CICR: la vice-présidente boucle son séjour au Mali dans un contexte sécuritaire «assez difficile»

0
CICR: la vice-présidente boucle son séjour au Mali dans un contexte sécuritaire «assez difficile»
Christine Beerli au cours du point de presse (Photo Maliweb.net)

La Suissesse Christine Beerli a fêté le dixième anniversaire de sa vice-présidence au CICR par une mission de trois jours au Mali. Un périple qui l’a conduit à Mopti, Gao et à Tombouctou, au moment même où les attaques contre l’armée sont de plus en plus récurrentes. Avant de regagner Genève, l’humanitaire a fait le point de sa visite avec la presse. C’était ce jeudi soir dans un hôtel à Bamako.

-Maliweb.net- Six domaines d’intervention en 2017. Pour le Comité international de la Croix rouge, l’année écoulée a été marquée par la visite dans 29 lieux de détention et temporaires pour un total 4 250 détenus visités. Dans le domaine de la santé le CICR se félicite d’avoir payé mensuellement le salaire de 54 agents dans le centre de Santé de référence de Kidal et avoir fourni par semaine 1 000 litres de gasoil pour les générateurs électriques de la même structure sanitaire. Aussi le CICR au Mali, c’est la promotion du Droit International Humanitaire. Au moins 1 000 éléments des Famas et 237 élèves sous-officiers ont bénéficié de cette formation. Au cours du point de presse qu’elle a animé Christine Beerli a assuré que l’accent a été mis, par elle, sur le respect du DIH auprès des forces armées maliennes et des forces internationales présentes au Mali.

En 2017, les activités du CICR ont été perturbées par la dégradation de la situation sécuritaire dans le nord et dans le centre du pays. Un contexte qui affecte, selon Christine Beerli, les conditions de vie et de travail des organisations humanitaires. Mais plus que les humanitaires, la vice-présidente du CICR décrit une «situation difficile» pour les populations civiles dans ces zones. A Kidal, les activités de la Croix rouge ont maintenant repris leur cours normal, après un moment de ralentissement. D’après les informations de Dr Abdourahamane Cissé, président de la croix rouge malienne.

A la fin de sa mission dans notre pays, la Suissesse, Beerli, a assuré ne pas prétendre avoir une «vue d’ensemble» de la situation au Mali. Mais elle dit avoir visité un pays «magnifique et façonnant» qui traverse un conflit complexe dont la résolution est du seul ressort des responsables politiques.

Mamadou TOGOLA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER