Le Premier ministre Moctar Ouane lance le démarrage du comité d’orientation stratégique

0

«Vous avez entre les mains un outil majeur pour apporter votre savoir et votre savoir-faire aux réformes politiques et institutionnelles» a déclaré lundi, le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Moctar Ouane, aux membres fraîchement nommés du Comité d’orientation stratégique (COS).

Présidant la cérémonie de lancement de cet organe consultatif, créé le 31 mars dernier à la demande des partis politiques et des forces vives de la Nation, le chef du gouvernement a tenu à rappeler la mission de la structure ayant pour vocation de nourrir sa réflexion pour appuyer son action en faveur d’une Transition réussie.

Il s’agit, a indiqué le Premier ministre Ouane, de définir le périmètre des réformes au regard du contexte et de la durée de la transition ; de formuler les recommandations sur la base des réformes identifiées par le dialogue national inclusif (DNI) ainsi que les journées de concertations nationales ; de promouvoir l’esprit des réformes politiques et institutionnelles.

Avant de fixer ces priorités, le chef du gouvernement s’est félicité de la présence massive à cette cérémonie de lancement des acteurs du monde politique, de l’Université, du secteur privé et de la société civile. Selon lui, par un tel geste, «nous observons que les hésitations ont été surmontées et l’inertie vaincue».

La mise sur les rails du COS coïncide avec la publication du chronogramme électoral montrant la fidélité du gouvernement aux engagements pris par le président de la transition, chef de l’Etat, M. Bah Ndaw, «qui a indiqué clairement son intention de respecter le délai imparti à notre mission de 18 mois», dès son investiture le 25 septembre 2020, a précisé le Premier ministre.

À ce sujet, il a invité tous les membres du Comité à œuvrer «à la matérialisation du chronogramme publié il y a quelques jours». Il a dit pouvoir compter sur eux tous pour la refondation du Mali.

Le lancement a été notamment marqué par une présentation du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Lt-colonel Abdoulaye Maïga, sur le calendrier électoral.

À cette occasion, il a informé les participants des différentes étapes ayant conduit à la publication du chronogramme électoral sur la base des textes en vigueur, en particulier des dispositions constitutionnelles, de la Charte de la Transition et de la loi électorale

La publication du calendrier des élections a été précédée de plusieurs réunions tenues en novembre et décembre 2020 avec la participation des représentants des partis politiques, de la société civile et des partenaires techniques et financiers, a indiqué le ministre. Les rencontres, a-t-il ajouté, se sont déroulées aussi bien en présentiel qu’en visio-conférence.

Les interventions ont été nombreuses portant, entre autres, sur la sécurisation des élections, la possibilité de tenir les délais, l’introduction de la proportionnelle, le vote des personnes déplacées ainsi que des réfugiés, la participation de la diaspora au processus électoral, sans oublier la création d’un organe unique chargé de la gestion des élections ainsi que le choix entre une nouvelle constitution telle que prévue par la Charte ou une constitution révisée.

Toutes ces préoccupations seront prises en charge lors des rencontres du COS, a indiqué le Premier ministre dans ses remarques finales, après s’être réjoui de la qualité des contributions des différents intervenants.

Auparavant, le Secrétaire permanent du COS, l’ancien ministre Mohamed Alhousseyni Touré, a présenté un projet de règlement intérieur de la structure qui sera examiné en profondeur par les membres du COS.

 Cellule Com. Primature

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here