Accord de gouvernance et le dialogue politique inclusif en vue: La fédération des sections RPM du district réaffirme sa participation

0

En prélude de la tenue de l’atelier de validation des termes de références du dialogue politique inclusif, la fédération des sections Rassemblement pour le Mali (RPM) du district était en conclave, le samedi dernier, au CICB pour s’approprier au contenu de l’accord politique de gouvernance. Ce, en vue de contribuer à la  réussite du dialogue en vue.

Maliweb.net Pour la circonstance, plusieurs cadres du parti au pouvoir, dont son président, Dr Bokary Tréta, le secrétaire général Me Gaber Gano,  le président de la fédération  et les 6 secrétaires  généraux des sections du district ainsi que les présidents des mouvements des jeunes et des femmes, avaient fait le déplacement.  Les travaux se sont de déroulés dans l’amphi mille places du CICB, qui était  presque pleine des militants.

Les deux thèmes majeurs de cette première conférence de la fédération des sections du district de Bamako, notamment l’accord politique de gouvernance et le dialogue politique inclusif, ont été largement  expliqués aux militants par un expert en gouvernance.

L’ancien ministre de l’Energie, Frankaly Keita, président de la fédération des sections a rappelé, en cette circonstance,  que le RPM est un parti de masse dont certaines  valeurs sont la consolidation de la démocratie et la cohésion sociale. En ajoutant que les tisserands demeurent la première politique de la capitale avec   trois maires sur six, cinq députés sur quatorze. Malgré ces performances électorales, indique-t-il, le RPM est confronté au manque d’emploi des jeunes, le déficit de promotion des cadres du parti et le manque de cohésion au sein de certaines sections. Il a demandé aux secrétaires généraux des sections de maintenir ce statut de leader dans la capitale pour soutenir la gouvernance du Président Ibrahim Boubacar Keïta et la mise en œuvre de l’accord politique de gouvernance et le dialogue politique inclusif.  Pour clore, ce haut cadre du RPM a rassuré que les recommandations de la première conférence des sections du district seront versées à celles de l’atelier de validation des TDR du dialogue politique et inclusif.

Le président des Tisserands, Dr Bokary Tréta s’est réjoui de l’organisation de cette conférence sur ces deux thèmes majeurs, dit-il, au Chef de l’Etat. Avant d’inviter  ces  camarades des sections du district à se plancher sur l’organisation du prochain congrès du parti, qui se tiendra à la fin de cette année. Lequel  qu’il veut moderne en procédant à l’enregistrement de tous les militants dans un registre, le paiement des cartes de militants et l’acquittement aux frais de cotisations.

Il faut noter que le dialogue politique inclusif, qui doit probablement se tenir courant mois prochain, ne bénéficie pas de  l’adhésion de l’ensemble de la classe politique et des regroupements politiques. La plateforme ‘’Anw Ko Mali  Dron’’ propose une autre forme de dialogue dénommé ‘’ Dialogue national inclusif’’.  La Coalition des forces patriotiques (COFOP) a annoncé sa suspension à la participation de l’organisation du dialogue politique inclusif. Arguant que ce dialogue n’est pas une émanation du gouvernement et ne doit pas être organisé par l’exécutif.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here