La première défiance contre le nouveau dg de la police : Le commandant GMS outrepasse les ordres et commet des abus

Une Altercation a eu lieu entre un sergent en faction et un commissaire de police venu en visiteur et qui a refusé de se prêter à la fouille. Le refus du jeune de le  laisser passer, consécutif à la note de service n°2995 du 26 Novembre 2015  adressée à toutes les unités est très claire là-dessus « fouiller toute personne y compris le personnel policier, tout véhicule ou engin à l’entrée…. ». Au lieu de saluer le travail bien fait du jeune, il est plutôt sanctionné par le commandant du GMS Dioubaly Diawara. Mais comme on le dit toujours pauvre à tort.

4
Photo à titre illustratif

Les faits datent du Vendredi 27 Novembre 2015 aux environs de 23h 30mn quand le sergent Mohamed Kanté était en faction à l’entrée du GMS. Arriva une personne qui se présenta sous le nom du  Commissaire Mamadi Coulibaly travaillant à la maternité. La confiance n’excluant pas le contrôle,   la sentinelle lui demanda sa carte professionnelle et la fouille de son véhicule. Chose qu’il n’a pas voulu et a tenté de forcer le passage. Il s’est alors heurté à une opposition du jeune. Aussitôt il fonça sur le sergent et tentant de l’agresser. N’eut-été l’intervention du sergent Hamidou Soumaré, le pire allait se produire. Et le SG du GMS Mo Fadiala Maiga, informé, arriva en renfort. Ainsi  le commissaire appela le Commandant GMS Dioubaly Diawara qui n’hésita point à sanctionner le policier en faction et le secouriste au motif qu’il ne doit pas y avoir  d’altercation entre un officier et son subalterne.

Et pourtant la  note de service n°2995 du 26 Novembre 2015 émanant du DG de la police nationale Contrôleur Général Moussa Ag Intafahi  a été adressée à toutes les unités. Dans la note, il appelle à «plus de vigilance et de rigueur dans l’application des mesures de sécurité, des personnes et des biens ainsi que des personnes et des locaux qui y sont dédiés». Le DG précise en ces termes : « Dorénavant,  il vous est instruit comme consignes générales: de désigner aux accès de vos services respectifs des fonctionnaires en armes, gilet pare-balle et casque lourd, avec des consignes claires et précises: fouiller tout véhicule ou engin entrant, fouiller et contrôler toute personne y compris le personnel policier (usager comme visiteur à l’entrée) ; annoncer tout visiteur qui doit être raccompagné à sa sortie; éviter la familiarité avec les usager; alerter immédiatement le chef de poste de toute anomalie constatée; respecter toutes consignes de sécurité que la situation actuelle recommande… De n’autoriser dans vos services que les personnes qui y ont affaire; évacuer les  curieux, les petits commerces, bref tout regroupement de personnes des abords immédiats  de vos services (faire respecter un périmètre de sécurité suffisant  afin d’éviter les surprises ; éviter tout regroupement dans vos locaux».

Ajoutons que le sergent Mamadi Kanté et Hamidou venus en  secours ont tous deux été sanctionnés par le commandant qui a demandé au chef de poste de faire un rapport suivi de leur billet d’écrou.

Les policiers s’interrogent sur un tel comportement du commandant Dioubaly Diawara qui file du mauvais coton  en cette période d’insécurité. N’importe qui peut se prévaloir d’un  titre sachant qu’il ne sera pas contrôlé. S’agit-il d’une tentative de  sabotage au regard des efforts fournis par ces nouvelles autorités qui tentent de combler le vide ?

Aux dires du SG du SPN Fadiala Maiga que nous avons joint, le pire est à craindre. Nous ne nous sommes opposés  à une quelconque mesure contre les jeunes qui, au contraire devraient être félicités. Le syndicat se dit prêt à boycotter les rangs si le commandant en chef du GMS continue à persister dans l’erreur.

Sadio Dembélé

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Le sergent Mamadi Kanté n’est pas loin suspect que le commissaire. Attendons voir, s’il ose fouiller le véhicule du DG de la Police ou du Commandant GMS! Respect des consignes oui, mais pas saisir de l’occasion pour moquer du respect à un supérieur.. C’est bien çe qu’on appelle excès de zèle. Le sergent mérite bien d’être cogné.

    VIVE LA REPUBLIQUE

Comments are closed.