Assane Magatte Sèye (fils de Me Magatte Sèye) lors des obsèques de son père :

0

“Ce 20 février 2021 Dieu te rappela à Lui, c’est aussi

Le jour de la naissance de ton père feu Assane Sèye”

“Papa,  on t’aime et tu resteras à jamais dans nos cœurs. Nous ferons  de notre mieux pour perpétuer ton nom et ton œuvre”

Décédé le 20 février 2021 aux Emirats arabes unis des suites d’une maladie, Me Magatte Assane Sèye a été conduit à sa dernière demeure, le vendredi 26 février, par une foule des grands jours de parents, d’amis et de collaborateurs. Sans oublier de nombreuses personnalités dont le Premier ministre, Moctar Ouane, et la grande famille de la justice malienne. Me Sèye repose désormais au cimetière d’Hamdallaye. Lors de ses obsèques, son fils Assane Magatte Sèye a lu l’oraison funèbre  pour rendre un vibrant hommage à celui qui fut l’un des meilleurs avocats au Mali, voire en Afrique. Nous publions pour vous le texte intégral.

Je voudrais tout d’abord, au nom de la famille Sèye vous remercier de votre présence. C’est avec une vive émotion et avec le cœur meurtri mais résiliant que je m’adresse à vous aujourd’hui pour rendre un dernier hommage à feu Me Magatte Assane Alexis Sèye.

Ses dernières semaines ont été douloureuses pour sa famille et ses proches, toutefois nous garderons en souvenir, un Homme vaillant qui s’est battu avec dignité et courage. Face à la maladie et la souffrance, la mort a été une délivrance. Le corps se meurt mais l’âme demeure.

Le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit : “Il n’est pas une fatigue ou une maladie, ou un souci,  ou une peine, ou un mal, ou une angoisse qui touche le musulman, jusqu’à l’épine qui le pique, sans que Allah ne lui efface à cause de cela une partie de ses péchés”. (Rapporté par Boukhari)

Ce 20 février 2021 Dieu te rappela à Lui, c’est aussi le jour de la naissance de ton père feu Assane Sèye. Ce n’est ni un hasard, ni une coïncidence, Dieu en a voulu ainsi.

‘Adieu nous appartenons et à Dieu nous retournons’. Innalilahi wa innailayhi rajioune

Bien plus qu’un père, tu as été un ami, un confident et un mentor.

Par ailleurs, ceux qui t’ont connu et côtoyé pourront témoigner : tu étais un Homme humble et dévoué.

Je lui dois, avec ma mère, tout ce que je suis : “Ils sont toute ma vie”. Les personnes qui me connaissent depuis mon plus jeune âge pourront témoigner de l’amour inconditionnel et du respect que j’ai pour mes parents.

Permettez-moi de partager avec vous quelques pensées et souvenirs en hommage à notre pater familias. Un chef de famille remarquable, affectueux et respectueux à l’égard de ses proches et de sa famille. Notre père, était un Homme accompli, responsable et disponible à tout moment.

A nous ses enfants, il nous a inculqué des valeurs et des principes dont l’éthique et la morale comme clefs de voûte. Il savait se faire respecter et se faire entendre tout en incarnant “une force tranquille”/”un calme olympien”.

Feu cher Papa, nous sommes fiers de porter ton nom – Que Dieu t’accorde la Grâce et le repos éternel. Amin

Il était une fois un père qui est devenu un ami

Cela vous fera peut-être sourire, toutefois permettez-moi de citer son homonyme et premier petit-fils, qui affectueusement – du haut de ses 9ans – s’amusait à l’appeler “le Réfléchisseur professionnel”.

Nous aimions beaucoup rire, néanmoins, nous avons appris que la moquerie a des limites qu’il ne faut jamais franchir car – je le cite – “Nous sommes toujours le con de quelqu’un”.

Tu m’as aussi appris que toutes les personnes – même avec les avis les plus extrêmes -méritent d’être écoutées. Peu importe la culture, les croyances, ou les origines de chacun, “nous sommes tous égaux”.

Feu “le Réfléchisseur professionnel”, que ton âme repose en paix. Amin !

Il était une fois un père qui est devenu plus qu’un ami, il était un confident

Entre nous, il n’existait aucun tabou, nous pouvions aborder tous les sujets. Lorsque je lui exposais la manière dont je vois les choses, il ne m’a jamais contredit. Tel un sage, il trouvait les mots justes pour éclairer mon raisonnement. Il m’encourageait à approfondir mes réflexions sous d’autres prismes.

Au cours de ces dernières semaines à l’hôpital, il me racontait de nombreuses anecdotes notamment celles de ses voyages en France, en Russie, en Italie, en Guinée, en Côte d’Ivoire et j’en passe. Ses voyages et ses rencontres lui ont permis de nourrir ses réflexions, il avait un esprit ouvert sur le monde qui nous entoure et un sens de l’humanité.

Papa, tu peux être serein et reposer en paix, désormais, nos confidences demeureront – à tout jamais – des secrets.

