U-REPORT, SR ET PF : L’Unicef forme les enfants

0

Venue des différents districts sanitaires de la région de Ségou, une cinquantaine de scolaires vient de boucler une session de formation de cinq jours sur les réseaux sociaux, les techniques de reportage, la santé de la reproduction et la planification familiale. A travers cette formation, l’Unicef entend mieux outiller des jeunes adolescents devant devenir des pairs éducateurs dans leurs localités respectives.

Comment contribuer au renforcement des capacités des jeunes en reportage et en techniques de u-report et réseaux sociaux dans le cadre de la mise en œuvre du Projet santé de la reproduction planification familiale ? La session de formation, tenue du 5 au 9 octobre derniers à Ségou, avait pour but de répondre à cette préoccupation.

Pendant quatre jours, des scolaires venus des différents districts sanitaires de la région de Ségou (dont Bla, Niono, San, Tominian et Barouéli) se sont familiarisés avec les notions de santé de la reproduction et de planification familiale, u-report et réseaux sociaux, les techniques de reportage.

Organisée par l’Unicef, en partenariat avec la direction régionale du développement social et de l’économie solidaire, cette session s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du Projet santé de la reproduction et planification familiale.

Ce Projet, qui est une initiative conjointe gouvernement du Mali-Unicef, vise à “accroître la demande et l’utilisation des services de santé de la reproduction et planification familiale aux niveaux des centres de santé de référence et des centres de santé communautaire dans les 34 districts de Koulikoro, Sikasso, Ségou et de Bamako”. Cela, à travers l’approche communication pour le développement.

En clair, il s’agira, pour les acteurs du Projet, d’atteindre d’ici février 2017, 300 000 femmes et adolescentes qui fréquentent et utilisent les services de santé de la reproduction dans les districts ci-dessus cités.

La rencontre de santé était aussi une formation des jeunes en techniques de journalisme. Les bénéficiaires de cette formation contribueront à la diffusion de messages de sensibilisation sur la santé de la reproduction et planification familiale.

De Tominian à Barouéli, en passant par Ségou Bla et Niono, les participants (enfants de 12 à 16), devront devenir à leur tour des pairs-éducateurs dans leurs localités respectives. Une formation similaire est prévue prochainement à Koulikoro et à Sikasso.

Ngolo Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER