FOURRE TOUT : Les breves du Scorpion

0

Maison de la presse : Vers la décrispation
Le Ministre de la Communication et des nouvelles Technologies a rencontré vendredi dernier l’ensemble des Associations professionnelles et structures membres de la Maison de la Presse. Objectif : mettre en place un comité provisoire composé de 5 membres pour 2 à 3 mois en vue de faire l’état des lieux de la M.P, participer à la gestion de l’aide à la presse et organiser les élections pour la mise en place du comité de pilotage composée de 5 membres ( 1 représentant de l’ASSEP, 1 de l’URTEL, 1 de l’UNAJOM, 1 de l’AJPP et 1 désigné par le Ministre).
Les structures et associations présentes ont salué et apprécié la décision du Ministre en invitant la future administration à la bonne foi et au sens de la mesure dans l’intérêt de la profession et de la crédibilité de la presse malienne.

Assemblée nationale : Duel en vue Choguel – Bathily
Après le rendez-vous raté de la semaine dernière le face à face Choguel –Bathily a été reporté pour une prochaine échéance. La question orale du dépité Bathily a été adressé au Ministre Choguel Maïga à propos de l’élection de la chambre consulaire. Une élection que le dépité ‘’aliment bétail’’ conteste farouchement pour des raisons d’irrégularités. Ce n’est que partie remise en attendant un nouveau rendez-vous. Le report de l’interpellation est lié au déplacement du Ministre de l’Industrie et du commerce. En attendant le Président Jeamille Bittar et son staff se préparent à rempiler un second mandat de 4 (quatre) ans qui commence en janvier 2007 pour s’achever en 2010. Le président Jeamille a toutes les raisons de savourer sa victoire puisqu’il vient de remporter la bataille judiciaire qui l’opposait à la tendance Guittèye. Le tribunal administratif saisi en référé sur les irrégularités dans les procédures d’élection, a tout simplement débouté la partie plaignante. Toutes choses qui n’ont fait que renforcer la victoire de Jeamille Bittar. Sauf décision contraire de la section administrative de la cour suprême Bittar a gagné son combat. Ce qui est sûr c’est que l’élection consulaire 2006 laissera de nombreuses séquelles dans le monde des opérateurs économiques. Reste à savoir si les uns et les autres pourront s’entendre dans un futur immédiat pour le bonheur du Mali.

ATT chez le nouveau dragon :
Sa Majesté Zounzani 1er se rend cette semaine en Chine, le nouveau dragon d’Asie. Cette visite marque de plus en plus le rapprochement du Mali à ce grand pays qui apparaît comme une puissance économique capable de contribuer pleinement au développement de l’Afrique en général et du Mali en particulier. La coopération sino-malienne a été très bénéfique pour notre pays qui a pu s’en tirer avec de nombreuses infrastructures routières, sportives, communicationnelles, culturelles, économiques, etc. C’est dire que la Chine populaire participe pleinement au développement du Mali par son savoir-faire et ses ressources. Nombreux sont les opérateurs économiques du Mali qui coopèrent directement avec la Chine. Les conséquences sont là puisque le marché malien est inondé de vêtements et de véhicules chinois. D’autres produits de la chine envahissent le Mali. Reste à savoir si le nouveau dragon sera en retour disposé à ouvrir son marché au Mali.

ATT fera t-il le plaidoyer du coton malien en Chine ?
Avec l’ouverture totale du marché malien aux produits Chinois, Zounzani 1er doit peser lourdement sur la balance pour amener la Chine à acheter directement notre coton sans passer par le marché international. Le Mali qui se prépare cette année à produire 800.000 tonnes de coton aura fort à faire pour l’écouler en raison de la chute du prix de l’or blanc. La Chine qui est le principal acheteur du coton préfère chaque année passer par le marché international, dominé par les négociants, pour acheter son quota d’importation. Il suffit seulement qu’elle décide d’acheter directement notre coton dans le cadre bilatéral pour que le Mali trouve son compte. Tel n’est pas le cas pour le moment.

Les criquets à nos frontières
Le Mali a mis en place le dispositif d’alerte pour ne pas être pris à défaut par les criquets pèlerins qui sont fortement présents au jour d’aujourd’hui en Mauritanie et en Algérie voisines. Avec la maturation de nos cultures, on peut dire qu’on est largement à l’abri du danger. Malgré tout, le département de l’agriculture ne se laisse pas distraire puisque le Ministre Sacré Seydou des criquets qui est devenu un excellent expert dans la lutte contre les criquets a réuni les moyens qu’il faut pour faire face à toute éventualité. Cette fois-ci il est prêt à ne pas se faire griller par des critiques pour immobilisme face au danger.

