12ème arrondissement : Deux braqueurs multiré cidivistes arrêtés en possession deux Pistolets et plusieurs objets

1

Les hommes du Commissaire divisionnaire de police Hamadou Ag Elmehdi en charge du Commissariat de police du 12ème arrondissement viennent de mettre hors d’état de nuire deux braqueurs invétérés et multirécidivistes qui coupaient le sommeil aux paisibles populations de la Commune I de Bamako.

Selon nos indiscrétions, le mercredi 27 janvier 2021, aux environs de 21 heures, une boutique de vente de téléphones portables et accessoires sis à Marseille, un quartier situé en Commune I du district de Bamako, a été cambriolée. Ainsi, à la suite d’enquêtes minutieusement menées par les éléments de la Brigade de recherches du Commissariat de police du 12ème arrondissement, deux des présumés auteurs ont été identifiés et localisés. Il s’agissait des nommés A.T.D alias “Jamais” âgé de 19 ans et A.C âgé de 20 ans, tous des élèves.

Aussitôt, les enquêteurs se sont rendus au lieu indiqué afin de les interpeller. Contre toute attente, l’équipe a été accueillie par d’intenses coups de feu. Suite aux échanges de tirs et grâce au tact et au professionnalisme de l’équipe, ces deux délinquants ont été alpagués sans aucune égratignure.

Sans désemparer, une palpation effectuée sur place a permis de découvrir deux Pistolets automatiques (PA) dont l’un de marque Norinko et un chargeur garni de neuf cartouches et le second de marque Russe avec un chargeur garni de huit cartouches. Dans la même foulée, une perquisition effectuée dans une chambre unique qu’ils avaient louée à Sangarébougou a permis de saisir plusieurs butins, composés notamment de téléphones portables, accessoires de téléphones, cartes mémoires, trois téléviseurs écrans plats, deux ordinateurs portables et divers objets…

Des investigations plus poussées, il ressort que ces deux suspects sont impliqués dans plusieurs autres cas de vols et braquages à mains armées perpétrés en Commune I du district de Bamako dont le dernier remonte au soir du vendredi 22 janvier 2021 où ils ont tenté de déposséder un paisible citoyen de sa moto Djakarta, sous la menace d’une arme, devant un restaurant à Sangarébougou.  Face à la résistance de ce dernier, ils ont été obligés d’abdiquer en tirant des coups de feu en l’air.  Il faut signaler que le nommé A.T.D, actuellement en liberté provisoire, poursuivi pour braquage à mains armées, association de malfaiteurs et détention illégale d’armes à feu et de munitions est très bien connu des flics du Commissariat de police du 12ème arrondissement, pour avoir été plusieurs fois déféré et placé sous mandat de dépôt pour des cas similaires.

 Boubacar PAÏTAO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Pourquoi plusieurs fois déféré et plusieurs fois relâché ?????? Les juges maliens sont les premiers coupables de la criminalité à Bamako. Lors des échanges de tirs, la police doit en profiter pour éradiquer cette vermine !!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here