Abdoulaye Diop lors de la 3ème réunion du Groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali : «Il est important de comprendre que le Mali nouveau n’acceptera pas qu’on puisse nous imposer des agendas »

12

La capitale togolaise (Lomé) a abrité, le mardi 6 septembre 2022, la cérémonie d’ouverture des travaux de la 3ème réunion du Groupe de Suivi et de Soutien à la Transition au Mali (GST-MALI). C’était sous la présidence du Ministre Togolais des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des togolais de l’Etranger, Pr. Robert Dussey, représentant le Chef de l’Etat Togolais, Faure Essozima GNASSINGBÉ, en présence de Abdoulaye DIOP, Ministre des affaires étrangères et de la Coopération internationale, Chef de la délégation ministérielle du Mali, et d’autres personnalités.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Ministre Diop a réaffirmé les 3 principes clés du Mali, à savoir : le respect de la souveraineté du Mali ; le respect des choix stratégiques et le choix des partenaires opérés par le Mali ; et la défense des intérêts vitaux du peuple malien dans les décisions prises. « Dans le cadre de nos rapports avec nos partenaires, il est important de comprendre que le Mali nouveau n’acceptera pas qu’on puisse nous imposer des agendas, qu’on puisse nous imposer notre propre agenda, nos priorités ; qu’on puisse nous imposer des diktats », a déclaré le ministre Diop.

Selon le Bureau de l’Information et de la Presse du Ministère des affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI) du Mali, la cérémonie d’ouverture a été marquée par cinq interventions, respectivement celles des représentants de l’UA, de la CEDEAO, de la MINUSMA, qui ont été suivies par les discours des Ministres DIOP du Mali et Pr. Robert Dussey du Togo. Tous ont noté avec satisfaction, les progrès réalisés par les Autorités de la Transition pour un retour à l’ordre constitutionnel. «Votre mobilisation massive en ce jour démontre une fois de plus l’engagement, la détermination et la solidarité agissante de la communauté africaine et internationale à accompagner et à soutenir davantage le Mali pour une stabilité durable.

Dans le cadre de cette mobilisation, mutualisation et coordination des efforts, le Mali sait pouvoir compter sur l’alignement de nos partenaires sur les 3 principes clés, à savoir : le respect de la souveraineté du Mali ; le respect des choix stratégiques et le choix des partenaires opérés par le Mali ; et la défense des intérêts vitaux du Peuple malien dans les décisions prises », a déclaré le Ministre malien des affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop. Avec ces principes clés à l’esprit, dit-il, le Mali reste ouvert à ses voisins, le Mali reste ouvert au monde, le Mali reste ouvert aux partenaires et à tous les partenariats.

Pour lui, personne n’aime le Mali plus que les Maliens ; personne ne connaît les problèmes du Mali mieux que les Maliens ; et personne n’a une meilleure solution aux problèmes du Mali que les Maliens eux-mêmes. « Il est important aussi de retenir que tout ce qui se fera au Mali doit se faire avec les Maliens, en accord avec les Maliens et avec la contribution des Maliens et nous n’accepterons rien qui puisse se faire sans les Maliens ou contre les Maliens. Ceci est une donnée importante qu’il faut retenir.

Dans le cadre de nos rapports avec nos partenaires, il est également important de comprendre que le Mali nouveau n’acceptera pas qu’on puisse nous imposer des agendas, qu’on puisse nous imposer notre propre agenda, nos priorités ; qu’on puisse nous imposer des diktats. Naturellement, cela s’accompagne d’un prix à payer, et ce qui est nouveau est que notre Gouvernement est désormais prêt à dire non quand nous estimons que l’aide, l’assistance ou le partenariat qui nous sont proposés ne sont pas en ligne avec notre propre vision du Mali », a précisé le chef de la diplomatie malienne.

Avant d’ajouter que les choses ont changé et c’est une nouvelle vision. « Tant qu’il n’y aura pas la paix et la stabilité au Mali qui occupe une position stratégique, centrale, en Afrique de l’Ouest, lorsque quelque chose de bien se passe au Mali, cela se propage dans la région et lorsque quelque chose de mauvais se passe au Mali, cela affectera la région. Le Mali est une mosaïque de populations : toute l’Afrique de l’Ouest est au Mali, tout comme le Mali est dans toute l’Afrique de l’Ouest.

