Affaire des 9 milliards prétendument proposes aux députés spoliés : Le démenti du collectif

1

Le ‘’collectif  des députés élus par le peuple et spoliés par la cour constitutionnelle’’  de Manassa dément les fausses informations qui circulent dans certains journaux de la place  et sur les réseaux sociaux. Ces fake news  font état d’une somme de 9 milliards et 400 millions qui seraient partagés entre les candidats qui ont été élus par le peuple et spoliés par la cour constitutionnelle.  

Selon nos sources bien fondées,  c’est du pire mensonge fabriqué par les proches du régime en place. Un régime qui a failli à tous les niveaux.  Toujours selon les informations qui nous sont parvenues, les députés élus par  le peuple n’ont  jamais  discuté de cette question d’argent  avec qui que ce soit.  Et ce n’est même pas possible car, disent-ils, leur  dignité n’est pas à vendre au diable. Certes ils ont rencontré le Premier ministre. Mais lors de  cette  rencontre, ils ont demandé une seule chose à ce dernier.  « Le rétablissement de la vérité des urnes », c’est-à-dire leur victoire  car, ils n’ont pas besoin de poste ni d’argent.  Ils ne sont pas prêts aussi  à trahir leurs militants  qui ont voté pour eux, indiquent-ils.

Il faut reconnaitre qu’il y a des gens parmi eux qui, même si on leur propose 1 milliard de francs CFA, ils n’accepteront jamais de trahir les autres candidats   et leurs militants. Par exemple, Moussa Diawara, député élu à Sikasso  et spolié par Manassa. Cet homme très honnête n’est pas prêt à vendre sa dignité. Donc, toutes ces informations qui circulent sur les réseaux sociaux et dans les journaux  de la place    sont fausses. Elles ne visent qu’à ternir l’image de ces députes constitués en collectif pour  défendre leur victoire arrachée arbitrairement par Manassa.

D’ailleurs, ils étaient en point-presse le jeudi passe 11 juin, animé par l’ex-député de Kati, Banazolé Bourama Traoré, porte-parole  de leur collectif.

Et il faut reconnaître que ce collectif des députés élus par le peuple est bien déterminé à se battre  jusqu’ au bout pour le rétablissement  de leur victoire.  Selon nos informations,  les Sikassois  sont très  déterminés à lutter avec leur député pour rétablir la vérité des urnes. Il n’est pas question d’abandonner le combat, car c’est  leur victoire qui a été arrachée par force par Manassa et ses collègues de la Cour constitutionnelle.  Et contrairement aux fausses informations qui circulent sur les réseaux  sociaux, le président de la République doit prendre sa responsabilité pour dissoudre  cette Assemblée qui n’a pas de crédibilité aux yeux des Maliens. Pour la simple raison que les députés élus par le peuple n’y siègent pas.

Lassi SANOU                                               

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Que Dieu sauve le Mali, voilà une situation volontairement crée par les <> de la C.C quel dommage. A quand nous allons retrouvés le chemin du développement durable.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here