Campagne du Hadj 2019 : Le départ des pèlerins de la filière gouvernementale prévu du 25 au 29 juillet prochain

0

Après la clôture des sessions de formations, on connait déjà le programme des vols des pèlerins de la filière gouvernementale aux Lieux Saints de l’Islam en Arabie Saoudite. Et cinq vols sont prévus pour transporter les 2 000 pèlerins de cette filière, du 25 au 29 juillet. Ainsi, le premier vol quittera Bamako pour l’Arabie Saoudite, le 25 juillet, ensuite suivront les autres vols jusqu’au 29 juillet.

Selon le Délégué général pour la Campagne du Hadj 2019, Ibrahim Diaby, toutes les dispositions sont prises afin de respecter ce programme. Pour le transport, c’est la compagnie Turkish Airlines qui a été choisi compte tenu de ses expériences en la matière. “Nous sommes totalement prêts pour le départ. Toutes les dispositions ont été prises pour que cette campagne du Hadj 2019 puisse être un succès. Ce qui est l’un des soucis majeurs des plus hautes autorités” nous a confié l’un des responsables de la Maison du Hadj.

Notons que les pèlerins de la filière gouvernementale, après avoir accompli le 5ème pilier de l’islam, sont attendus à Bamako à partir du 19 août prochain.                                   

 El Hadj A.B. HAIDARA

 

Formation théorique et pratiques des pèlerins :

Le Délégué Général pour le Hadj invite les candidats à se conformer scrupuleusement aux lois et règlements d’Arabie Saoudite

Profitant de la clôture des sessions de formation des pèlerins, le samedi 13 juillet dernier, le Délégué général pour la Campagne du Hadj 2019, Ibrahim Diaby, a invité les candidats à se conformer scrupuleusement aux lois et règlements du pays hôte, l’Arabie Saoudite, et à se consacrer uniquement à la raison de leur présence en terre sainte de l’islam : accomplir le cinquième pilier de notre religion.  

Nous voici, au terme de la session de formation générale à l’intention des pèlerins, en respectant la tradition. En effet, une formation générale de six jours successifs est organisée chaque année, à la veille du départ des pèlerins aux Lieux Saints de l’Islam en Arabie Saoudite afin de consolider les connaissances déjà acquises chez certains pèlerins et de prendre en charge les candidats retardataires”. C’est par ces mots que le Délégué général pour la campagne du Hadj 2019, Ibrahim Diaby, a procédé à la clôture officielle de la session de formation des pèlerins. C’était le samedi 12 juillet dernier, au Centre culturel islamique d’Hamdallaye, en présence des membres du Cabinet du ministre des Affaires religieuses et du Culte, du directeur général de la Maison du Hadj, El Hadj Boubacar Mintou Koné, du Superviseur général du Hadj, Habib Kane, du représentant du Haut conseil islamique du Mali (Hcim) ainsi que des membres de la Commission nationale pour le Hadj 2019. Sans oublier le représentant de la Banque de développement du Mali (Bdm-sa) Youssouf Touré, les formateurs et les candidats au Hadj.

Cette cérémonie a débuté par la lecture du Saint Coran par le représentant du Haut conseil islamique du Mali. Ensuite, ce fut le tour de l’intervention de certains invités qui ont formulé le vœu pour que cette campagne du Hadj 2019 puisse se dérouler dans les meilleures conditions possibles en Arabie Saoudite. Ils ont également demandé aux futurs pèlerins de faire des bénédictions pour le Mali qui traverse aujourd’hui une période difficile.

En plus de ces formations générales, selon le Délégué général Ibrahim Diaby, les pèlerins ont eu droit à une première session de formation hebdomadaire visant à améliorer les apprentissages théoriques et pratiques de leur religion. “C’est avec satisfaction qu’il m’a été donné de noter qu’au cours de cette première session de formation, ont été abordées avec pertinence et beaucoup de pédagogie six grandes thématiques transversales, à savoir la connaissance de l’islam, la prière et les conditions de sa validité, les rituels du Hadj et de l’Oumra, les formalités administratives, la mémorisation de quelques sourates et invocation, ainsi que des conseils généraux pour les pèlerins” a-t-il précisé.

Notons que cette session de formation a couvert un total de 18 heures réparties sur deux journées par semaine. Et chaque séance a duré trois heures d’apprentissage par jour. “Je rappelle que ces journées hebdomadaires de formation se déroulaient tous les samedis et mercredis à la Maison du Hadj dans l’enceinte du Centre culturel islamique d’Hamdallaye. Je dois également signaler que ces sessions de formation rentraient dans le cadre global de la formation et de la sensibilisation des pèlerins et que ces journées étaient organisées à l’intention de tous les pèlerins maliens. Il s’agit ‘des filières gouvernementale et privée” a expliqué le Délégué général, Ibrahim Diaby, qui a saisi cette opportunité pour féliciter les formateurs pour avoir privilégié la méthodologie qui était axée sur le brainstorming, les questions réponses, les synthèses, les simulations des rituels…

S’agissant de l’animation des différents modules, dira le Délégué général du Hadj : “Elle était assurée par des facilitateurs qualifiés, maitrisant parfaitement les approches et techniques d’animation utilisées dans l’andragogie, c’est-à-dire la pédagogie adaptée aux adultes et autres personnes âgées”.

Pour conclure son intervention, Ibrahim Diaby félicite les candidats au pèlerinage, toutes filières confondues, pour avoir suivi avec assiduité et beaucoup d’intérêt les deux sessions de formations. “Je ne doute point qu’ils tireront un grand profit des formations théoriques et pratiques qu’ils ont reçues pendant ces deux sessions, une fois à la Mecque et sur les Lieux Saints de l’Islam. C’est l’occasion pour moi d’exhorter les pèlerins à se conformer scrupuleusement aux lois et règlements du pays hôte, l’Arabie Saoudite et à se consacrer uniquement à la raison même de leur présence en terre sainte de l’islam à savoir accomplir le cinquième pilier de notre religion. Je suis convaincu que les pèlerins que vous êtes associerez à vos prières notre pays, le Mali, qui traverse depuis quelques temps des zones de turbulence sécuritaire, mettant à mal le vivre ensemble qui a toujours caractérisé notre société. C’est le souci majeur du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, qui vous souhaite un excellent pèlerinage. C’est également le vœu du Premier ministre et chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé et de toute son équipe”. Parole du Délégué général Ibrahim Diaby.

El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here