Donc, travailler avec le Mali, aider à ramener la démocratie, la paix et la stabilité au Mali, est un investissement que chacun de nous fera pour la paix au Mali, pour la stabilité de la région et aussi pour la prospérité du monde», a conclu Abdoulaye Diop. Pour sa part, le Ministre Togolais en charge des Affaires étrangères a réitéré la détermination et le grand intérêt du Chef de l’Etat du Togo, Faure GNASSINGBÉ, à soutenir le Mali dans la lutte pour la paix et la stabilité, gages de tout développement pour une transition vertueuse et constructive.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Un modèle de diplomatie qui fait école dans le monde dont le modèle cadre bien avec celui de Viatcheslav Molotov ( 1890-1986 ) qui par la suite le surnom aurait été porté par les finlandais à un explosif qui ne finit pas de parler lui par son usage et la simplicité dans sa conception …. Quelle similitude…Deux pays en guerre à des époques différentes, deux pays en situation de crise à l’interne comme à l’international, deux personnalités fortes qui s’assument de façon décomplexée à travers des initiatives salutaires face à l’adversité… Bon courage…

  2. Sangare, tu vies dans ta vie surréaliste et tu craches ici tes analyses tres dignes d’un malade du Dr Faran Samake! Nous avons vu ton maitre ALPHA OMAR KONARE le despote bruler les armes des FAMA alors que nous voyons ASSIMI et SADIO Camara les acheter pour les FAMA, aujourd’hui l’armee Malienne est équipée mieux que dans les 40 années passées, tu peux pas voir cette verite. Macron n’a pas fait de coup d’etat contre IBK tout le contraire et aussi il a voulu bloquer le coup d’etat contre son petit pion Ba Ndao et il a lamentablement échoué! Diop fait notre fierté, ASSIMI fait notre fierté, Choguel fait notre fierté, Sadio fait notre fierté, Sanou fait notre fierté, Maiga fait notre fierté, Mme Sidibe fait notre fierté. Debout sur les ramparts!

    • Tombouctou : le camp de Niafunké repousse une attaque terroriste.
      Fils de pute enfant de caste guiranke’. ou est ton maitre le vaurien bella choguel.
      Tu ne dis plus assimi-choguel-sadio-diop. maintenant, c’est assimi-choguel.

  3. 👤BOB MARLEY EST LE VRAI PROPHETE DE L AFRIQUE! LES CHANSONS DE BOB SONT DES VRAIS PRIÈRES POUR LES NOIRS! 👤

    😂LA FRANCE C EST LARA ET LARA C EST LA FRANCE! DIPLOMATIE EN LIGNE! NE CLIQUEZ PAS SUR LARA! PISSEZ SUR LARA! IGNOREZ LARA! AVANCEZ! ALLEZ!😂

    https://m.youtube.com/watch?v=m1_lPJrX_Lw

    😎ECOUTEZ! JUGEZ! LA FRANCE EST UN MONSTRE EN PAPIER!😎

  4. Sanke: Ce discours de Diop nous dit exactement ce que tu nous dis, nous libérer afin d’etre maitres de notre propre destin, gérer nos ressources pour notre indépendance économique, écoutes un peu le Premier Ministre Choguel Maiga sur RFI dans son interview avec Alain Foccard! Si tu aimes to pays alors travailles avec ASSIMI-CHIGUEL-SADIO-DIOP-MAIGA-SANOU et tes autres freres et sœurs car c’est ensemble que nous allons ramener le Mali vers son indépendance économique et sa souveraineté politique avec notre agenda et pas avec les agendas des autres! A bon entendeur, salut.

  5. Les beaux discours, c’est bien.
    Depuis 60 ans, ils sont tous plus flamboyants les uns que les autres.
    Le Mali est un pays pauvre, très pauvres.
    Un pays incapable de soigner , éduquer et nourrir sa population.
    Un pays incapable de construire avec les normes de sécurité un simple bâtiment de 5 étages avec ascenseur sans faire appel à une entreprise étrangère.
    Un Pays incapable de construire une simple chaussée de 10 kms ou un pont de 50 m sans appeler les chinois, les turques ou les Tunisiens.
    Un Pays dont les hôpitaux sont incapables de soigner une simple fracture. Tous les maliens connaissent une histoire dramatique des erreurs criminelles des hôpitaux. Des crimes jamais punis.
    Un pays dont l’administration est gangrenée par la corruption.
    Un pays où il n’y a pas d’adresse précise, un pays où le sens de l’espace public est inexistant, des voitures circulent sans immatriculation, des chauffeurs drogués et sans permis ou avec de faux permis
    Un pays incapable d’enlever les ordures qui enlaidissent la ville et à l’origine des maladies.
    Bref, un pays non autonome et qui dépend entièrement de l’aide étrangère.
    Voilà pourquoi, le Mali est très loin d’être indépendant et pourquoi ceux qui nous aident à vivre se donnent le droit justifié de s’immiscer de nos affaires.
    J’aime ce pays qui est le mien. Cet amour pour mon pays ne m’autorise pas à me bercer d’illusions.
    Il ne faut pas se mentir. La vérité blesse mais elle est nécessaire.
    Il en sera ainsi tant que nous ne travaillons pas pour acquérir notre indépendance économique.
    L’indépendance est purement et simplement économique, tout le reste est littérature exactement comme ces discours que l’on entend depuis 60 ans.

    • Ce discours de Diop nous dit exactement ce que tu nous dis, nous libérer afin d’etre maitres de notre propre destin, gérer nos ressources pour notre indépendance économique, écoutes un peu le Premier Ministre Choguel Maiga sur RFI dans son interview avec Alani Foccard! Si tu aimes to pays alors travailles avec ASSIMI-CHIGUEL-SADIO-DIOP-MAIGA-SANOU et tes autres freres et sœurs car c’est ensemble que nous allons ramener le Mali vers son indépendance économique et sa souveraineté politique.

