Mali : Salif Sanogo nommé directeur de la communication de la présidence de la République

8

L’ex-directeur général de l’ORTM n’aurait pas resté longtemps désœuvré. A peine relevé de ses fonctions à la tête de la chaine nationale, le journaliste Salif Sanogo a été nommé à la présidence du Mali comme Directeur des relations publiques et de la communication. Il succède à un autre monument de la presse malienne feu Adam Thiam, décédé  le 19 mars dernier. Après BBC à Dakar et l’ORTM à Bamako, ce journaliste pétrie de talent aura la lourde tâche de conduire la communication du Président de la Transition du Mali, Bah N’Daw. Et cette promotion de l’ex-DG de l’ORTM intervient au  moment où  le chef de l’exécutif malien s’apprête à amorcer le cycle électoral de 2021-2022. De quoi justifier la nomination d’un professionnel à ce poste combien stratégique dans la communication de sommet de l’Etat.

 La rédaction de Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Bon courage Salif. Il faut simplement garder ses principes, sa dignité et son intégrité partout et ça paiera sans faute.

  2. Loin de toute promotion, c’est une bien maigre consolation pour quelqu’un qui est réputé pétri de talents et dont la compétence a été reconnue dans son métier, mais surtout qui a été révélé “manu militari” de la gestion de la caisse de résonance de Bozola, là où il est sans nul doute bien plus utile que dans un bureau cossu de Koulouba.

    Pensées rebelles.

  3. Bravo salif ,mais attention comme d habitude les jaloux et les aigris de ce pays vont prendre service .Bonne chance que Dieu te protége ,tu le mérite surtout n écoute pas les ennemis du mali qui sont tapis ici a Bamako

  4. Toutes mes félicitations à ce professionnel de la communication, Ex Directeur Général de l’ORTM, Salif SANOGO. Nous verrons très rapidement l’impact positif de cette nomination. Salif SANOGO est doté d’un sens élevé de la responsabilité et d’un savoir faire extraordinaire, il mériterait d’être Ministre de la République. A la tête de n’importe quel département Ministériel, ce grand Manager professionnel pourra tirer son épingle du jeu. Encore, toutes mes félicitations.

  5. Incompréhensible!!!
    Pourquoi l’a ton sanctionné en le relevant de la direction de L’ORTM?
    Face aux réactions diverses le président BA NDAW s’est il rendu compte qu’il a pris une mauvaise décision?
    SALIF SANOGO n’est il pas plus utile à L’ORTM qu’à la présidence?
    Il faut rappeler qu’un ancien ministre est redevenu directeur de L’ORTM pour relever son soft power.
    Il n’est pas sûr que quitter la direction de L’ORTM pour aller à la direction de la communication de la présidence soit une progression.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Il n’est pas sûr que quitter la direction de L’ORTM pour aller à la direction de la communication de la présidence soit une progression.

      Absolument pas ! Il n’y a aucune logique.

      Pensées rebelles.

  6. Attention! Attention! Attention! très cher Salif, sachez que les chefs maliens surtout les militaires n’aiment pas trop d’indépendance de leurs subalternes surtout quant il s’agit de la communication. Surtout ils n’aiment pas trop de prises d’initiatives créatrices à leur place, à ce titre nous vous prions d’être plus attentif à ces aspects si vous voulez restez longtemps à ce poste, surtout que vous êtes avec un homme issu de la grande muette de la République. Les militaires aiment le silence, alors que des hommes comme vous ont la soif d’informer le peuple toujours et toujours. Comme exemple nous vous signalons que Bah NDAO est parti à Paris voir MACRON sans songer de dire au peuple malien ce qui a été dit lors de leur entretien, quelle indécence envers le peuple malien qu’il n’a pas respecté lors de cette mission? On dirait qu’il n’a pas pris notre argent pour cette mission, nous sommes estomaquer par ce comportement indigne d’un grand responsable. N’oubliez pas que les militaires n’aiment que le silence même devant leur propre femme.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here