Revendication de la coalition des syndicats de la police nationale : La preuve par onze (11) que la mauvaise foi est manifeste

1

Depuis un certain temps, des énergumènes s’agitent et crient à gorge déployée pour revendiquer, au nom d’une fantomatique coalition, des droits illégitimes que rien ne justifie. Leurs arguties, c‘est de vouloir récupérer des situations en passe d‘être réglées si elles ne le sont pas déjà.

*1~ La situation des diplômés de Ia Police dont le recours est pendant devant les autorités :Cette situation a déjà fait l’objet de traitement dans le cadre de concertation longtemps instauré entre la hiérarchie et les syndicats. Le dossier étant pendant devant la section administrative de la Cour Suprême, il y’a lieu d‘attendre que celle-ci tranche Ia question. *Où est alors le probléme ?*

*2~ La non application des doléances du 22 août 2019 relative à la tenue spéciale pour certaines unités d‘intervention (BAC BSI) et Ia réalisation des toilettes mobiles au niveau des Polices Secours :

A ce niveau, la hiérarchie policière avait déjà donné des assurances pour le règlement diligent de la question de tenue, tout comme elle a promis de prendre attache avec les partenaires pour la réalisation des toilettes mobiles. *Où est alors le problème ?*

*3~ La situation administrative des fonctionnaires de Police réintégrés au nom de la réconciliation :

Cette question est déjà traitée au niveau de la Commission Nationale d‘lntegration. Par conséquent, tous les dossiers des fonctionnaires de Police candidats à la réintégration, transmis par la Commission à la Direction Générale de la Police Nationale, ont fait l’objet de mutation dans les unités.

Seul le dossier d’un autre candidat est parvenu la semaine dernière. *Où est alors Ie problème ?*

*4~ L’application du décret 351 :

En effet, le décret N°08-35 1/PRM du 26 juin 2008, fixant les conditions et modalités d’octroi et les taux des primes allouées aux fonctionnaires de la Police Nationale a fait l‘objet d’un projet avec les partenaires sociaux. Les différents taux ont été majorés de 10%. Et Ie projet a été transmis au département à l‘occasion du projet de révision du décret N°04-470/P-RM du 20 octobre fixant l’organisation et les modalixés de fonctionnement de la Direction Générale de la Police Nationale

*5~ Le cas des régisseurs de recettes :

A ce niveau, la liste des régisseurs a déjà été établie et le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a saisi le Département des Finances avec un projet portant nomination des régisseurs de recettes auprès de certaines unités de la Police Nationale.

On voit clairement que cette situation relève désormais du Ministère des Finances. *Où est alors le probléme ?*

*6~ La Régulation des policiers suspendus ou radiés de 2012 à nos jours au nom de la réconciliation :

Cette revendication, nous dit-on a fait l‘objet de traitement au cas par cas. C’est ainsi que deux (02) Sous-Officiers de Police, à savoir les Sergents de Police Alassane DIALLO matricule 7152 et Alou Djibrila MAIGA, matricule 7769 ont été réintégrés suivant arrété N°2019-5178/MSPC-SG du 31 décembre 2019 at N°2019-5177/MSPC-SG du 31 décembre 2019.

Il est à signaler que la suspension court pendant un délai, au terme duquel le fonctionnaire reprend Ie service, s‘il n‘est pas poursuivi pour autre chose (voire la radiation)

En ce qui concerne la radiation. elle concerne les Policiers qui ont commis des fautes graves ou condamnés par les juridictions du pays. *Où est alors le problème ?*

*7~ Dédommagement des Policiers victimes dans l’exercice de leur fonction de 2012 à nos jours :

A ce niveau, toutes les dispositions ont été prises pour dédommager les cas avérés de Policiers victimes dans l’exercice de leur fonction. (Cf. : Victimes de Kidal en 2018). *Où est alors le probléme ?*

*8~ Les Recommandations de l’Assemblée Nationale relative à l’opérationnalisation de la Direction Générale de la Police Technique et Scientifique :

Là, il y’a une mauvaise lecture des choses. Les recommandations de l’Assemblée Nationale sont adressées au Gouvernement et non à la Direction Générale de la Police Nalionale. *Où est alors le probléme ?*

*9~ Les perdiems des éléments Iors des élections présidentielles de 2018 :

Cette question avait été résolue lors d‘une rencontre des Directeurs Régionaux qui ont géré lesdits perdiems et la tutelle. *Où est alors Ie probléme ?*

*10~ La Mutation des fonctionnaires de Police en pleine année scolaire :

Ce qu‘il faudrait savoir, c’est que les mutations relèvent du pouvoir discrétionnaire du Directeur Général de la Police Nalionale. ll n’y a aucun texte qui détermine le moment des mutations au sein de la Police Nationale. Elles sont fonction des nécessités ou des besoins du moment. *Où est alors le probléme ?*

*11~La situation des Primes Générales d‘Alimentation (PGA) des recrues en cours de formation à I‘Ecole Nationale de Police (ENP) :

Ce qu‘il faudrait savoir, à ce niveau, c’est que les recrues, n’étant pas des fonctionnaires de Police, ne peuvent nullement bénéficier de la PGA.

Au total, ces revendications, au-delà de leur caractère fantaisiste prouvent, à suffisance, la mauvaise foi et l’esprit de nuisance qui animent ces auteurs en quête de publicité là où les vrais syndicats de la Police, pas les faux, sont sur des chantiers hautement avantageux pour leurs adhérents.

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. S’agissant du problème de la police, à travers les commentaires, chaque point de revendications se termine par “où est le problème ?” Il y a évidemment problème puisque pour des revendications qui datent de 2018, si en 2020 on dit pour chacun des points de revendications soit c’est la table de tel ministre ou c’est en bonne voie, ou encore c’est au niveau de la cour suprême. Alors en 2 ans qu’est ce qui a été fait? Aucun avancement dans le dossier. Alors ne prenez pas les gens comme des cons. C’est vous qui êtes en manque de publicité, pas ceux qui manifestent.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here