Inauguration de la centrale solaire de Marka-Coungo : Vers la baisse du tarif du kWh

0

Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’eau, Lamine Seydou Traoré, a inauguré samedi dernier la centrale hybride diesel-solaire de Marka-Coungo, région de Dioïla.

Ce projet qui a coûté 44,2 milliards de FCFA à l’Etat malien et ses partenaires couvre 45 localités, dont Marka-Coungo, et vise à faciliter l’accès à l’électricité à 612 900 personnes par raccordement au réseau des habitations, avec l’atteinte de 1 060 000 bénéficiaires directs, dont 50,40% de femmes.

En effet, l’accès à l’énergie par tous est une priorité du gouvernement à travers le ministère de l’Energie que dirige Seydou Lamine Traoré. Grace à son leadership, le Gouvernement, le groupe de la Banque mondiale et l’Amader se sont donné la main afin
de relever le taux d’accès à l’énergie grâce à un vaste programme d’implantation de centrales d’énergie solaire et de centrales hybrides.

Selon le ministre de l’Energie et de l’Eau, le projet de la centrale hybride diesel-solaire de Mara-Coungo-SHER est une œuvre conjointe du Gouvernement du Mali, de l’Amader et du Groupe de la Banque mondiale pour un montant de 552 397 673 FCFA. Il vient renforcer la capacité énergétique à travers l’énergie renouvelable dans notre pays.

Il prévoit la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 260 kWc, l’installation de deux groupes électrogènes de 160 kVA chacun, un parc de batteries de stockage d’une capacité de 795,84 kWh, l’extension du réseau moyenne tension (MT) de 3,3 km, l’extension du réseau basse tension (BT) de 2,4 km.

Il devra également contribuer à la baisse du tarif de l’électricité de 240 F/kWh en 2020 à 150 FCFA/kWh en 2021, la mise à disposition des consommateurs de 6000 compteurs d’énergie Isago à prépaiement en cours d’acquisition par l’Amader et à des conditions favorables, l’amélioration des conditions de vie des populations, la promotion des activités génératrices de revenus, la sécurisation des personnes et de leurs biens, la réduction de la pauvreté.

« L’événement d’aujourd’hui est capital dans la stratégie de développement de l’électrification rurale entreprise depuis 2004 par le Gouvernement du Mali à travers l’Amader, en partenariat avec les opérateurs privés. Le renforcement de la capacité de production, l’augmentation de la durée et de la qualité du service, par la réalisation des installations ainsi évoquées, contribuera fortement à l’atteinte des objectifs de développement durable », a indiqué le ministre Traoré.

Il a réitéré à l’ensemble de des partenaires au développement, en particulier la Banque mondiale qui a toujours été aux côtés du Mali, la reconnaissance du Gouvernement pour leur appui au développement du secteur de l’énergie.

« J’invite aussi les clients au règlement régulier des factures de consommation pour garantir la continuité du service qui leur sont offert », conclura le ministre de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré.

Adama DAO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here