Adresse à la nation du président de la république SEM Ibrahim Boubacar Keita

28

Mes chers compatriotes,

J’ai suivi avec attention les récents évènements qui se sont déroulés dans notre pays. J’ai entendu les colères et les cris. J’ai entendu les revendications et les interpellations. Chaque malien qui souffre ou qui manifeste, m’interpelle et mérite mon attention, car ma mission est de servir le Mali.
J’œuvre sans relâche à ce que chaque malien puisse se nourrir et nourrir sa famille. Je travaille à ce que les maliens puissent accéder aux denrées de première nécessité et à des coûts raisonnables.
Je veux que vous puissiez envoyer vos enfants à l’école afin de leur offrir un avenir certain, que vous puissiez accéder à des services de santé de qualité dans un pays au sein duquel la sécurité est assurée sur l’ensemble du territoire. J’œuvre afin que le marché de l’emploi soit également plus accessible aux maliennes et aux maliens, quel que soit leur âge ou leur catégorie socio-professionnelle.
Chers compatriotes, vous méritez une Nation forte et fière. Je vous ai compris, et c’est cela la lourde responsabilité que j’ai envers vous.

Le jeudi 11 Juin, j’ai renouvelé ma confiance au Premier ministre Boubou Cissé venu me remettre sa démission ainsi que celle de son gouvernement.
Une nouvelle équipe gouvernementale sera bientôt composée selon les critères de taille et de qualifications tel recommandés par le Dialogue National Inclusif tenu en Décembre dernier. Cette équipe sera mise au service du Mali et n’aura aucun droit à l’erreur. Elle ne saurait être un simple changement de gouvernement. Elle sera un gouvernement de changement, exclusivement porté sur des résultats définis au préalable et mesurables.
La nouvelle équipe gouvernementale s’attaquera, entre autres, sous le leadership du Premier ministre, à la mise en œuvre urgente des résultats du Dialogue National Inclusif qui a mis en avant toutes les priorités du peuple malien. Celles-ci sont d’ordre sécuritaire, social, politique et de gouvernance.

Chers compatriotes, afin de répondre de manière diligente et efficace à vos préoccupations :

1. Je m’attellerai tout d’abord à résoudre la crise scolaire en instruisant au Premier ministre de trouver, dans les meilleurs délais, un accord avec le syndicat des enseignants. J’attache du prix à la résolution complète et rapide de cette crise qui n’a que trop duré. L’école c’est l’avenir de notre Nation. Nos enfants ne méritent pas moins.

2. Je rencontrerai ensuite toutes les parties prenantes à la question de la santé, y compris l’Ordre des médecins du Mali et les usagers, afin d’accélérer la mise en œuvre du plan de modernisation de tous les hôpitaux de Bamako. Ce plan de modernisation s’élargit déjà aux régions. La santé est un droit. L’assurer est un devoir régalien, un devoir de l’État, surtout en période de crise sanitaire comme celle que nous connaissons aujourd’hui.

3. Les dernières élections législatives ont fait l’objet de graves contestations dans certaines parties de notre pays. Il nous faut tirer toutes les leçons de ces crispations. Nous recherchons une solution idoine et urgente afin de répondre aux frustrations exprimées. Je tiens à ce que les maliens gardent foi en leurs institutions. Cela est l’un des garants d’une bonne gouvernance.

4. Les déplacés du Centre, notamment ceux vivant dans le quartier de Faladiè en Commune VI, ont vécu des évènements dramatiques. Je demeure sensible à leur situation. Nous travaillerons, avec la nouvelle équipe gouvernementale, à l’élaboration pour nos frères et sœurs durement éprouvés, d’un plan de logement, de réinsertion et de réhabilitation.

5. La sécurité est l’un de nos plus grands défis, cela depuis bientôt une décennie. L’Etat y consacre près d’un tiers de son budget annuel. Mais nous sommes encore loin de gagner cette bataille. Nos Forces de Défense et de Sécurité, nos FAMa, sont vaillantes et elles nous font honneur. Nous nous devons de les accompagner et de les soutenir.

Chers compatriotes,

Le 14 décembre 2019, il y a donc six mois, nous bouclions ensemble le Dialogue National Inclusif. De l’avis de tous, ce fut un moment de fierté légitime en raison de ce qu’ensemble nous venions d’accomplir. Je dis bien, ensemble. Car c’est ensemble que nous avons mis sur la table les questions vitales, les interrogations majeures, les grands problèmes qui se posent à notre pays et pour lesquels il faut des solutions urgentes certes, mais surtout durables.

