Débat à l’Assemblée nationale : Quand l’honorable Karim Kéita étale ses carences !

74
Honorable Karim Keita, Depute de la Commune II, Président de la commission de la defense nationale, de la securite et de la protection civile
Honorable Karim Keita, Depute de la Commune II, Président de la commission de la defense nationale, de la securite et de la protection civile

C’est du moins ce qu’on peut dire par rapport à la séance de questions orales qui a mis aux prises le jeudi dernier, à l’Assemblée nationale, l’honorable Karim Kéita, président de la Commission défense de l’Assemblée nationale et le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, col-majeur Salif Traoré. 

C’était une séance de questions orales qui était très attendue par les populations et surtout par les médias nationaux et internationaux lesquels avaient massivement fait le déplacement à l’Assemblée nationale. Surtout que cette séance de questions orales se tenait une semaine seulement  après l’attaque meurtrière perpétrée par terroristes au nom de l’islam. Mais la montagne a accouché d’une souris. Non seulement l’interpellateur l’honorable Karim Kéita n’a pas pu faire parler le ministre de la Sécurité en posant les questions qu’il faillait mais aussi les attentes des populations n’ont pas été comblées.

Ce jour-là, après avoir demandé au ministre en charge de la Sécurité de relater les faits sur l’attaque du Radisson Blu de Bamako, le président de la Commission défense de l’Assemblée nationale, comme dans un jeu d’enfants, a tout simplement demandé à celui-ci de parler de sa stratégie de sécurité  pour mettre les Maliens en confiance. Il a demandé au ministre de s’expliquer sur les cameras de surveillance installées à travers la ville de Bamako ; sur l’absence et les détériorations des feux tricolores à Bamako. Ses questions concernaient également la création d’un centre spécialisé de lutte contre le terrorisme ; l’encadrement des prêches dans les mosquées pour freiner le radicalisme islamique, etc.

Le colonel-major Salif Traoré a fidèlement et brièvement expliqué les faits  sur la tragédie de Radisson en concluant que ce sont  deux terroristes et deux seuls  qui ont perpétré l’attaque du vendredi. Et ces deux bandits ont été neutralisés par les forces de sécurité maliennes avec l’appui des forces françaises et américaines. Pour le ministre, il n’y a aucune raison de croire ou de faire croire qu’il y avait  plus de deux terroristes à Radisson et que certains seraient toujours dans la nature. Mais aux dernières nouvelles, deux complices ont été interpelés par rapports à cet acte terroriste.

Le  ministre a assuré qu’il a une stratégie de sécurité laquelle, a-t-il expliqué,  est conforme à la politique sécuritaire du gouvernement. Sa stratégie est basée sur la prévention (renseignement), la protection et l’intervention. Pour l’atteinte de ces objectifs, le département de la Sécurité vient de mettre en place un centre de communication, afin d’informer  régulièrement les populations sur les questions sécuritaires et cela  en partenariat avec les médias publics et privés.

S’agissant de l’existence des cameras de surveillance à travers Bamako, le ministre a affirmé qu’elles rentrent dans le cadre de la mise en œuvre de la politique sécuritaire du gouvernement. Elles contribuent au renforcement de la sécurité de la ville.

Selon le ministre de la Sécurité, la création d’un centre de lutte contre le terrorisme ne tardera plus et son département travaillera avec les différentes mairies de Bamako pour rétablir tous les feux tricolores en panne.

Le ministre de la  Sécurité a superbement ignoré certaines questions qui portaient sur  le lancement d’un appel d’offres de la Minusma pour l’achat d’équipements télévisuels, sur  l’installation de Radio Mikado par la Minusma  et sur les discordances constatées chaque jour entre la communication de la Minusma et celle de l’Etat par rapport à la situation sécuritaire.

Le comble est que lors de cette séance de questions orales, au moment où l’audience s’attendait à un rebondissement de la part de l’honorable Kéita sur les questions restées sans  réponse, ce dernier n’est intervenu que pour dire son entière satisfaction des réponses données par le ministre interpellé. Il a même conclu ses propos en disant qu’il est fier du ministre et des forces de sécurité maliennes  qui ont mené, avec la manière, l’assaut sur les forces du mal à l’hôtel Radisson. Fier du ministre que vous avez interpellé ? Une première à l’Assemblée nationale. Comment peut-on interpeller un ministre dont on est fier de ce qu’il fait ? Quel sens peut-on donner à cette interpellation ? Arrêtons avec ces mises en scène, s’il vous plait !