  6. Merci Abdoulaye Diop pour ton intelligence, ta connaissance, ta vision et ton vrai patriotisme, tu n’es pas comme d’autres Tieman Hubert Coulibaly, Tieblen Drame etc. le Ministre des Affaires Etrangers de la FrancAfrique ou de l’imperialisme Occidental mais tu es le Ministre des Affaires Etrangers de la Republique du Mali.

    • C’est le ministre qui a négocié l’accord d’Alger en toute discrétion avec IBK.
      LES SOUVERAINISTES NE COLLABORENT PAS AVEC LES SÉPARATISTES.
      Ces gens là sont entrain de manipuler les maliens.
      Les faibles d’esprit tels kinguiranke le dérangé et ses semblables tombent dans leurs filets.
      Des fils à papa et des opportunistes ne peuvent pas être des SOUVERAINISTES.
      On ne peut pas dénoncer la politique NÉO-COLONIALISTE de la France et appliquer intégralement l’accord d’Alger qui incarne cette politique.
      C’est incohérent trahissant la nature des tenants du pouvoir.
      ABSOULAYE DIOP INCARNE CETTE INCOHÉRENCE.
      C’est lui qui a conduit les premiers pas de la démocratie d’Ibk caractérisés par la soumission humiliante aux tenants du pouvoir français.
      L’homme élevé au Congo Brazzaville marche en fonction de ses intérêts.
      IL N’INCARNE AUCUNE CONVICTION COMME LES FILS À PAPA IMPOSÉS AU PRYTANÉE MILITAIRE DE KATI.
      Des assoiffés de pouvoir se sont retrouvés au sommet de l’État.
      Ils sont contre la France du fait que son président n’aime pas les CINQ COLONELS pour avoir,non pas agi contre la politique française,mais désobéit au maître de se séparer de SADIO CAMARA fidèle aux russes.
      C’EST LA FRANCE QUI A FAIT LE COUP D’ETAT À IBK PAR L’INTERMÉDIAIRE DE MOUSSA DIAWARA QUI A ACTIONNÉ SES ÉLÉMENTS QUI SONT LES CINQ COLONELS.
      Un vidéo man du nom de BOUBA FANÉ à été infiltré à l’extérieur du pays par les éléments fidèles à MOUSSA DIAWARA pour combattre médiatiquement ses anciens fidèles.
      Il se glorifie d’être au courant de tous ceux qui se passent dans les allées du pouvoir.
      Ces informations sont toujours justes.
      Les agissements en cours des tenants du pouvoir n’ont rien à voir avec la lutte contre la POLITIQUE NÉO-COLONIALISTE de la France.
      Il y a une manipulation pour avoir le peuple de son côté afin de gagner le bras de fer contre MACRON.
      C’EST POURQUOI ILS SE SONT PRÉCIPITÉS POUR DONNER LA PRIMATURE AU M5-RFP POUR BÉNÉFICIER DE SA FORCE DE MOBILISATION.
      La lutte contre la POLITIQUE NÉO-COLONIALISTE FRANÇAISE a été empruntée pour avoir l’appui du peuple africain.
      Les CINQ COLONELS savent que MACRON est entrain de préparer un coup d’Etat comme il l’a fait contre IBK.
      Ils soupçonnent ALASSANE OUATTARA d’être le lien d’en finir avec la junte militaire du fait de la présence dans son pays des anciens dirigeants d’Ibk.
      C’est le Mali qui est pénalisé par cette lutte de pouvoir entre MACRON et les CINQ COLONELS.
      Les deux agissent contre les intérêts supérieurs du Mali.
      MACRON défend les intérêts de son pays.
      Les CINQ COLONELS défendent les intérêts d’une MAFIA installée au sein de l’armée malienne depuis le 19 novembre 1968.
      La victoire de l’un ou de l’autre ne fera pas le bonheur des maliens.
      LES FORCES PATRIOTIQUES DOIVENT S’ORGANISER AFIN QUE LE POUVOIR SOIT ENTRE LES MAINS DU PEUPLE MALIEN.
      Si la JUNTE MILITAIRE organise les élections,la SOUVERAINETÉ DU PEUPLE ne sera pas réalisée.
      On doit soit les chasser,soit leurs imposer un CHEF DE GOUVERNEMENT RESPONSABLE ET NEUTRE.
      Dans cette lutte entre MACRON et les CINQ COLONELS,non entre la France et le peuple malien,c’est le peuple qui va énormément souffrir.
      L’insécurité va atteindre un sommet inimaginable pour faire du mal à la JUNTE MILITAIRE.
      C’est ça qui est en cours.
      Comme MACRON,ASSIMI GOITA et ses camarades ne se soucient nullement de la sécurité des maliens.
      Chaque camp défend ses intérêts contre les INTÉRÊTS SUPÉRIEURS DU MALI.
      Et dire qu’il y a des maliens pour défendre les CINQ COLONELS.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here