aucune miette. Du courage pour cette transition sans discrimination et avec beaucoup de détermination. Comment nos ministères actuels sont gérés? Qui sont les éléments se trouvant à l’intérieur de ces structures? Qu’est-ce qui s’y passe? Ces questions sont dans le silence total, où va notre pays avec de tel silence?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here