Que Dieu bénisse nos confidences, puissent-elles éclairer mon chemin pour être bon envers les miens. Que Dieu bénisse nos secrets, puissent-ils me guider pour devenir un Chef de famille responsable et respectable. Amin !

Plus qu’un père, qu’un ami ou qu’un confident, il était un mentor

Il aimait à me rappeler que “chacun d’entre nous possède une bouche et deux oreilles et que l’on devait par conséquent les utiliser dans les mêmes proportions”.

Homme de valeurs, il était cultivé et ne manquait jamais d’anecdotes pour illustrer des situations ou des faits. Je ne me lassais pas de l’écouter, en restant des heures à ses côtés. Je restais suspendu à ses lèvres et buvais ses paroles.

Tel un mentor, tu m’as accepté comme élève. Puisse tes conseils m’éclairer et me guider vers la sagesse et la bonté. Amin !

Il était une fois un Homme humble et dévoué

Il était de ceux qui sont convaincus que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Il se rendait toujours disponible pour les uns et les autres, malgré un emploi du temps chargé, il ne comptait pas ses heures.

Il était un homme de lois au tempérament chaleureux et généreux. Jour après jour, j’observais tout en apprenant à ses côtés. J’évoluais aux côtés d’un Homme juste, entier et résolument passionné par son métier. En toute humilité, il croyait au pouvoir du verbe qui conduit à l’action.

L’intensité de ses engagements ne s’est jamais confondue avec le mépris de l’adversaire judiciaire. Toujours digne et loyal, il orchestrait ses plaidoiries avec intelligence dans le choix de ses mots et avec noblesse pour ses idéaux.

Il ne fut ni l’Homme du bien, ni celui du mal, mais l’Homme de la Justesse, l’Homme de la Justice pour tous.

Feu Me Magatte Assane Alexis Sèye, à qui l’esprit critique et les talents d’orateur lui ont conféré la noble fonction de bâtonnier au sein de l’Ordre des avocats du Mali.

Je profite de cette tribune pour remercier la grande famille judiciaire dont il a fait partie durant des années et auprès de laquelle il s’est efforcé d’exercer ses fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité.

Je tiens à vous remercier par la présente pour le soutien indéfectible que vous avez témoigné à notre famille et nos proches. Votre soutien ainsi que votre hommage ont été remarquables, en témoigne une fois de plus les mots que viennent de prononcer le bâtonnier de l’Ordre des Avocats, Me Moustapha Cissé.

La confraternité et la fraternité comblent cet immense vide suite à l’annonce du décès de notre père.

Feu Me Magatte Assane Alexis Sèye nous a quittés, mais son souvenir restera dans nos esprits à tout jamais.

Tu étais un grand homme que nous sommes fiers d’avoir eu pour père, frère ami, confident et conseiller.

Ton ouverture d’esprit et ton humour nous manquent déjà. Je n’ai pas ton talent pour l’écriture ni pour les discours… Toutefois, j’ai fait de mon mieux !

Si l’on devait le caractériser en 3 mots et qui résume cette longue oraison – qui j’e l’espère ne vous a pas trop ennuyé –  je dirais spontanément : Humilité-Générosité-Patience.

De manière plus exhaustive : on peut citer, “la rigueur, le sens de l’honneur, l’esprit de famille, l’amour pour les autres, et surtout la disponibilité pour tout le monde et à tout moment. Il était une main de fer dans un gant de soie.

“Que Dieu nous donne à chacun et à tous la force de changer ce qui peut l’être et d’accepter ce qui ne peut pas l’être”.

Le temps ne nous appartient pas et on a tendance à l’oublier, aimons-nous vivants !

Au nom de toute la famille d’ici et d’ailleurs, nous remercions sincèrement et chaleureusement tous ceux qui ont témoigné leur sympathie et leur sollicitude, que cela soit par leur présence physique ou simplement par leurs messages et leurs bénédictions.

Papa, on t’aime et tu resteras à jamais dans nos cœurs. Un grand baobab contre et à l’ombre duquel on se repose vient à son tour de se reposer.

Nous ferons de notre mieux pour perpétuer ton nom et ton œuvre avec le soutien de chacun et de tous.

Que Dieu te bénisse et t’accorde sa grâce et une place dans son plus Haut Paradis.

Nos remerciements à la présidence et au gouvernement de Transition.

Nos remerciements à l’ambassade du Mali aux Emirats arabes unis pour son assistance.

Nos remerciements à l’Ordre des avocats du Mali,

Nos remerciements aux bâtonniers de l’Ordre des avocats du Mali,

Nos remerciements à nos proches et nos amis qui soutiennent depuis le début.

Nos remerciements au Premier ministre et aux anciens ministres,

Nos remerciements aux ministres et anciens ministres,

Nos remerciements à tous ceux qui ont rendu hommage à notre père.

“A Dieu nous appartenons et à Dieu nous retournons”

Innalilahi wa innailayhi rajioune

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here