Au rythme des indiscrétions : Le PM très fâché contre Bathily

74
Van Djan du Méguetan : un Premier ministre à la gestion «à deux balles» et peu soucieux de sa parole
Le PM Modibo Keita

Connu pour son sang-froid et sa grande maîtrise de soi, le Pm Modibo Keita, à en croire nos confidences, n’a pas pu s’empêcher de sortir de sa réserve, la semaine dernière, après le passage catastrophique de son ministre des Domaines et des Affaires foncières à l’Assemblée nationale. Convié pour s’expliquer sur les proportions inquiétantes que prend son approche quant à la gestion domaniale dans le pays, Mohamed Ali Bathily ne s’est pas limité à prêter le flanc en engageant un bras-de-fer contre-productif avec les élus, y compris ceux de la majorité présidentielle. Il a également versé dans une délation inédite et tous azimuts en se prononçant sur deux brûlantes questions : l’une, en rapport avec les démolitions à Souleymanebougou, lui a donné l’occasion de botter en touche.

Tout en prétendant assumer la démarche, l’ancien Garde des Sceaux reconnaît en avoir endossé la responsabilité au nom d’une solidarité gouvernementale sans en bénéficier lui-même. Autrement dit, Bathily considère comme un lâchage, le fait d’avoir été abandonné à la vindicte populaire pour une option qui n’était pas le sienne. De même, il semble regretter d’avoir injustement endossé la libération de certains terroristes sans aucune forme, dans le cadre du processus de pacification du Nord-Mali. Ses jérémiades et déballages lui ont coûté la disgrâce auprès du chef du gouvernement qui, semble-t-il, ne lui a pas caché sa déception.

Quand les tracteurs ne font plus la gloire d’IBK

La visite du président de la République en 4e Région du Mali aura vécu. Elle a donné lieu à des larmes de joie et de déceptions, occasionné des exultations ainsi que des malaises. Elle a aussi été l’occasion des inaugurations usurpées et des promesses de réalisations futures, donc de nouveaux espoirs. Curieusement, parmi les acquis comptabilisés dans les actifs du mandat d’IBK, nul n’a été témoin d’une allusion faites quant aux tracteurs massivement distribués aux paysans lors de la fête de l’Indépendance.

De nombreux observateurs s’interrogent sur les raisons d’un tel black-out sur un produit qui naguère faisait la gloire des plus hautes autorités et de surcroît dans une zone à vocation rurale par excellence. De quoi s’interroger aussi si les sonnettes d’alarme de l’opposition n’étaient pas passées par-là.

En effet, les pompeuses annonces autour de la distribution des tracteurs avaient été systématiquement rabrouées par les dénonciations du Parena d’un marché passé dans le dos du paysan et non à son profit comme le prétendent les hautes autorités. La question ayant finalement échoué sur la table du Vérificateur, il est difficile que le produit mis en doute fasse la fierté du régime au point d’être brandi par le président de la République en personne. Là où ils devaient figurer parmi les actifs, les acteurs sont devenus du coup des passifs.

Le Malaise dans l’armée revient au galop

Chassez le naturel, il revient au galop, dit-on. La maxime est d’autant plus vraie pour l’armée que les rangs semblent n’avoir tiré aucun enseignement des errements que le pays a payés au prix de sa souveraineté et de son intégrité territoriale. La débandade suivie de la crise de 2012 est passée par-là. Et, depuis le putsch du 22 Mars, la chaîne de commandement en lambeaux a visiblement du mal à s’en remettre, avec la même perte progressive de crédibilité de la hiérarchie des subalternes.

C’est en fait une méfiance qui se cristallise dans les présomptions des autres que les uns vivent à leurs dépens. Il n’est pas si rare d’entendre susurrer que des hauts gradés se partagent et détournent pour eux et leur famille les moyens destinés aux pauvres soldats de rang. Bref ! Les mêmes chansons mélancoliques qu’on avait l’habitude de ressasser à Kati pour justifier le refus de mourir au front pour le seul confort de généraux repus dans leurs chambres climatisées. Le malaise est en définitive latent et risque d’affecter à nouveau la motivation au sein d’une armée malienne à peine reconstituée. Quoique le contexte soit différent avec la signature d’une paix avec les mouvements armés.

La Rédaction

 

PARTAGER

74 COMMENTAIRES

  1. La république des voleurs, feu bocar keita de la roue, la vérité ne peut pas être dite; ibk en disant sa réprobation démoêtre à suffisance que la république bannière de moussa traore n est pas révolue au mali. Un ministre que la vérité de la future et prochaine destruction du mali est reproche par le lui. Quel gâchis pour le mali. Une république qui viole sa loi va disparaître. Bathily doit être soutenue.