Cette séance de questions orales a été relativement brève ; elle n’a duré qu’une trentaine de minutes, alors que dans le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, elle devait durer 1 heure. Cette brièveté  sur une question aussi sensible qu’est la sécurité a laissé  beaucoup de Maliens sur leur faim.

Cette séance de questions orales était une occasion en or pour le fils du président de la République de convaincre les Maliens qui hésitent encore, qu’il est l’homme qu’il faut à la tête de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée. Mais il a prouvé le contraire, en étalant son immaturité politique sur la place publique.

M’Pè Berthé

PARTAGER

74 COMMENTAIRES

  1. Mais comment vouloir forcement qu’une séance de travail parlementaire soit une séance de question réponse entre Karim le ministre Traoré Salif?
    Vous n’allez donc jamais cesser de créer la polémique dans ce pays?
    Journaliste de pacotille…

  2. Moi je pense à mon humble niveau qu’il faut placer les choses dans leur contexte.
    Cette rencontre entre le ministre Salif Traoré et l’Honorable Karim Kéïta est une séance de travail et non une interpellation.Arrêtons de créer la polémique autour de tout. 🙄 🙄 🙄

  3. “Comment peut-on interpeller un ministre dont on est fier de ce qu’il fait ? Quel sens peut-on donner à cette interpellation?” Telles sont vos interrogations Mr Berthé. Je me ferai fort d’y répondre.
    En effet pour la première question, je vous direz qu’on peut être fier d’une personne qu’on interpelle. Et là, il faut comprendre que cette fierté qu’a éprouvé son honorable pour le ministre se situe dans un contexte bien précis.
    En ce qui concerne la deuxième question, je pense qu’il ne s’agissait pas là d’une interpellation, mais plutôt d’une séance de travail entre l’honorable et le ministre dont le ministre devrait lui faire le point de la gestion de la crise de RADISSON, chose normale d’ailleurs. Donc de grâce, arrêtez un peu vos questions stupides, SVP!

  4. Après ces événements tragiques qui on endeuillé tout le pays,il étaient important que le ministre de la sécurité instruisent la commission défense sur les détails de ce qui s’est passé.Et puisque Karim est justement le président de cette commission,il était normale que ce dernier pose des questions pour être mieux éclairé.
    Ne créons pas de polémique car tout est clair à ce niveau.

  5. Chers journalistes,je vous informe que contrairement à ce que vous tentez de faire croire aux gens,il ne s’agissait pas d’une interpellation du ministre de la sécurité de la part de Karim mais plutôt une séance de travail entre ces deux personnalités qui qui travaillent en parfaite synergie pour la sécurité des maliens que nous sommes.
    S’il vous plait,donnez l’information vraie au peuple au lieu de vouloir écrire des articles à sensation.

  6. Merci à Karim d’avoir organisé cette séance de travail avec le ministre Traoré Salif.
    Cette rencontre permettra aux deux personnalités d’avoir un point de vu commun pour endiguer le phénomène terroriste qui veut s’installer dans notre pays.

  7. Sincèrement je ne comprends pas quelques chose: est ce que la durée d’un entretien peut avoir une influence sur sa teneur?
    NON! il faut aller à l’essentiel et c’est ce que Karim a fait. Il ne faut pas perdre de temps inutilement.

  8. La communication entre les forces de sécurités et la population permettront de collaborer en vue d’une lutte efficace contre contre le grand banditisme et le terrorisme, le mal du moment.

  9. Il faut que ce journaliste sache que c’est une enquête qui est en cours donc des questions peuvent être impertinentes et peuvent mettre les en cause celle-ci c’est ce dont karim était conscient. Réfléchissez un peu un jour.

  10. Cette interpellation intervient dans un contexte particulier après l’attaque terroriste contre l’hôtel Radisson de Bamako, le 20 novembre. L’élu de la nation a posé une série de questions orales (16 au total) au ministre Salif Traoré. Il voulait savoir ce qui s’est réellement passé à l’hôtel Radisson, et s’informer sur les actions concrètes menées contre le terrorisme.

