20 ans du RPM : Le défi de la reconquête du statut de parti majoritaire

0

C’est le ton lancé par le Rassemblement pour le Mali (RPM), à l’occasion de la célébration des 20 ans de l’ancien parti au pouvoir. Le parti est déterminé à reconquérir son statut de parti majoritaire. Pour se faire, les tisserands misent sur le renforcement de l’unité et de la cohésion interne du parti.

 

Le parti Rassemblement pour le Mali a fêté ses 20 ans le samedi 3 juillet 2021, au CICIB par une conférence des cadres du parti qui a enregistré la présence de plusieurs militants. La journée a été une occasion d’échanger autour de trois thématiques majeures qui conditionnent, à leurs yeux, la réussite de la transition politique et civile en cours dans notre pays.

Il s’agissait en premier lieu, de porter les regards croisés sur le discours d’investiture du Président de la Transition, l’intervention du Premier ministre lors du 1er conseil de cabinet du gouvernement et les orientations du Président de la Transition lors de son premier conseil des ministres.

En second, le défi sécuritaire en lien avec la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger et le temps imparti à la transition en cours. En troisièmes, les élections générales et les réformes politiques et institutionnelles réalisables dans le temps imparti à la transition.

Dans son discours d’ouverture, le président du RPM, Dr. Bocari Treta a procédé à une analyse approfondie du parcours du parti, au prisme de ses forces et faiblesses, de succès et de ses échecs. Il témoignera que depuis les événements du 18 août 2020, le parti vit une période cruciale de son histoire. « Les circonstances nous mettent face à de nombreux défis auxquels nous devons faire face », dit-il.  Il s’agit  à cet effet, du défi du retour aux valeurs fondatrices et aux principes de base du parti, du défi du renforcement de l’unité et de la cohésion interne du parti, du défi du financement durable et de la relance des activités du parti, du défi de la reconquête de notre statut de parti majoritaire, le défi de la définition d’un nouveau périmètre d’alliance dans le cadre de l’alliance « Ensemble pour le Mali », le défi de l’accompagnement intelligent de la transition politique et civile de 18 mois conformément à la charte de la transition. Pour finir, le Président des tisserands n’a pas manqué de saluer les partis alliés qui malgré le contexte actuel du pays sont restés aux côtés du RPM.

Ibrahima Ndiaye

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here