  2. J’ai peur pour l’avenir de mon pays. La methode “parena” est en train de devenir le passe – temps des maliens : void le Mal partout, saboter tout ce que IBK et le gouvernement entreprennent, essayer de monter les populations coute que coute contre le regime. Vous appelez cela de l’opposition ? En 2 ans ce que IBK a enterpris si votre ATT avant eu les memes reflexes nous n’en serions PAS LA Aujourdhui. Vous ecrivez des idioties sorties de Vos sacs a venin et appelez cela de l ‘ information. Vous n’avez ni foi ni honnetete. Etes vous fier de vous-memes? J’en doute. Cherchez a faire un autre boulot car vous faites la honte du journalisme. Pauvre journaleux. IBK vous empeche de dormir. Faites attention sinon votre mechancete vous Sera fatale.

  3. Rien ne créé de conflit que des membres en désaccord.
    Alors déposez vos haches de guerre, asseyez vous et discutez.

  4. Je pense que ça doit en effet faire l’effet d’une bombe. Que ce ministre nous prenne un peu au sérieux tantôt j’assume ; après ce n’est pas moi. AU FAIT TOI TU AS FAIS QUOI DANS CETTE HISTOIRE ?
    Moi je pense que c’est d’être irresponsable que d’imputer la faute aux autres. Quand on est à un poste où on estime qu’on a les mains liées il faut avoir la grandeur d’esprit de DÉMISSIONNER.

  5. Le temps n’est plus à la discorde mais plutôt au développement du Mali .
    Vous vous entendre au sein de la république pour ne pas être la risée des opposants.

  6. Même si ces personnes ont acquis illégalement ces titres fonciers Bathily étant un homme de loi a aussi raté son tir en disant que les maisons ne seraient pas détruites en période hivernale mais il l’a bel et bien fait pendant cette période. Il a donc été le premier menteur dans cette histoire et veut nous faire croire qu’il n’y est pour rien.

  7. Tantôt c’est le père, tantôt c’est le fils( ras le bâtard). Des personnes qui ne savent pas ce qu’ils veulent passent leur temps à foutre le bordel dans notre pays. Si ce n’est pas le demeuré de fils, c’est l’irresponsable de père. Des gens ont vraiment raison de demander si IBK n’a pas eu tort de nommer cet homme ministre.

  8. « Je m’assume à cause de la solidarité gouvernementale » 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Un responsable d’une institution comme la primature ose prononcer ce genre d’énormités. C’est le comble. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳
    Dans ce genre de cas on ne s’assume pas pour quoi que ce soit. Ce qui revient à dire donc que bathily ne sait pas exactement pour quoi il est ministre. Si tu n’es pas là pour travailler et estime que des décisions sont prises à ta place je pense humblement que tu dois foutre le camp. :mrgreen: :mrgreen:

  9. Lorsqu’on a affaire à cette famille Bathily,il faut savoir que nous avons affaire au montage grossier et au coup fourré.
    Quand le père malhonnête et le fils menteur se mettent en équipe pour essayer de mentir à la population,ils doivent être mis hors d’état de nuire.

  10. Ce rigolo de Bathily et son drogué de fils sont tous deux des menteurs.
    Ils essaient de rejeter la faute sur le gouvernement malien pour les coups fourrés de ce ministre qui ne fait pas du tout honneur à notre pays.
    Je pense que cet homme doit répondre de cet acte devant les tribunaux compétents.

  11. Moi, je pense que cette histoire pour ternir et décrédibiliser le PM. Car jusque là, cet homme de devoir et vaillant un homme d’Etat n’a été victime d’aucun scandale. D’ailleurs, s’il advenait que ces enfants aient souscrire aux logements sociaux où est le mal? Ou ces enfants ne sont-ils pas des citoyens Maliens?
    Alors que ces journaleux arrêtent un peu leur campagne de dénigrement. Nous voudrions avancer dans ce pays.

  12. “Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes tentent d’incriminer le chef du gouvernement dans une « affaire » d’attribution douteuse de logements.”
    Je suis navré mon cher journaliste car vous êtes les premières personnes qui nourrissent les folles rumeurs dans nos quotidiens sans prendre le temps nécessaire de juger la véracité des faits avant de les publier.
    Donc, veuillez nous épargner vos ragots.

  13. A mon avis, cette information est à prendre avec beaucoup de méfiance parce que les journalistes Maliens sont de vrais diffamateurs. Même si cela s’avérait être vrai, est-ce-que les enfants du premier ministre serait exclus de souscrire à ces logements sociaux? Je dis NON car ce sont des citoyens Maliens et ils doivent de tous les droits que les autres citoyens de ce pays.

  14. La Hiérarchie militaire est corrompue et pense qu’à l’argent laissant nos vaillants militaires à leur sort. Il s’agit de ceux qui nous gèrent présentement. C’est sont les soldats qui les ont mis sur place après le coup d’Etat honteux. C’est pourquoi difficilement ils pourront commander les hommes surtout que ses soldats n’hésitent pas tirer sur quelqu’un et se donner la mort.