C’est ensemble que des mois durant, nous avons évalué nos forces, nos faiblesses, et nos opportunités en tant qu’Etat et en tant que nation confrontée depuis bientôt une décennie à son plus grand défi, à sa survie tout court. Mais nous avons pu prouver, au sortir de l’exercice, que nous savons nous écouter, que nous savons être courtois, et que nous nous appartenons les uns les autres.

Chers compatriotes,
La trêve sociale que j’ai demandée, avant et pendant le Dialogue, ne procède d’aucune malice, d’aucune esquive, mais de l’analyse d’une triste réalité : la demande est forte et légitime, mais l’offre est modeste, elle est celle d’un pays en guerre.
Je conviens qu’il m’appartient, à moi d’abord, de tout faire pour éviter d’ajouter une crise politique aux crises sécuritaire, sanitaire et économique que nous vivons déjà. Mon rôle est de savoir prévenir les schémas de confrontations violentes qui ne feront le bonheur de personne. C’est pourquoi j’invite au dialogue. A cet effet, je salue, les membres du Cadre d’Action, de Médiation et de Veille que j’ai rencontrés cet après-midi. Leur engagement patriotique les honore. Mais nous aimons tous ce pays, quelles que soient nos sensibilités. Et je me réjouis de la perspective de rencontrer bientôt les acteurs du Mouvement du 5 juin.

Car rien ne saurait être au-dessus du Mali et du confort des Maliens.
Tout ce qui est dans mes possibilités et en mon pouvoir sera fait pour que notre démocratie soit forte et citée en exemple. Tout ce qui est en mon pouvoir sera fait pour que la sécurité et la paix reviennent et pour que le chantier du développement s’accélère.
Je n’aurai d’autre limite que la Constitution.

Ma porte est donc ouverte et ma main toujours tendue. Car il nous faut rester ensemble dans ce grand dessein pour le Mali. Ce projet d’un grand Mali, je n’ai jamais cessé d’y croire. Il est à notre portée ! L’exceptionnelle gravité du moment commande que nous nous serrions les coudes, que nous soyons plus solidaires que jamais. Car après tout, ce que ce pays nous demande, c’est de donner son importance à chaque Malien afin de nous hisser, ensemble, à la hauteur de l’Histoire.

Qu’Allah bénisse le Mali !

Commentaires via Facebook :

28 COMMENTAIRES

  1. SILAMEYA BE FARAFIN FOUGAROYA, KA A NAALO TCHE, KA A LAKALAKATOYA, KA A KE ZONH YE, KA A KE KAKALA YE, KA A KE NGALON TIKELA YE, KA A MALOBALI YE, KA A KEH YURUKU-YURUKU FIN YE! A BE BO MAA YA LA KA A KE BAGAN YE! ARABUW YE BAGANW DE YE U TEH MAA KOW DON! SILAMEH YA BE NA BO GAGAN YA FEH! BAGAN YA BE KOUMBEH NI BAGANYA DE YE!

    • PAS BESOIN, ILS VIENDRONT CETTE FOIS CI PAR NIORO! C EST PLUS PROCHE, TOURE! IL YA LONGTEMPS J A DIT DE DONNER UN CHACUN UN KALACH A 500 000 VOLONTAIRES SOUS LES FAMAS ET NETTOYER TRES BIEN!

  2. LE PEUPLE MALIEN SE TROMPE DE COMBAT DEPUIS DES SIECLES!

    C EST L ISLAM QUE CHAQUE MALIEN CONSCIENT DOIT COMBATTRE AU MALI ET PARTOUT EN AFRIQUE CAR IL N Y A PAS D AFRIQUE BLANCHE ET NOIRE, TOUT CE CONTINENT APPARTIENT AUX NOIRS!

    IL N YA QUE LES NOIRS QUI SONT SISAUVAGEMENT ENVAHIS CHEZ SOI ET ESCLAVAGISES, LA SITUATION S EST PRODUITE AVEC LES PEUPLES AUTOCHTONES DES AMERIQUES, CA S EST TERMINE PAR LE GENOCIDE DES PEUPLES NATIFS DES AMERIQUES!

