Le monde de la presse en deuil : Mahamane Imrane Coulibaly, Fondateur du journal ”Le Carrefour” s’en est allé

0

C’est avec consternation et tristesse que le monde de la presse malienne, en général, la presse privée en particulier, a appris tôt le samedi 03 octobre 2020 la perte cruelle de M. Mahamane Imrane Coulibaly (MIC). Fondateur du journal hebdomadaire d’informations générales ”Le Carrefour”. Décès survenu des suites d’une longue maladie à Bamako.

Après les études fondamentales à Markala, Mahamane Imrane Coulibaly regagna Bamako pour suivre ses études secondaires et supérieures à l’Ecole Nationale Secondaire (ENSEC) de Badalabougou – Série Lettre Histoire et Géo.  Piqué par le virus de l’enseignement, Mahamane Imrane Coulibaly arrive à l’Ecole Normale Supérieure (ENSUP) où il suit une formation en pédagogie. Muni de ce diplôme, il est admis au concours d’entrée à la Fonction publique. Successivement, Mahamane Imrane Coulibaly est affecté à l’école de Bla puis à Nara comme professeur de français. Après quelques années à l’intérieur du pays, il est muté à Bamako où il doit servir à l’école fondamentale Mamadou Konaté second cycle comme professeur de français, anglais et dessin. Vers les années 1988, il arrive à l’école fondamentale de Niomirambougou (Groupe B) pour dispenser les mêmes matières.

En 1990, avec le Programme d’Ajustement Structurel de la Banque mondiale, Mahamane Imrane Coulibaly prend sa retraite anticipée et se lança dans les arts avec comme spécialité artiste-peintre. Ce qui lui réussit d’ailleurs. Il a organisé plusieurs expositions photos au Centre culturel Français (actuel Institut français).

En 1991, avec l’avènement de la démocratie et la floraison de la presse privée, Mahamane Imrane Coulibaly est recruté au journal bihebdomadaire ”Le Malien” par M. Cheick Fantamady Kéïta, le fondateur. Il est alors parmi les premiers journalistes de cet organe avec d’autres tels que Georges François Traoré, Amadou N’Fa Diallo, Aboubacrine Maïga et tant d’autres.

En 1996, Mahamane Imrane Coulibaly quitte ”Le Malien” pour créer son propre journal ”Le Carrefour”. En 2002, il est sollicité par le Lycée Konimba Sidibé de Dioila pour dispenser des cours à nouveau. Une sollicitation qu’il accepta. Ainsi, depuis cette date, il vivait à Dioila avec sa famille. Ces derniers temps, avec la dégradation de son état de santé, il regagna Bamako pour suivre des soins médicaux jusqu’à ce samedi 3 octobre où la mort l’arracha à l’affection de tous. Il laisse derrière lui une femme, quatre enfants et toute la presse malienne inconsolables. Mahamane Imrane Coulibaly fut pendant de longue date, caricaturiste du journal satirique ”Le Scorpion”. Ainsi, sur financement de l’ancien Président de la République, Alpha Oumar Konaré, le journal ”Le Scorpion” a édité une revue uniquement sur les caricatures de M.I.C. sur Alpha. Ses funérailles ont eu lieu dimanche 4 octobre 2020 à Dravela Bolibana. Il repose désormais au cimetière d’Hamdallaye.

Le journal ”Le Malien” prie le bon Dieu pour qu’il accorde le paradis à Mahamane Imrane Coulibaly.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here