  15. IBK travaille avec les compétents et le PM a fait ses preuves pour le changer comme quoi on ne change pas une équipe qui gagne.

  16. IBK a toujours fait appel au technocrate. Et le PM l’a démontré depuis sa prise de fonction il n’a cessé de multiplier les bons actes envers du pays donc son maintien est une obligation si nous ne voulons pas demeurer à la case de départ.

  17. C’est le domaine de BATHILY est non celui du PM. je sais c’est le RPM qui est à la base de ces quarelles car ils veulent forcément le départ de MODIBO.

  18. Nous ne devons pas faire attention à des informations pareilles, nous pouvons être victime des mauvaises informations de la part de nos hommes de presse.

  19. En tout cas il faut le dire, il n’y a pas de fumé sans feu, mais le blême c’est que souvent nos journalistes mentent…

  20. Mr. Le journaliste d’où vous sortais ses informations ?
    Faut faire attention à des journalistes de se genres qui apportes des informations qui sont généralement loin de la vérité.

  21. La déclaration que venais de faire le ministre des domaines et des affaires foncières a été d’une partir comique, il devrait à mon avis prendre les responsabilités sans chercher à impliquer des autres cadres du gouvernement dans son propos.
    Mais de toutes les façons, le premier ministre est un homme sage qui sait ce qu’il fait et pourquoi il le fait…

  22. La déclaration que venais de faire le ministre des domaines et des affaires foncières a été d’une partir comique, il devrait à mon avis prendre les responsabilités sans chercher à impliquer des autres cadres du gouvernement dans son propos.
    Mais de toutes les façons, le premier ministre est un homme sage qui sait ce qu’il fait et pourquoi il le fait…

  23. Je ne suis pas d'accord avec ses informations, rien n'est entre le ministre des domaines et des affaires foncières de l'Etat. Souvent nos journalistes sont à la source de ses conflits qui se font au sein du gouvernement. Nous devons leurs apporter moins d'attention dans leurs propos.

  24. Que le PM Modibo Keita et le ministre Bathily fassent très attention, les détracteurs tenterons de jeter l’huile sur le feu. Les détracteurs tenteront partout les moyens pour empirer la situation le PM doit faire très attention dans ses dits et faits.

  25. J’appelle le PM à se calmer, il ne doit prendre prendre pour grande considération les réponses vraiment sordide du ministre Bathily lors de son interpellation à l’assemblée nationale. Le ministre des domaines foncier devrait répondre qu’aux questions des journalistes au lieu de dire ce dont il n’a point été question. 💡 💡 💡

  26. Ce n’est pas au Premier Ministre Modibo Keita ou encore à un autre Ministre du gouvernement de décider à la place du Ministre Mohamed Ali Bathily. Cela est complètement absurde, il faut reconnaitre que ceux-ci connaissent parfaitement leurs droits.

  27. Je crains fort que le Ministre Mohamed Ali Bathily n’ait confondre le blanc et le rouge. Le gouvernement malien n’a jamais été contre la démolition de ces constructions de Souléymanebougou. Autrement dit, il n’en serait pas arrivé là.

  28. Apprenez à bien écrire vos articles sans aucune faute s’il vous plait. Non seulement vous mystifié les informations des gens, mais aussi vous n’avez aucune connaissance convenable pour ce métier.

  29. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 Quoi que le premier Ministre ait faire, ce n’est pas la façon de s’en prendre à lui publiquement. Comme le dit un adage, « les linges sales se lavent toujours à la maison ». Me Bathily devrait régler ce différend avec son supérieur au lieu de l’étaler aux yeux de tous. 🙄 🙄 🙄 🙄

  30. Si Bathily a pu garder au fond de lui cette décision gouvernementale pendant quatre mois. Il doit aussi être en mesure de le garder pour le restant de sa vie. De toutes les façons, il ne sera pas épargné dans cette affaire car il est le Ministre en charge de ce domaine. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  31. En tant que le Ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières, Bathily est le seul responsable de cette affaire. Même si le gouvernement malien a adopté ce décret, il doit au retour assumé les conséquences car son département est concerné.

  32. Le premier Ministre Modibo Keita est un homme stratège et honnête, c’est une première de le voir ainsi. Quand à Me Bathily, il a agi sous le coup de la colère sans pour autant réfléchir.

  33. En tout cas, il est rare de voir le premier Ministre Modibo Keita agir de la sorte contre quelqu’un. J’avoue que le Ministre Mohamed Bathily est allé très loin cette fois ci, il n’aurait pas dû tenir une déclaration.

