Arcane politique : « L’ADP/MALIBA ne se reconnait pas dans le gouvernement Boubou Cissé », dixit Cheick Oumar Diallo secrétaire politique du parti

0

A la faveur d’un point de presse tenu à la maison de la presse, le jeudi  23 mai 2019, Cheick Oumar Diallo éminence grise du parti n’a pas tenu un propos religieux pour souligner avec force que  le Ministre Amadou Thiam ne représente par l’ADP au sein du gouvernement Boubou Cisse. IL a fustigé le comportement peu catholique de Mr Thiam devant les hommes de medias venus nombreux.  Selon les membres du parti au niveau de l’administration territoriale, c’est Alou Boubacar Diallo qui est reconnu comme étant le président légitime du parti, Amadou Thiam n’était que le fusible.

L’ADP/MALIBA se porte bien c’est par ces propos que le jeune Cheick Oumar Diallo  a introduit le point de presse. Jamais les militants du parti n’ont été aussi soudés a fait savoir le secrétaire politique du parti. Tout en reconnaissant  que la porte du dialogue n’a jamais été fermée, Mr Diallo a déploré la manière dont les événements se sont déroulés. A l’en croire Amadou Thiam a tout simplement violé les textes du parti, c’est pourquoi, il a été écarté de la présidence du parti. Et lui de dire le visage tranquille qu’une action en justice ne sera pas bénéfique pour Amadou Thiam. Avant de poursuivre les cartes seront redistribuées  suite au congrès du parti qui se tiendra le week end   prochain. En confiant les rennes du parti à Amadou Thiam, Alou Diallo voulait manifester sa volonté qui est de mettre les jeunes en confiance a  fait savoir Cheick Oumar Diallo.  A sa suite, Abdoulaye Sidibe membre du parti dira avec force que le parti n’est pas représenté au sein du gouvernement. Aussi, il a enfoncé le clou en disant qu’aucune action en justice ne donnera raison au Ministre Thiam. Avant de dire que  le congrès sera une occasion pour rabattre les cartes et écarter tous les récalcitrants. A en croire Abdoulaye Sidibe le parti est régi par des textes qui  violent ces textes fera  l’objet de sanction.  Faut-il le rappeler pour sortir de la crise le parti de la jeunesse souhaite un dialogue national inclusif regroupant l’ensemble des composantes de la nation.

Aissata  Djitteye

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here