    • Il faut rendre les argent des militaires volé, l achat des ELYPCOPTEURS, primés, retrait dur salaires depuis la source

      , en grains frelatés vendu aux paysans

      Retrait des accords de Alger que vos amis colons impose sur le peuple malien

      Arrêt des détournement des biens de l état

      Rendre l argent de votre caisse noire aux services des pauvres du Mali

  3. KEFIR, KOUFAR, KAVAR, KAFE,CAFE, KAVIAR,CAVIAR,CAVA, OUI C EST BIEN L HOMME NOIR AU PEJORATIF! LES FIERS KA'AFR, KA'AFRIHW!

    LES RELIGIONS DES LIVRES SONT DES RELIGIONS DU MENSONGE ET DE L ETOURDISSEMENT, DANS LE SEUL BUT D ASSUJETIR ET D ESCLAVAGISER ET COLONISER LES TERRES PAR METISSAGE, GENOCIDE ET CULTUROCIDES
    solo=soleil=seul=solitaire=soloman=salomon=solo-mani=roi-soleil=RA=DIEU-SOLEIL

    NOTRE SALUT SERA DANS NOTRE ORALITE, NOTRE TRANSMISSION ORALE, NOS COUTUMES ORALES, NOS LANGUES, NOS CHANSONS, NOS CONTES ET NOS PROVERBES, NOS DIT-ONS, NOS MYTHES, NOS FABLES NOTRE CULTURE SI RICHE DE NOS CROYANCES ANCESTRALES MULTIPLES ET DIVERSES DE LA GRECE AU CAP DE BONNE ESPERANCE, DES CARAIBES ET TOUTE L AMERIQUE AUX PAPOUASIES ET CALEDONNIES…

    😎L ECRITURE COUVRE ET PROTEGE LE MENSONGE TOUT TOUT EN ETANT SA SOURCE! UNE CHOSE ECRITE ET TRANSFORMEE APPARAITRAIT VRAIE POUR LES IDIOTS MAIS PAS POUR LES INTELLIGENTS!😎