  34. A mon humble avis, le Ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières Mohamed Ali Bathily s’est mal conduit vis-à-vis de ces collègues. Il n’est pas le seul à subir des cas pareils comme celui-ci.

  35. Le Ministre Mohamed Ali Btahily doit être fier de lui-même à présent. Il a réveillé le lion, maintenant il doit aussi être en mesure d’assumer les conséquences. Cet homme, il s’agit bien du premier Ministre Modibo Keita est félicité par tous ses collaborateurs et aussi par les maliens par son savoir-faire.

  36. Ce dont Bathily oublie tout le monde sait que le gouvernement a une grande part dans cette démolition, c’est parce que le ministre Bathily est le ministre de tutelle voilà pourquoi, l’assemblée nationale lui demande des comptes. Le ministres Bathily a vraiment déconné devant l’assemblée nationale.

  37. Une rédaction commerciale qui n’est comblée que des bobards et des sottises. Je demande aux internautes de ne pas se laisser traumatiser par ces rumeurs. Certains journalistes sont payés pour nuire seulement au régime d’IBK. Que Dieu sauve ce pays.

  38. La révélation de Bathily souille l’image de notre gouvernement. Elle nous montre un gouvernement qui a une autre visage différent de celui de dont nous voyons. Bathily a souillé l’image du gouvernement, le ministre n’a point à indexé qui que ce soit mais plutôt répondre avec la plus grande responsabilité aux questions des députés.

  39. On ne va plus discuter sur l’affaire des tracteurs parce qu’on ne va forcer personne à accepter la vérité.
    Affaire des 1000 tracteurs : Mensonges et contrevérités du Parena

    Le Gouvernement et ses partenaires du programme « 1000 tracteurs » semblent affligés par un problème qui n’en est pas un. Un simulacre de « scandale » monté de toute pièce par le Parti pour la renaissance nationale (PARENA) pour tout simplement éclabousser les bénéficiaires d’un marché passé dans les règles de l’art. L’on se demande à quoi joue ce parti qui fait complètement fie des vertus de bonne moralité dont il aime pourtant se prévaloir.
    Le Parena ne démord pas. Après le tollé par lui soulevé dans l’affaire des « engrais frelatés », il y a exactement cinq mois, le parti du bélier blanc revient à la charge, jurant par tous les saints que la procédure d’attribution du marché des 1000 tracteurs a été entamée par de graves irrégularités.
    Dans un communiqué au relent incendiaire, le parti tire à boulet rouge sur le Gouvernement, l’accusant d’avoir passé le marché de gré à gré. Faux, démontrent parfaitement les documents retrouvés au détour de nos investigations auprès du Ministère des finances et celui du Développement Rural.
    Des tissus d’inepties
    Le vrai faux problème qu’est ce qu’il convient désormais d’appeler « l’affaire des 1000 tracteurs » apparait en réalité comme une grosse bavure du Parena. Bref, un montage brinquebalant pour noyer l’opinion publique dans la désinformation.
    En effet, ce qu’il faut savoir c’est que les dits tracteurs destinés aux paysans maliens, ont fait l’objet de subvention à hauteur de 50%.
    Le parti se trompe lourdement quand il évoque « un marché de gré à gré déguisé entre l’Etat et un fournisseur sélectionné, sans appel d’offres, ni consultation restreinte ». Et pour cause, le marché a fait l’objet d’un appel d’offres international restreint lancé le 30 avril 2015. Objet : fourniture de 1000 tracteurs et accessoires pour le compte du Ministère du Développement rural, en quatre lots. Il a ensuite été approuvé par la Direction générale des marchés publics et des délégations de service public par lettre N°01361/MEF – DGMP – DSP du 4 mai 2015.
    La décision N°2015-000000313 – MDR-SG du 18 mai 2015 a permis la création d’une Commission de dépouillement et de jugements des offres. Cette entité a procédé à l’ouverture des plis le vendredi 22 mai 2015 à 10H, dans la salle de conférence du Ministère du Développement Rural, sur la base de l’avis de réunion n°0077/ MDR – DFM du 19 mai 2015.
    Sur les 17 sociétés consultées, 13 ont postulé. Après examen des dossiers, la commission a proposé comme attributaires provisoires pour le lot 1 (450 tracteurs de 50cv et accessoires) Toguna SARL, pour un montant de 5 456 250 000 FCFA hors taxes et un délai d’exécution de 45 jours.
    Le lot 2 (350 tracteurs de 60cv et accessoires) a également été attribué à Toguna SARL pour un montant de 4 698 750 000 FCFA hors taxes, pour un délai d’exécution de 45 jours. Les lots 3 (100 tracteurs de 80cv et accessoires) et 4 (100 tracteurs de 90cv et accessoires) ont été attribués à Mali Tracteurs, pour respectivement 1 643 198 623 et 1 863 049 217 FCFA hors taxes, pour un délai d’exécution de 60 jours.
    Force est de noter que, le 3 juin, la DGMP a donné son avis de pour non objection. La nouvelle a aussitôt été notifiée aux deux entreprises bénéficiaires. Le Conseil des ministres a avalisé en dernier ressort la procédure marathon qui ne souffre d’aucune irrégularité contrairement à ce que laisse croire le Parena.
    L’autre problématique soulevée par le parti du bélier blanc c’est « Pourquoi avoir attribué le marché à un fournisseur d’engrais qui ne pouvait qu’importer des tracteurs ? ». Ce point, il faut le souligner, cible particulièrement le groupe Toguna (une société 100% malienne) auquel le Parena en veut manifestement. Le Parena reste-t-il donc le seul parti à ignorer le savoir faire et le dynamisme d’une entreprise multiservice qui a montré ses preuves par delà même les frontières ? En plus de produire et de distribuer de l’engrais, Toguna est très réputé dans le secteur de l’assemblage et la distribution de tracteurs agricoles.
    Aussi des polémiques autour du prix ont enflé après le communiqué du Parena. Le parti dénonce une surfacturation qui n’en est pas une, au regard des prix pratiqués à l’échelle internationale. Il parle de tracteurs que l’on peut acquérir à moins de 6 Millions de F CFA au lieu de 13. Selon les spécialistes, le prix du tracteur varie en fonction de ses accessoires.
    Ainsi, la nouvelle trouvaille du Parena c’est de vouloir emballer les Maliens dans l’intox. Le parti du bélier blanc est passé maître dans l’art de la désinformation. Qu’apporteraient-elles donc, ces balivernes, à une formation politique qui véritablement n’a jamais réussi le décollage escompté dans l’arène politique.
    Par David DEMBELE
    Source: Dépêches du mali

