Mali : l’ONU dément des éventuelles sanctions contre des opposants du M5-RFP

9

Le démenti des allégations qui arguent  que  le régime de sanctions de l’ONU envisage  des mesures contre des personnalités de l’opposition au Mali a été relayé par la Radio des Nations Unies, ce jeudi 18 juin.

 – Maliweb.net Il y a  quelques jours des informations relayées par certaine presse et sur les réseaux sociaux indiquent que  l’organisation des Nations Unies envisage des sanctions contre certains membres du mouvement du 5 juin, qui demandent la démission de plusieurs responsables d’institutions maliennes.  « Faux, le régime de sanctions de l’ONU n’envisage pas des mesures contre des personnalités de l’opposition au Mali », a indiqué  ce matin  le Groupe d’experts de l’ONU  sur MIKADO FM.

Ce démenti du  groupe mandaté par le Conseil de sécurité des Nations Unies  met fin  aux  fausses informations qui circulent dans une certaine presse et les réseaux sociaux.  Il faut noter que  ces informations prêtées à l’ONU avec l’intention de prendre des mesures contre des personnalités de l’opposition  appelant à manifester contre le gouvernement du Mali.

Le coordonnateur du groupe  de l’ONU, Albert Barume  a confié que  « Le Groupe d’experts sur le Mali n’est pas là pour cibler les personnalités politiques maliennes qui n’ont aucun rôle dans la mise en œuvre de l’Accord d’Alger ». A ses dires, cela ne fait pas partie du mandat du groupe d’Experts tel qu’il est défini par la résolution 2374 du Conseil de sécurité de l’ONU.  Il soutient qu’ils n’ont  pas un mandat général et extensible comme de nombreux groupes d’experts dans d’autres pays. «  Le nôtre est circonscrit », a-t-il insisté.

Il faut toujours rappeler que le régime de sanctions de l’ONU pour le Mali  a été instauré en 2017. Son mandat se  focalise sur les signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation notamment les  membres du  gouvernement, les ex-groupes armés de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et ceux de la Plateforme. Il a déjà pris des sanctions  contre des  personnalités  accusées d’entraver le processus de paix de 2015.  Il s’agit de Ahmed Ag Albachar, Mohamed Ould Mataly ou encore Houka Houka Ag Alhousseini.  Ces sanctions portent sur  « le gel des avoirs et l’interdiction de voyages ».

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

    • Tu as raison que Boua e ventru IBK dort 20 heures sur 24 donc son cas c’est la non-gouvernance du Mali! Il merite d’etre sanctionne par l’ONU et toutes ses agencies.

  1. L’ONU ce “house of cards” (d’après Bnejmain Netanyahou) qui est venue depuis 7 ans s’implanter dans notre pays sous prétexte de la MINUSMA sans résultat…. alors que l’ insécurité est plus que jamais aggravée, la mafia-kidal renforcée dans son projet de prise en otage de la souveraineté et de l’autorité de l’état, violations de plus en plus graves de droits de l’homme (avec les massacres des populations et des tueries extrajudiciaires)…, les groupes narco-terroristes bien installes et propages dans la sous- région (Burkina, Niger etc..)…., Exactement l’exacte contraire de la MISSION DE L’ONU AU MALI pour laquelle le contribuable mondial paie des milliards de $ depuis 7 ans!

  2. Vrai ou faux c est leur problème.
    Ils vivent pas ce que le peuple malien vit.
    Ils travaillent pas et n ont jamais travaillé pour les peuples mais pour eux .
    De gros salaires pour rien.
    Ils ont toujours été du côté des prédateurs.

  3. Si le M5-RFP doit craindre des sanctions, ce serait plutôt celles de la CEDAO… ! Surtout si le M5-RFP arrive à démissionner le Président IBK.
    C’est grâce à la CEDAO que IBK a pu prendre le Pouvoir en 2013.
    La CEDAO avait empêché le Général SANOGO de s’installer au Pouvoir, à cause de l’embargo des voisins du Mali.
    La CEDAO avait cautionné le refus de certains de voir Dioncounda Président de la transition, être Candidat à l’élection présidentielle.
    Et la CEDAO n’a autorisé la Candidature de Cheick Modibo alors Premier, qu’après la démission de ce dernier. Sa démission a plombé ses chances de gagner à la présidentielle de 2013.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  4. Foutons nous la paix qu’est ce que vous foutez dans notre pays tous les jours il y a d’attaque des terroristes dans le centre les écoles sont fermées à cause de l’insécurité vous faites quoi alors on vous demande de retirer vos contingents très rapidement l’organisation de merde oui.

  5. Foutons nous la paix qu’est ce que vous foutez dans notre pays tous les jours il y a d’attaque des terroristes dans le centre les écoles sont fermées à cause de l’insécurité vous faites quoi alors on vous demande de retirer vos contingents très rapidement

  6. @Siaka: Il faut un regime de sanctions de l’ONU contre Boua le ventru IBK, Boubou Cisse, les membres corrompus de son gouvernement, aussi les anciens membres du gouvernement comme Tieman, Boubeye, Mara, Camara, Ben Barka, Kagnassy, etc. et quelques deputes mal elus car choisis par Boua le ventru IBK: Karim, Timbine, Siaka, etc..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here