Assemblée nationale du Mali : Le personnel à l’école de l’organisation du travail parlementaire

0

La salle Aoua Keïta de l’Assemblée nationale du Mali a servi de cadre, le lundi 16 novembre 2015, à la tenue de la cérémonie d’ouverture du séminaire sur l’administration et l’organisation du travail parlementaire. Ce séminaire de formation de cinq jours est organisé par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (Apf) en collaboration avec l’Université Senghor d’Alexandrie et l’Assemblée nationale du Mali. L’un des objectifs de ce séminaire est d’améliorer la capacité des fonctionnaires parlementaires dans l’élaboration de documents officiels. La cérémonie d’ouverture de ce séminaire était présidée par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Mamadou Tounkara en présence de nombreuses autres personnalités.

Après les mots de bienvenu du secrétaire général de l’Assemblée du Mali, Dr Madou Diallo, le premier vice-président de ladite institution, l’honorable Mamadou Tounkara a fait savoir que l’accompagnement de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie en faveur de celle du Mali embrasse une multitude de domaines qui va du renforcement des capacités des députés et du personnel parlementaire à la création et à l’animation en cours du site web de l’Assemblée nationale en passant par des stages et des voyages d’étude auprès de certains parlements. Avant de mettre l’accent sur la triple mission des élus de la nation qui consiste à voter les lois, à contrôler et à orienter l’action gouvernementale. A l’en croire, le séminaire vise à renforcer les connaissances du personnel sur les différents systèmes en matière institutionnelle , politique et administrative, à optimiser les capacités opérationnelles du personnel en matière d’organisation du travail et à améliorer les capacités rédactionnelle du fonctionnaire parlementaire pour ce qui concerne l’élaboration de document officiels. « Ce séminaire permettra donc, j’en suis convaincu, de mettre à la disposition de l’institution parlementaire des ressources humaines bien outillées, capables d’assister les députés dans l’accomplissement de leurs missions », a conclu l’honorable Toukara.

Aguibou Sogodogo

 

PARTAGER