  40. Tu as raison, ce genre désaccord ne doit pas prendre de l’ampleur dans un gouvernement. Les deux leaders doivent mettre de l’eau dans leur vin, actuellement le gouvernement n’a pas besoin de cela. Après tout la démolition de Souleymanebougou a été fait dans les règles de l’art.

  41. Allez y voir le lien : http://www.maliweb.net/economie/agriculture/operation-1000-tracteurs-en-faveur-des-paysans-les-contre-verites-du-parena-de-tiebile-drame-1179982.html

    Nous avons enquêté, à la fois auprès du ministère de l’Economie et des Finances, du ministère du Développement Rural, des sociétés Toguna et Mali tracteurs et du pool bancaire qui a soutenu l’opération 1000 tracteurs. Les résultats de nos investigations nous autorisent à soutenir que le PARENA n’a raconté que des contre-vérités.
    Tout d’abord, le PARENA se trompe quand il parle «d’un marché de gré à gré déguisé entre l’Etat et un fournisseur sélectionné, sans appel d’offres, ni consultation restreinte».
    Et pour cause : le 30 avril 2015, un appel d’offres international restreint pour la fourniture de 1000 tracteurs et accessoires, pour le compte du ministère du Développement Rural, en quatre lots, a été bel et bien lancé. Il a été approuvé par la Direction générale des marchés publics et des délégations de service public par lettre N°01361 / MEF – DGMP – DSP du 4 mai 2015.
    Une commission de dépouillement et de jugement des offres a été créée par Décision n°2015-000000313 – MDR-SG du 18 mai 2015. L’ouverture des plis a eu lieu le vendredi 22 mai 2015 à 10h, dans la salle de conférence du ministère du Développement Rural, suivant avis de réunion n°0077 / MDR – DFM du 19 mai 2015.
    Sur les 17 sociétés consultées, 13 ont postulé. Après examen des dossiers, la commission a proposé comme attributaires provisoires pour le lot 1 (450 tracteurs de 50cv et accessoires) TOGUNA SARL, pour un montant de 5 456 250 000 FCFA hors taxes et un délai d’exécution de 45 jours.
    Le lot 2 (350 tracteurs de 60cv et accessoires) a également été attribué à TOGUNA SARL pour un montant de 4 698 750 000 FCFA hors taxes, pour un délai d’exécution de 45 jours. Les lots 3 (100 tracteurs de 80cv et accessoires) et 4 (100 tracteurs de 90cv et accessoires) ont été attribués à Mali Tracteurs, pour respectivement 1 643 198 623 et 1 863 049 217 FCFA hors taxes, pour un délai d’exécution de 60 jours.
    La Direction des marchés publics et des délégations des services publics a donné le 3 juin son avis de non objection. Les soumissionnaires non retenus et les adjudicataires provisoires en ont été informés par écrit. Le ministre du Développement Rural a approuvé le rapport de dépouillement le 5 juin 2015 et son homologue des Finances le 20 juillet de la même année.
    En dernier ressort, le Conseil des ministres a approuvé le rapport de dépouillement et de jugement des offres le 6 août 2015. En clair, on est très loin d’un gré à gré, qui n’existe manifestement que dans la tête du PARENA.
    Ensuite suivent des spéculations basées sur l’existence de ce supposé gré à gré, ce qui est infondé et met à terre tout le reste du raisonnement. Venons-y. Le PARENA se demande «Pourquoi avoir attribué le marché à un fournisseur d’engrais qui ne pouvait qu’importer des tracteurs? Pourquoi n’a-t-on passé le marché des 1000 tracteurs à Mali tracteurs, une entreprise où l’Etat est actionnaire, qui emploie de la main d’œuvre locale et paie des impôts?».

    Le parti de Tiébilé Dramé ignore certainement que le groupe TOGUNA est constitué de plusieurs sociétés ayant de multiples activités: la production et la distribution d’engrais, la distribution des produits phytosanitaires, l’assemblage et la distribution de tracteurs agricoles, la distribution de camions remorques et citernes… Le PARENA oublie aussi que TOGUNA est une société privée malienne à 100%.
    Alors pourquoi cette plaidoirie pour Mali Tracteurs, dont 51% appartient aux Indiens? Cette société fait le même travail que Toguna. Il s’agit d’assemblage. De plus, Toguna emploie plus de main d’œuvre que Mali tracteurs. Plus de 900 personnes sont employées par le groupe Toguna, qui paye aussi des impôts. De plus, Toguna était moins cher que Mali tracteurs. Sans compter ce qu’on appelle la «préférence nationale».
    Ce qui nous amène à aborder le prix imaginaire du tracteur annoncé par le PARENA. En effet, celui-ci, dans sa déclaration, soutient que, livré à Bamako, un tracteur de 50cv avec accessoires coûte en tout 5,9 millions de FCFA. C’est une grossière erreur. Tiébilé Dramé aurait pu chercher tout simplement sur Internet «Tracteur Foton» pour avoir une idée du prix usine ou rendu pays. Il varie selon les accessoires et le nombre de CV. Ensuite, il suffit de faire un tour au marché de Bamako pour connaitre la réalité des prix locaux.
    La société Mali Tracteurs, que le parti du bélier semble défendre, vend un tracteur 39cv et accessoires à 11,690 millions de FCFA ; pour 50cv, ce sont 12,690 millions de FCFA; pour une puissance de 60cv le montant est de 14,050 millions de FCFA; avec 70cv le prix monte à 15,050 millions de FCFA et avec 80cv de puissance et formule 4×4 (4WD), le tracteur coûte 19,5 millions de FCFA. Les ventes sont garanties, avec 12 mois d’assistance technique et de maintenance dès la date de livraison du tracteur.
    Le tracteur de 50cv avec accessoires vendu sur le marché entre 12,690 millions et 14,5 millions de FCFA a été cédé par le groupe TOGUNA 12,125 millions. Alors, où sont les tracteurs de 50CV coûtant chacun 5,9 millions? Il va certainement falloir faire un tour au siège du PARENA pour en trouver.
    Enfin, le parti de Tiébilé Dramé, comme à son habitude, essaye de tourner en dérision le régime, qui, selon lui, multiplie les scandales, en parlant de «montage financier grossier et opaque». Que non! Le montage a été très transparent, avec une équipe pluridisciplinaire issue des départements des Finances, du Développement Rural et d’un pool bancaire.
    L’accord de financement est très clair: 50% pour l’Etat, 30% financés par les banques et les 20% par les paysans (par apport personnel). Des centaines de dossiers sont déjà déposés par les intéressés. Il n’y a pas d’arnaque. Tout est bien transparent. Le PARENA s’est donc lourdement planté en voulant créer un scandale qui n’en est pas un.

  42. Moi je préfère appeler à un climat d’apaisement entre les deux leaders certes, le ministre Bathily a fait vraiment un buzz dans l’assemblée national. IL a peut être dit ce qu’il ce qu’il ne devrai pas fait. Le PM doit mettre un peu d’eau dans son vin.

  43. L’affaire des tracteurs ne soulèvera plus de polémique dans ce pays. Je pense que le gouvernement a apporté toutes les preuves et la société TOGUNA elle même nous a tout prouvé. Il faut nous laisser respirer avec vos sottises.

  44. Ces informations sont des mensonges formés par les spéculateurs fonciers qui craient monsieur BATHILY. Cette information n'est pas fondée et ce n'est pas vraie non plus.

  45. Le ministre a vraiment tord sur toute la ligne, toute la population malienne est au courant que c’est l’ensemble du gouvernement qui approuve le projet dont tout ministre le propose au conseil de ministre ou c’est le PM qui l’ordonne par un décret. Alors le ministre Bathily a fait preuve d’irresponsabilité.