Les routes sont toujours dangereuses
Les routes maliennes continuent leur massacre vu et au su de tout le monde. Les victimes ne cessent d’être comptées tant les accidents sont nombreux. Le drame ici c’est que la plupart des accidents sont dus à des erreurs humaines plutôt qu’à l’état désastreux des routes. L’octroi des permis au Mali se banalise. La qualité de la formation dispensée par les auto-écoles laisse à désirer si bien qu’on a aujourd’hui des usagers de la route qui n’ont aucune connaissance sérieuse du code de la route et qui font régner en permanence l’insécurité sur nos routes. Il revient aux autorités en charge de la circulation de prendre les mesures qu’il faut pour mettre un à l’hécatombe.

L’AMADER fortement engagée pour l’électrification rurale
L’Agence malienne en charge du développement de l’électrification rurale a amorcé ces derniers temps une vitesse de croisière pour l’atteinte des objectifs qu’elle s’est fixée. Cette action de l’AMADER intervient après le changement de tête intervenu à son sein ces derniers temps. Son nouveau patron est un homme rodé dans le domaine de l’énergie pour avoir été d’ailleurs l’initiateur du projet AMADER. Sa nomination à la tête de l’agence n’est que justice rendue. Raison pour laquelle l’AMADER commence à faire des merveilles.

ATT cratie : Le Sphinx toujours non identifié
Les autorités maliennes n’arrivent toujours à identifier le sphinx qui est l’auteur du livre ATTcratie. Il semblerait que le ou les auteurs sont passés par de nombreux intermédiaires pour éditer ledit livre. Ce qui ne fait que compliquer les enquêtes surtout quant on sait que le document a été édité en France. En fait ATTcratie s’attaque directement à Zounzani 1er et à son "clan", mais pas le pouvoir tout entier. Si les moyens publics sont engagés pour démasquer l’auteur c’est plus par zèle des sbires que par la volonté du boss de Koulouba très marqué par ce coup.Lui qui attendait plutôt un blanchiment dans les règles de l’art par ses ouailles. Ne serait-ce que ceux qui lui ont valu le livre et qui sont plus pris à partie que lui. Le problème des enquêteurs est lié surtout au flou qui entoure le processus d’édition du livre. C’est dire que l’enquête n’est pas au bout de sa peine.

Une morose : révision des listes électorales
Depuis plusieurs semaines, l’Etat a engagé de gros moyens de sensibilisation pour amener les citoyens à participer pleinement à la révision de la liste électorale. Le problème ici c’est que personne n’en fait son problème. Les partis politiques ne sont pas mobilisés, encore moins les citoyens. Tout le monde croise ses bras comme si les élections de 2007 ne sont pas un enjeu important. Le temps et court, certes, mais cela ne doit pas nous amener à traîner les pieds. Le problème ici c’est que personne ne fait rien et en 2007 tout le monde se mettra à accuser le gofernement pour la non révision de la liste électorale. Et là ce sera trop tard.

Combats de gangs au Septentrion : L’armée malienne spectatrice ?
De nombreux affrontements ont eu lieu ces derniers temps entre les ex rebelles touareg de Kidal et les éléments du GSPC (groupe salafiste pour la prédication et le combat) d’Algérie de part et d’autre de la frontière algéro-malienne. Il y a eu des victimes et des pertes importantes dans les deux camps. Cependant, ni les autorités maliennes, ni les dirigeants algériens n’ont daigné sortir de leur mutisme pour éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale. Le Mali n’a pas jugé utile de lancer ses soldats dans la région de Térargart pour y instaurer la sécurité. L’Algérie non plus n’a pas voulu aller dans ce sens. Tout se passe comme si les deux capitales ont choisi de laisser les deux bandes armées régler leurs comptes entre elles. Or, il y a risque de voir les touareg armés du Mali et les salafistes algériens s’entendre et faire cause commune contre les deux pays. Ce sera alors le revers de la médaille.

Don de matériel informatique aux flics du 3ème
La compagnie Anglogold a donné du matériel informatique au commissariat du 3e arrondissement le vendredi 21 octobre dernier. La cérémonie de remise s’est déroulée en présence du directeur adjoint de la compagnie, Mamadou Coulibaly et du commissaire de police. Il s’agit de deux ordinateurs et d’une imprimante, en couleur avec fax et photocopieuse incorporés. Dans son intervention le DGA d’Anglogold a affirmé que le geste de sa compagnie s’effectue dans le cadre d’un partenariat avec l’administration malienne. Le commissaire pour sa part a laissé entendre qu’il est comblé et que les matériels reçus seront utilisés à bon escient. Le commissariat du 3e arrondissement qui couvre la commune II du district de Bamako a en charge la sécurité de 175.800 habitants. Sa zone d’intervention couvre 80% des industries du Mali. Toutes choses qui compliquent la tâche de la police du 3e arrondissement. Selon le commissaire lui-même, leur seule chance est l’engagement des hommes chargés de veiller sur la quiétude des habitants de la commune II.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER