Après l’investiture du Président Ibrahim Boubacar Keïta par la Cour suprême : Le CDR met fin à l’accord politique avec Soumaïla Cissé et renonce à participer aux législatives

2
Soumaila Cissé lors de son meeting à Kayes
Soumaila Cissé et Ras Bath

Le porte-parole du Collectif pour la Défense de la République Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath, lors d’un point de presse, tenu  hier, à la maison de la presse a annoncé la fin de l’accord politique qui  le liait au candidat de la plateforme électorale ” Ensemble, restaurons l’espoir “.  L’association dit prendre acte à l’investiture du président IBK par respect pour  les Institutions de la République, mais  elle se joint  aux actions judiciaires initiées par Soumaïla Cissé et le parti SADI contre les membres de la Cour constitutionnelle pour forfaiture devant la Cour Suprême et la Cour de Justice de la CEDEAO.

Dans cette déclaration laconique, Ras Bath a d’abord adressé ses remerciements à l’ensemble des militants du CDR pour leur engagement républicain et inconditionnel avant  de saluer  ” le Candidat Soumaïla Cissé pour la pertinence de son programme, son sens élevé de la responsabilité et son statut d’homme d’État dont le Mali a besoin ainsi que tous les militants de l’URD et la coalition ”Ensemble Restaurons l’Espoir” pour leur constance  dans le combat pour le Mali”.

Et le porte-parole du CDR de poursuivre que l’investiture  du président Ibrahim Boubacar Keita,  du 4 septembre dernier, par la Cour Suprême  a été faite malgré les irrégularités graves  et bourrage des urnes, achat de conscience, tripatouillage des résultats qui ont émaillé ces élections.

Tirant les conséquences de l’organisation de la présidentielle,  Ras Bath a annoncé sa non-participation aux élections législatives  prévues par le gouvernement pour les mois d’Octobre et Novembre 2018. A l’en croire, ” tant que les élections seront organisées par le ministre  Mohamed  Ag Erlaf, sur la base du fichier aux versions multiples et surveillées dans des  zones du nord et du centre par des groupes armés”, elles seront marquées toujours par la fraude massive.

Aussi, il a exprimé l’engagement du CDR à s’allier à toutes les forces vives de la nation pour mener “le chantier de renforcement du contrôle citoyen, de la bonne gouvernance et surtout, de l’amélioration du processus électoral  au Mali“.

S’agissant des alliances politiques que le Collectif pour la défense de la République a nouées avec le candidat Soumaïla Cissé, Ras Bath a annoncé la fin de cet accord politique en déclarant le retour du CDR à son statut originel et à ses activités d’organisation de la société civile. Malgré que son allié Soumaïla Cissé continue à réclamer la victoire et à rejeter la réélection du président investi par la Cour Suprême, le CDR  dit ” prendre  acte de la proclamation de M. Ibrahim Boubacar Keita comme président de la République du Mali“. Ce, par respect aux mêmes Institutions de la République  qui l’ont proclamé président.

Par ailleurs, le CDR a indiqué qu’il se joint aux actions judiciaires initiées par les Candidats réunis autour de Soumaïla Cissé et le parti SADI contre les membres de la Cour Constitutionnelle pour forfaiture devant la Cour Suprême et la Cour de Justice de la CEDEAO.

Siaka DIAMOUTENE

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Ras bath a été très intelligent et a roulé Soumaila Cissé et tout son parti dans la farine. L’argent fit défaut actuellement chez SC. Ras bath qui considère qu’il a encore un avenir politique dans ce pays ne veut être entrainé par SC dans sa chute.IL claque la porte avec des propos à endormir les partisans de l’urd. Mais c’est fini ras bath ne sera plus jamais vu aux cotés de SC. Il a eu l’argent qu’il voulait et aujourd’hui croit naïvement que les maliens l’écouteront après avoir trahit la lutte de toute une jeunesse. La parenthèse Ras bath SC se renferme ainsi. Un nouvel ère commence avec le second mandat du président IBK qui est dédié à la jeunesse consciente et travailleuse.

    • On dit une nouvelle ere, FB alors on ne conjugue plus l’Imparfait du Subjonctif! N’oublies surtout pas que les obejctifs restent les mems et maintenant Boua va faire face a trois fronts (SADI, CDR, URD/PARENA)au lieu d’un. La corruption c’est du cote de Boua et la fraude c’est du meme cote.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here