  46. Je pense que la colère du Pm est tout à fait normal, car le ministre Bathily si son interprétation dans l’assemblée a été plutôt une dénonciation qui n’avait point lieu d’être. Bathily a fait comme si la démolition ne le concernait point et s’est l’ensemble du gouvernement qui est le fautif.

  47. Ces jeux politiques n’emporteront personne encore. Le PM et le ministre des domaines sont en parfaite collaboration et il n’y a rien entre eux que l’amour et la volonté de ce qu’ils fassent. Menteurs que vous êtes !!!

  48. Un article commercial et satanique à la fois. Cette information n’est pas fondée, ils veulent nuire seulement à l’image du monsieur le ministre des domaines et des affaires foncières. Quoi que vous fassiez il continuera toujours à vous traquer.

  49. Si les révélations dérivent de la réalité je pense qu’il tout en encore plus fautif dans la démolition que ce dont il est indexe. Parce qu’il ne peut y avoir de démolition et que le ministre de tutelle dise qu’il n’était aussi bien informer sur le sujet. Le ministre a fait alors preuve de laxisme dans ce cas.

  50. Tous ces articles sont commandités par les spéculateurs fonciers. Ils cherchent à tout prix pour faire partir BATHILY. Il fallait nous donner la source de cette information si c’est fondée.

  51. Je pense que le ministre Bathily n’a point régler la situation, il a seulement jeté de l’huile sur le feu. IL vraiment faire preuve d’immaturité et d’irresponsabilité. Le ministre Bathily commence a vraiment décevoir de plus en plus.

  52. Ou aviez vous tiré cette information monsieur le journaliste? Il n’y a rien entre le PM et le ministre des domaines, vous ne racontez que des sottises.

  53. Ce que je demande à tous les maliens, il faut qu’on se méfie aux dits de certains journalistes. Ils cherchent toujours à créer la polémique dans le pays et pour se faire de l’argent seulement.

  54. Ce normal que le PM se fâche car le ministre Bathily s’est dégagé de toute responsabilité lors de son interprétation face à l’assemblée nationale. Bathily a fait preuve d’irresponsabilité en disant qu’il n’est pas le fautif de la démolition que ces le gouvernement tout entier en particulier le PM et le ministre des affaires territoriale et le ministre des transport.

  55. Je croire que le PM a plus ou moins raison, car le ministre des domaine Bathily a dit des choses plus déplaisant. La démolition des logements de Souleymanebougou concerne biensure tout le gouvernement, alors que Bathily affirme comme si le gouvernement s'isolait de la situation.

  56. C'est normal que le Premier Ministre, Modibo Keïta soit très faché contre son ministre des domaines et des affaires foncières de l'Etat, Mohamed Aly Bathily, suite à son interpellation par les élus de la nation. Son intervention consistait à pointer le doigt sur le gouvernement dans l'affaire de démolition.

  57. Le ministre des domaines et des affaires foncières de l’Etat, M. Mohamed Aly Bathily, face aux députés la semaine passée au CICB n’a pas manqué une seule seconde pour faire savoir aux élus que c’est le gouvernement et uniquement le gouvernement qui est à la base de la démolition des maisons de Souleymanebougou. Chose que je ne partage pas du tout. Car il est aux affaires pour prendre une responsabilité. C’est son ministère qui est chargé dans cette affaire et c’est lui qui a ordonné les travaux de démolition. Donc pas question qu’il incrimine le gouvernement de façon directe. 😀 😀 😀 😛 😛

  58. Que ce soit ces dires de Bathily ou pas, le gouvernement a forcément une part de responsabilité dans cette démolition. A ce que je sache d’une décision aussi importante, jamais le ministre tutelle ne peut ordonner une telle démolition sans préavis ou accord préalable des membres du gouvernement par son premier ministre. Et malgré cette décision c’est Bathily qui est responsable car le projet est venu de lui.Donc je l’invite à reconnaître ce qu’il a fait. 8) 8) 8) 😯 😯 😯

  59. Si les révélations de Mohamed Aly Bathily s’avèrent vraies, il doit rendre sa démission pour incapacité. Car le gouvernement ne devrait pas lui ordonner la démolition. Il est le ministre tutelle c’était à lui et à lui seul, de démolir ces maisons. La seule chose que le gouvernement pouvait faire est de donner son avis, c’est tout. 😳 😳 😳 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  60. La démolition faite à Souleymanebougou est la bienvenue. Car elle a frappé les maisons construites illégalement. Les députés sont des représentants du peuple. Ils aspirent à ce que ce peuple aspire aussi. Il s’agit de la justice. Mais j’ai été déçu par la réaction de Bathily face aux députés. ❓ ❓ ❓ 😛 😛 😛 😛

  61. Les journalistes maliens sont des esprits malintentionnés qui ne veulent pas que la cohésion s’installe entre les membres du gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta. Depuis plus de 3 mois on entendait plus cette histoire de démolition. Voilà encore que ces journalistes reviennent sur cette histoire. 😆 😆 😆 💡 💡 💡 💡

  62. Cette histoire est un scénario que veut monter le journaliste. Le ministre des domaines et des affaires foncières de l’Etat, Mohamed Aly Bathily ne va jamais attaquer le gouvernement tout entier. Cet article est faux. Il a pour seul et unique but de mettre en conflit les membres du gouvernement.

