Région de Kayes : le nouveau gouverneur se nomme Mahamadou Zoumana Sidibé

1

Le conseil des ministres du 23 janvier a procédé à la nomination du Directeur général adjoint de la Police au poste de gouverneur de la région de Kayes. Marié et père de huit enfants, le Contrôleur général Mahamadou Z. Sidibé est le père fondateur du Syndicat de la Police nationale en 1994.  

Après avoir été l’initiateur des textes régissant les primes et les indemnités allouées aux Fonctionnaires de police, l’homme se retire en 1999 du syndicat. Il est titulaire d’une maîtrise en communication-journalisme délivrée par l’Institut des sciences politiques, des relations internationales et de la communication (ISPRIC) de Bamako.

Mahamadou Z. Sidibé est titulaire du diplôme de Commissaire de police, obtenu au terme des cours supérieurs de police à l’Ecole nationale de police de Bamako. Il est aussi détenteur du diplôme d’Inspecteur de police de l’Ecole nationale de police de Bamako.

Le désormais ex-DGA de la Police nationale est auteur d’œuvres didactiques enseignées à l’Ecole nationale de Police. Il s’agit de l’Enquête de police dans le droit positif malien et de l’aide-mémoire du Commissaire de police.  Il a aussi élaboré deux projets pour le changement voire la refondation de la Police malienne. Il s’agit du projet d’appui à la formation des fonctionnaires de la Police nationale et du projet de réforme de la Police nationale. De façon informelle, des contacts sont pris avec l’Union européenne, la Minusma et l’Interpol pour la mise en œuvre de ces projets.

Au plan international, il est membre actif de la commission (de trois cadres) qui a élaboré le plan de réforme de la Police des Nations unies de la MINUSTAH en Haïti ; membre du panel chargé de l’interview du Directeur général, de l’Inspecteur général en chef, des Directeurs de services et des Directeurs départementaux de la Police nationale d’Haïti, pour la confirmation de leurs nominations respectives.

Au chapitre des formations reçues, on peut retenir qu’il possède un certificat en gestion du personnel obtenu en Algérie, une qualification en sûreté aéroportuaire au Mali, un certificat en formation pédagogique des formateurs (Service de coopération internationale de police -SCTIP), un  certification en lutte contre la délinquance financière (SCTIP), une qualification en formation des formateurs à l’Ecole supérieure de police de Château Neuf à Alger, une formation des formateurs (Unité antiterroriste USA) et enfin une formation sur la réforme du secteur de la sécurité publique à Dakar au Sénégal. Il est formateur à l’Ecole nationale de police en 2000.

Le nouveau gouverneur de Kayes a également été chef du BCN-Interpol/Directeur Interpol (2012-2015), Directeur de l’Ecole nationale de police (2012), chef de la Division planification de la Direction de la formation (2011) et Commandant de région de la Mission des Nations pour la Stabilisation en Haïti- MINUSTAH (2009-2011). Il a été chef de la Division «Affaires Criminelles» de la police (2008-2009), Commissaire de police chargé du commissariat de Koulouba, 8ème Arrondissement de Bamako- (2007-2008) ; chef de Division à l’Inspection générale de la Police nationale (2005-2006).

Le Contrôleur général Mahamadou Z. Sidibé est détenteur d’une médaille de Chevalier de l’Ordre national, médaille de campagne, de médaille du Mérite national avec effigie Abeille et médaille des Nations unies de maintien de la paix (MIPONUH). Il est médaillé des Nations unies de maintien de la paix (MITNUH) avec agrafes n°1, 2 et 3 ; médaillé des Nations unies de maintien de la paix (MINUSTAH) avec agrafes n°1, 2, 3 et 4.

Originaire du cercle de Kita, Mahamadou Z. Sidibé parle bambara, français et anglais. Il s’exprime en créole haïtien avec un niveau acceptable. Dans la vie publique et associative, on retiendra que Mahamadou Z. Sidibé est le secrétaire général de l’Association pour le développement de Fouladougou, de l’Association pour le développement de la Commune rurale de Kassaro, et le président d’honneur de l’Association des élèves et étudiants ressortissants de la Commune de Kassaro.

Sa nomination intervient à un moment où il est question de réinstaurer la confiance entre l’Etat et la population. Ce grand cadre de la police nationale, fin communicateur et pétri d’une somme d’expériences avérées,  devrait pouvoir combler cette attente. Le nouveau gouverneur et la population de Kayes devraient étroitement collaborer pour parvenir à relever les nombreux défis. Bon vent à «Z», comme l’appellent ses proches !

Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here