Gestion de l’action gouvernementale : Le Mali a-t-il un problème de Premier ministre ?

2

Tout le monde le dit, en raison de la situation quasiment intenable du pays, caractérisée par de fortes tensions sociales (santé, éducation, cherté de la vie, panier de la ménagère vide, coupure intempestive d’eau et d’électricité en cette période de forte chaleur…) à cela s’ajoute le pourrissement de la  situation sécuritaire, un changement de l’équipe gouvernementale s’impose. Mais, à regarder de près, à l’analyse est-ce que le Mali a un problème de Premier ministre. Pour beaucoup d’observateur, c’est non !

Le parti au pouvoir a tendance à devenir un passe-droit. S’il arrivait que le président de la République choisisse un Premier ministre issu du RPM, il devrait s’assurer que celui ou celle en qui il aura placé sa confiance, ne sera juste là que pour coordonner le clientélisme, la magouille et la corruption au sommet de l’Etat. Loin de dire que le RPM manque d’hommes intègres et dévoués à la patrie, mais leur donne-t-on toujours la chance d’être là où ils doivent être?

On a trop entendu ça, changement de gouvernement etc… Ce sont les résultats dont les populations ont besoin avec à la clé une bonne gouvernance. Les maliens ont besoin d’hommes et de femmes capables de punir sévèrement les voleurs et ceux qui abusent des biens publics. Ils souhaitent une meilleure amélioration de leurs conditions de vie. Ils veulent le retour de la vraie sécurité sur toute l’étendue du territoire national, la paix et le développement.

L’exemple ou les exemples doivent commencer par les dirigeants du président de la République au dernier commis. Car les plus hauts responsables sont plus criminels que les petits vagabonds et voleurs dans les rues de nos principales villes.

On se fatigue, un changement de PM ou de gouvernement ne changera rien aux difficultés actuelles de notre pays. Seul un changement de mentalité et de comportement est nécessaire. Les valeurs telles que l’amour de la patrie, le respect du bien public, le respect des principes de la bonne gestion des affaires sont indispensables.

C’est de mal en pire depuis Alpha Oumar Konaré, à Ibrahim Boubacar Keïta aujourd’hui en passant par Amadou Toumani Touré et ça ira de pire en pire avec ces mêmes racailles de requins, crocodiles, caméléons, que nous avons aujourd’hui et toujours eu tant du côté du pouvoir que de l’opposition.

Le Mali est pourri aujourd’hui et à tous les niveaux (Etat, gouvernement, armée, douane, gendarmerie, police, administrations, écoles, hôpitaux, entreprises privées, villes, villages etc…). Ce n’est pas un constat mais un fait ! C’est la pure vérité.

Moussa Mamadou Bagayoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Malgre qu’il sait que sa réélection posera d’énormes problèmes sur tous les plans . L’équipe mise en place par AIM, n’est pas à mesure de résoudre les problèmes du pays. Surtout que les Ministres n’ont pas les mains libres. Allons nous continuer avec ce pilotage à vue de toute une nation ? Ce nouveau gouvernement commence avec des difficultés déjà , avec le refus de la CMA d’en faire parti . La CMA à elle seule, peut tenir le gouvernement en haleine, en plus des problèmes des autres composantes. AIM demande une trêve aux grévistes , c’est bon, c’est normal, mais s’agissant des problemes , il ne sert a rien de s’engager dans des PV de conciliation, sachant bien que les engagements pris ne seront pas honores. Voila tout le probleme. Pour IBK, la seule priorite du Mali, reste la mise en oeuvre de l’accord de paix et de reconciliation nationale. Cet accord a montre ses limites le jour meme de sa signature .

  2. Il y a deux problemes majeurs qui caracterisent le pouvoir d’IBK: -1) le manque de cadres competants de poigne au RPM, -2) la gestion familliale du pouvoir. Avec la nomination de SE Oumar Tatam LY, nous étions bien parti. Malheureusement, le fiston national, ses amis, la première dame, les Ministres affiliés à la famille IBK, ont empêché cet technocrate , humble, rigoureux et consciencieux de travailler. Son honneur et sa dignité dans sa noblesse l’ont empêché de continuer sa mission. Ainsi, il a rendu le tablier. A part lui seul, les deux autres (Moussa MARA et Modibo KEITA), en plus du mandat que le President de la Republique leur a confié , chacun avait son propre agenda. C’est pourquoi ils ont ete limoge. Quel honte ! Le vieux Modibo KEITA s subi une sortie humiliante. A son age, si ce n’est pas par ambition demesuree, cet homme ne devrait pas rester plus de 6 mois, puisqu’il n’a obtenu aucun resultat. Quant a AIM, il n’a pas de programme particulier pour amoindrir la souffrance du peuple, mais pour preparer la reelection d’IBK. Ce reve ne sera jamais realise, il va echouer. Bref IBK est le seul Responsable du malheur de son peuple . Quatre ans d’exercice de pouvoir, quatre (04) Premiers Ministres sans résultat . Pourquoi IBK ne prend pas son courage à deux mains pour démissionner ? Plus grave encore il scrute l’élection présidentielle de 2018, pour venir faire quoi ?

Comments are closed.