  63. Le journalisme n’est pas fait pour mentir et vouloir mettre des collaborations en conflit. C’est ce que ce journaliste est en train de faire. Ces reportages ont pour seule et unique fonction de ternir l’image du régime en place. Sinon Mohamed Aly Bathily a toujours été sage. Il s’est toujours assumé. Il ne va jamais fuir sa responsabilité et le PM ne rentre pas dans les polémiques. 😆 😆 😆 💡 💡 💡

  64. Une grand homme est celui qui s’assume. Bathily l’a certes fait, mais il a mentionné une part de responsabilité du gouvernement pour manque de solidarité. Ce qui me parait inadmissible et faux. Depuis que j’ai connu Bathily il agit toujours seul sans aide de qui que ce soit. Si ce coup à échoué il ne doit pas s’en prendre au gouvernement. Mais à lui-même. 👿 👿 👿 💡 💡 💡 💡

  65. Dans l’affaire de démolition des maisons De Souleymanebougou illégalement érigées sur le site de l’ACI du quartier, le gouvernement n’a rien pose comme tenant à défavoriser le ministre Bathily. Si aujourd’hui ce dernier choisi de s’attaquer au gouvernement au motif qu’il a été trahi par celui-ci, je ne sais de quelle trahison veut-il dire. 💡 💡 💡 💡

  66. Bathily est un responsable et un homme de droit. Donc qu’il doit s’assumer. Il n’a aucune raison de vouloir se blanchir dans cette histoire et incriminer le gouvernement. Quand pose un acte on doit être en mesure de l’assume partout et à tout moment. 👿 👿 👿 😛 😛 😛

  67. Aucune personne ne pourra poursuivre pour longtemps a faire le bien ou realiser un changement reel au Mali. Il faut revisiter notre histoire depuis l’independance…on verra que ce n’est pas possible. Cest une coalition des feticheurs, des politicienss jaloux hassidis, des affames aigris, des deputes illicetement riches et proprietaires des millier d’hectares de terres spoliees, des affairistes vereux, des journalistes a location..tous qui s’acharneront contre toi. En plus, personne ne reste en prison au Mali sauf les plus criminel les plus deminus de la societe.

    Le PM se fache contre quoi? Il sait pertinemment que le probleme foncier actuel du Mali ne se rousdra jamais politiquement…. Or Bathily s y est sacrifie et l’on veut qu’il continue d y apaiser les politiciens? Le PM a son gout de douceur …mais IBK a un autre gout et il sait bien pourquoi il a mis Bathily a ce poste. On verra qui viendra remplacer Bathily a ce poste…. et les consequences ne se feront cachee.

    • @ pkagame,
      effectivment c’est la Grande Question qui mertie d’ete posee.
      Mais ces politicardsverreux, escrots et htpocrites ont plus d’un tour dans leur sac. Je ne vois pas qui va se facher contre qui alors ces memes tortues savent tres bien la ou il faut se mordre. Mais enn politique c’est la regle du jeux quoi, lol…
      Certsienemnt certaines decisions et actions se prennent part soi meme, si je vois bien C’EST CE QU’ON APPELLE ETRE UN RESPONSABLE ET UN VRAI. Mais d’autres aussi se font en groupe, en clan avec des aprtenaires et/ou avec un equipe.

      Donc ton derneir paragraphe est plus pertinente et me suffis.

  68. Bathily a été vraiment trahi par ses homologues. IBK, il faut faire très très très attention si non, vs aurez une pire humiliation qu’ATT

  69. “Ses jérémiades et déballages lui ont coûté la disgrâce auprès du chef du gouvernement qui, semble-t-il, ne lui a pas caché sa déception.” Espèce de journlaiste couillon, tu penses que Bathily court derrière la grace du PM ? De la grace, le PM en a-t-il ? C’est la grace d’Allah qui aide Bathily dans son action et le maintient où il est. C’est grace à Dieu, il essuie les larmes de l’orphelin, sauve la dernière obole de la veuve, sauve l’honneur des villageois sur leur terroir.
    Toi tu peux continuer ton commerce nauséabond à la solde des criminels prédateurs fonciers. Ils mesureront ta tombe au compas et la vendrait à l’encan.

Comments are closed.