  4. Quand on pert la crédibilité,le discourt est écouté sans être entendu.
    CE N’EST PAS ENTENDU PARCE QUE TOUT LE MONDE SAIT QUE CE QUI EST ANNONCÉ NE SERA JAMAIS EXÉCUTÉ.
    IBK a perdu l’occasion idéale de sauver son régime pendant ses entretiens avec le CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION.
    IL N’A PAS VOULU PARTAGER LE POUVOIR AVEC LE CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION DONT LA CRÉDIBILITÉ INTERNATIONALE SEULE AURAIT SUFFIT À ATTIRER LES CAPITAUX,IL VA DEVOIR L’ ABANDONNER AU LIEU DE LE PARTAGER.
    Pendant ses entretiens avec SOUMAILA CISSE, il avait l’occasion de légitimer son pouvoir très contesté par une collaboration saine qui consiste à permettre SOUMAILA CISSE de gouverner dans l’autonomie.
    Il a préféré se réfugier dans son clan dirigé par la première dame et son enfant KARIM KEITA.
    La dernière élection législative a révélé ce qu’on a toujours dit ici:ON PRÉPARE LA SUCCESSION D’IBK PAR SON FILS KARIM KEITA.
    IBK n’est pas le MAÎTRE DE LA MAISON MALI, mais AMINATA MAIGA, la fille d’un des compagnons fidèle de MODIBO KEITA qui l’a été jusque dans les bagnes de kidal.
    Cet enfant de ministre a sans doute une influence certaine sur le MANDE MASSA.
    IBK a habité dans la cellule familiale du ministre ATTAHER MAIGA à QUINZAMBOUGOU après son séjour en Europe au lieu de celle de BOUBACAR KEITA à HAMDALLAYE.
    Le fils KARIM KEITA considère la commune 2 comme son fief électoral alors que son père est de la commune 4.
    ON A L’IMPRESSION QUE LE MALI A OPTÉ POUR LE MATRIARCAT.
    Et pourtant KARIM n’est pas MAIGA, mais bien KEITA, mais a adopté l’éducation des MAIGA.
    IBK considère les enfants des MAIGA comme ses neveux placés dans les structures de l’État, mais aucun de ceux qui sont liés à la famille de BOUBACAR KEITA n’est considéré par celui qui clame partout qu’il est un enfant béni.
    N’a t’il pas renier son père?
    La fille du ministre ATTAHER MAIGA a toujours maîtrisé le fils du fonctionnaire BOUBACAR KEITA.
    Le fils du simple fonctionnaire leurs doit certainement son ascension sociale.
    C’est dans ce contexte IBK est devenu un des membres des opposants à MOUSSA TRAORÉ qui sont majoritairement des partisans de MODIBO KEITA.
    Il est ainsi devenu,par son niveau intellectuel, un très proche du candidat à la présidentielle de 1992.
    Un parcours institutionnel a commencé avec AMI à côté.
    Elle a fait l’homme, n’entend pas que d’autres profitent des fruits.
    De manipulations à manipulations IBK est devenu président de la république.
    Ceux qui ont pensé qu’ils sont les faiseurs de ROI ont appris amèrement qu’Ibk n’est pas le maitre de ses actes.
    AMI a commencé à préparer l’après IBK en plaçant son fils KARIM KEITA en commune 2 comme député.
    Elle était régulièrement dans la cellule familiale pour aider son fils à être élu.
    Ensuite, on lui a donné la commission défense de l’assemblée nationale pour avoir une affinité avec la grande muette et placé ses fidèles.
    TRETA, le secrétaire général a été le premier à porter les coups de la première dame.
    Elle a voulu l’écarter de la tête du parti en plaçant un fidèle ABDOULAYE IDRISSA MAIGA.
    Les militants se sont mobilisés,pendant le congrès, pour empêcher le push.
    TRETA est élu président du parti, mais ABDOULAYE IDRISSA MAIGA son vice-président et d’autres proches de la première dame font leurs entrées dans le bureau exécutif.
    Le vice-président ABDOULAYE IDRISSA MAIGA est nommé chef de gouvernement pour barrer la route au président du parti.
    Ce dernier a été écarté quand il a voulu gouverner dans les normes dans un ENVIRONNEMENT MALSAIN faisant perdre au clan présidentiel un soutien de poids dans le parti.
    Les manipulations politiques pour placer les fidèles de la première dame ont fini par affaiblir le parti constaté pendant les législatives.
    Mais des laquais ont été financés pour être les soutiens de KARIM KEITA.
    Des sommes colossales sont débloquées pour former une majorité autour du clan familial en finançant les campagnes électorales des laquais,pour aussi battre campagne contre les opposants féroces notamment OUMAR MARIKO.
    La cour constitutionnelle est utilisée pour empêcher certains d’être à l’assemblée nationale,d’élire certains laquais.
    Parallèlement à ces manipulations politiques, un ami de KARIM KEITA nommé ministre des finances, ensuite premier ministre,BOUBOU CISSE,travaille à favoriser les agissements malsains du clan présidentiel.
    La gestion malsaine des deniers publics finit par créer une véritable crise économique.
    Aucun investisseur ne veut mettre son argent dans un pays dirigé par des délinquants.
    Le peuple attendait qu’une voix autorisée l’appelle à manifester pour exprimer massivement son mécontentement.
    ON N’HÉSITE PLUS À DEMANDER LA DÉMISSION DU MANDE MASSA.
    AMI ne veut pas abdiquer puisque c’est elle, en réalité, qui affronte le peuple malien.
    Elle a exigé que son poulain BOUBOU CISSE soit reconduit.
    Un acte qui prouve que les paroles d’apaisement sont mises dans un papier lu par le guignol IBK,mais qu’AMI contunue à exécuter son plan élaboré après l’élection de son mari en 2013:favoriser sa succession par son fils.
    La rencontre des dirigeants du mouvement du 5 juin sert à démobiliser la population pour ensuite corrompre certains par des fonctions ministérielles.
    Les dirigeants du mouvement du 5 juin doivent monter à koulouba avec la lettre de démission du président,comme en 1991,à lui donner en main propre.
    Une seule alternative à la démission :qu’il abandonne ses prérogatives constitutionnelles pour entamer une période de transition pendant le reste de son mandat.
    Après la remise de la lettre de démission, la délégation doit descendre pour attendre la réponse du président de la république à la télévision car abandonner ses prérogatives constitutionnelles doit être solennel.
    Cette annonce ne doit pas être dite dans le secret des négociations.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. LE PAYS EST PLUS QUE DANS LA MERDE QU’A L’ARRIVE DE BOUA.
    AU LIEU DE GÉRER LE PROBLÈME DU PEUPLE MALIEN IL A COMMENCE PAR CRÉER UNE NOUVELLE CLASSE SOCIALE DIRIGE PAR SA FAMILLE.
    SEUL LES IMBÉCILES CROIENT ENCORE A NOTRE FUTUR RETRAITE DE LA PRÉSIDENCE.
    J’APPRÉCIE BOUA MAIS IL EST INCAPABLE DE GÉRER LE MALI.
    IL A FAIT SELON SA CAPACITÉ MAIS LE PEUPLE VEUT PLUS C’EST POURQUOI NOUS LUI DEMANDONS DE PARTIR QU’IL NOUS LAISSE CES TROIS ANS A VENIR S’IL AIME CE PEUPLE.

    • 🤣😂 FIRHOUN! KA'AFIHOUN! NOTRE NOM AFRICAIN UTILISE AU PEJORATIF PAR NOS ENEMIS ARABO-MUSULMANS ET LEURS ENFANTS DE JIHADS DEPUIS DES SIECLES DEJA!🤣😂

      ‘J’APPRÉCIE BOUA MAIS IL EST INCAPABLE DE GÉRER LE MALI ‘ vous dites DAH SEGOVIEN mon FRERE

      …sur quelles bases l apprecierez -vous?…si il est incapable de faire le boulot…vous avez la une crise de schyso?…’je t aime et je te deteste’ ou est ce une autre mauvaise connaissance du francais que nous ne maitrisons pas et que nous ne devons meme pas maitriser….

      solo=soleil=seul=solitaire=soloman=salomon=solo-mani=roi-soleil=RA=DIEU-SOLEIL

      NOTRE SALUT SERA DANS NOTRE ORALITE, NOTRE TRANSMISSION ORALE, NOS COUTUMES ORALES, NOS LANGUES, NOS CHANSONS, NOS CONTES ET NOS PROVERBES, NOS DIT-ONS, NOS MYTHES, NOS FABLES NOTRE CULTURE SI RICHE DE NOS CROYANCES ANCESTRALES MULTIPLES ET DIVERSES DE LA GRECE AU CAP DE BONNE ESPERANCE, DES CARAIBES ET TOUTE L AMERIQUE AUX PAPOUASIES ET CALEDONNIES…

      😎L ECRITURE COUVRE ET PROTEGE LE MENSONGE TOUT TOUT EN ETANT SA SOURCE! UNE CHOSE ECRITE ET TRANSFORMEE APPARAITRAIT VRAIE POUR LES IDIOTS MAIS PAS POUR LES INTELLIGENTS!😎

  6. Les maliens n’ont plus beson d’un discourt politique vide , mais des actes concrets palpables , moi j’etais un defensseur de Boua , mais aujourd’huit je ne crois plus en lui . Boua ne peut rien faire pour le Mali encore . Boua ne connait pas INSECURITE : il dord avec sa famille entourer de toute une armee , Boua ne connait la crise scolaire car ses enfants etudient a l’etrange , Boua ne connait pas le probleme de santé car il ne se soigne pas au mali . En tout cas Boua est le plus faible president que je n’aie jamais vue .

  7. LAISSEZ IBK EN PAIX, PEUPLE D INGRATS ET D ISLAMISES!

    QUAND CE MONSIEUR VENAIT LE MALI ETAIT DANS LA MERDE, MAINTENANT VOUS AVEZ QUELQUE CHOSE DE MEILLEURS, LE MALI EXISTE, LES ENEMIS NE FONT PLUS FRONT DECOUVERT, LA DIPLOMATIE ET L ECONOMIE EXISTENT!

    FAITES PARTIR LA FAIBLE STABILITE ET KIDAL S ELARGIRERA JUSQU A BAMAKO, LE TERRORISME ET LES TROUBLES SOCIAUX FINIRONT LE MALI DANS LES DEUX MOIS QUI SUIVRONT…

    KA’FAROH, KOUFAR! LAISSEZ IBK FINIR SON MANDAT, S IL FAIT DES FAUTES QUI N EN FAIT PAS? LEVEZ VOUS ENTOUREZ LE, AIDEZ LE, EN CES TEMPS DIFFICILES DE LA NATION!

    JE NE SUPPORTE PAS IBK NI AUTRE POLITICIEN MALIEN JE SUIS PERSUADE QU UN PEUPLE REFLECHI, SAGE, INTELLIGENT SE REGROUPE AUTOUR D UN PRESIDENT FAIBLE EN TEMPS DE TROUBLES MENAXCANT DE L EXTERIEUR SON EXISTANCE MEME…

  8. IBK dôlo magnin dè 🎶🎵🎶

    I—B—K dôlo magnin dè 🎶🎵🎶

    IBK dolo magnin dè ,🎵🎶🎵🎶

    I—B—K dôloooooo 🎶🎵🎶🎵🎶🎵🎶

    🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

    Encore IBK qui fait des promesses aux Maliens ? WALLAYE il est sous l’effet de l’alcool sinon même les présidentielles passées il n’avait rien promis, il s’est contenté de dire que si ce n’était pas lui, ce serait pire. Il savait que ces promesses avaient moins de valeurs que les pets d’un bourrique. 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😁

    Éducation, santé, économie, sécurité, pauvreté, …bref, il va régler tous les problèmes du MALI sans même toucher à la corruption qui est péché originel de son régime !!! 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀

  9. Le Pouvoir ne veut pas dialoguer avec les Enseignants ni avec les Etudiants et les Elèves…

    De tout temps les Gouvernements successifs au Mali, ont fait en sorte de saboter les années scolaires en cours.
    Parce qu’ils n’ont pas suffisamment de structures pour accueillir les élèves des 9 ème qui réussissent leur D E F et qui vont au Lycée.
    Ils n’ont pas assez de places, pas assez de FACs pour caser les Lycéens qui réussissent au BAC.

    Une des solutions est de créer au plus vite des Universités dans chaque capitale régionale voire même dans les Chefs-lieux de Cercles
    et des Lycées dans chaque Chef-lieu d’Arrondissement.
    Les structures d’accueil de Bamako sont saturées. Ils ne trouvent pas de places pour caser les enfants, alors ils préfèrent saboter leur scolarité. C’est nul comme Politique… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

    • Ca sera un souvenir après vendredi 19 juin.

      C’est un masque “cache nez” que ce régime a pu promettre à chaque malien

  10. Maliennes et Maliens apres un autre discours vide sans contenu du gros blablablateur Boua le ventru IBK que nous demandons de partir tranquillement pour aller dormir a Sebenikro comme d’habitude, est-il necessaire de lui rappeler l’hymne du Wasulu:“Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux;
    Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux;
    Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes;
    Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur;
    Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots.
    Oh Fama! Le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus.”

  11. Quelque question pour IBK et sa famille.
    -Quelle est la probabilite pour que les maliens acceptent de continuer à vivre dans ces situation?
    – Quelle est la probabilité que les choses se détériorent très vite et qu’il finie comme Modibo Keita, GMT, ATT, Laurent Kabila et beaucoup d’autres.
    – Qui le sauvera sauvera qu’en les choses commencent à se détériorer rapidement????

  12. Un discours vide. C’est du déjà entendu. Le peuple demande qu’il rende le tablier. Point. Pourquoi s’accroche-t-il toujours alors qu’on ne veut plus de lui ? Il veut vraiment une confrontation avant de rendre sa démission. Il dit se limiter à la constitution. Il aurait dû lui-même respecter cette constitution depuis bien longtemps. Comme il ne veut pas céder de son propre gré, il finira par s’en aller de force par voie démocratique comme préconisé par la même Constitution. Point.

    • On ne veut plus de lui pourquoi il continue à s’accrocher. Vous êtes une partie du peuple du Mali mais l’autre partie aussi existe et le veut. S’il vous plaît ne nous impose pas votre volonté. Une chose est sûre c’est qu’il ne partira pas par la force.

  13. ce discoure est politique comment vous voulez que la population respecte constitution vous les respectez pas leur votes la crise scolaire demeure il y a 3 ans c’est aujourd’hui que vous se rendre de ça la corruption l’on ne parle pas enfin les maliens ont marque contre leur camps

  14. Si c’est réellement IBK qui parle comme ça, ça veut dire que la situation est sérieusement grave et qu’il n’a rien compris ni de la situation actuelle du pays, ni de la demande du peuple qui l’a élu.
    Le pays Pays est a feu et il faut éteindre le feu immédiatement pour préserver son existence.
    Comme Dicko l’a c’est une question de préservation de ce qui reste du pays. Le domage a été faite pour des générations à venir.
    Si en 7 ans rien de bon n’a été réalisé ça veut dire qu’il ne pourra réalise rien de bon sur les trois ans qui viennent.

  15. On demande simplement ta démission et non un discours monotone déjà entendu !

    Le vendredi ou la nakba ,on verra bien !

    • Il a encore le courage de promettre apres avoir participe a plus de 800 conseils de ministres et 1825 jours a la presidence de l’assemblee nationale.Quel malheur pour la Mali !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here