  11. C’est dans cette deuxième catégorie que l’on peut classer l’interpellation hier du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel-major Salif Traoré par Karim Keita sur la situation sécuritaire de notre pays. Rappelons que Karim Keita est député RPM élu en Commune II du District de Bamako et qu’il est le président de la Commission de la défense et de la sécurité de l’Assemblée nationale.
    Alors les perdrix ne pensez pas que c’est l’influence de son père qui l’a mis sur cette voie

  12. Je pense que cet oral du ministre Traoré a permis de lever les zones d’ombres sur le situation sécuritaire du pays et je l’espère comme à son habitude que le chef de la commission défense de l’AN prendra des lois supplémentaires qui permettront au ministre de la sécurité et à ses hommes de bénéficier de plus de moyens pour être plus efficaces et de parer à d’éventuels attaques de ces terroristes.

  13. L’initiative du ministre Salif Traore et du chef de la commision défense de l’AN est louable car des institutions qui communiquent sont de plus en plus forte et relève les défis. Que cette initiative dure et soit un exemple pour les autres départements ministériels.

  14. Nos autorités politiques sont en train de nous montrer le visage d’un pays fort. Car cet oral du ministre de la sécurité, que je souhaite, serve d’exemple aux autres ministères, est une bonne politique qui permet au peuple à travers les députés de savoir ce qui se passe réellement dans le pays et permet donc aux députés de légiférer en vue de l’amélioration des conditions de travail des personnes intervenant dans ce domaine.
    C’est une initiative noble de la part du président de la commission défense de l’assemblée nationale.

  15. Je souhaite ardemment que les investigations en cours dans le cadre de cette attaque puissent porter leurs fruits et que les coupables soient traduits devant la justice.
    Merci au président de la commission défense de l’assemblée nationale et aussi au ministre de la sécurité et de la protection civile.

  16. Je salue la mémoire des personnes qui ont été lâchement abattu il y a de cela deux semaines à l’hôtel Radisson et je souhaite que lumière soit faite sur cette affaire pour le bien de tous afin de nous éviter des polémiques inutiles. Merci aux autorités maliennes dans leur effort dans le but de nous apporter la sécurité.

  17. Karim et Salif travaille de paires donc il y a lieu de revoir votre titre d’abord et ensuite l’article dans son intégralité. Vous auriez pu titrer par exemple Oral de Salif traoré à l’hémicycle ou encore le ministre de la sécurité face aux députés au moins cela respecterait la logique de la rencontre.

  18. Je pense que cet arrière gout d’inachevé laisser par la rencontre entre karim keïta et le colonel Salif traoré finira par tuer ceux qui pensaient que le pire aurait lieu mais ils se trompent car ces deux personnalités travaillent ensemble pour le bien de la nation.

  19. La séance de questions orales du député Karim Keïta au ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel-major Salif Traoré, intervient dans un contexte particulier marqué par l’attaque terroriste à l’hôtel Radisson Blu

    L’interpellation du gouvernement par le Parlement est un exercice démocratique qui vise à assurer l’opinion de la pertinence et de la cohérence des actions conduites par le gouvernement. La nature de ces interpellations va du tout critique au besoin d’information et d’assurance.

  20. Ensuite dans le souci de ne pas compromettre l’enquête judiciaire en cours, le ministre n’a pas voulu aller au-delà de ses précédentes déclarations sur la façon dont l’attaque a été menée, sur l’intervention des forces de sécurité, sur l’appui des forces étrangères ou encore le bilan de l’opération

  21. Salif Traoré a assuré que pour le moment, toutes les informations qui contredisent celles données par ses soins ne sont que pures spéculations. Il précisé que l’enquête avance et que l’observation de l’Etat d’urgence y contribue pour beaucoup.

  22. Concernant la question de savoir si le Mali dispose d’une stratégie adéquate de lutte contre le terrorisme, le ministre dira qu’elle existe bel et bien et qu’elle est conforme à la politique de défense et de sécurité telle qu’adoptée par le Conseil de défense en décembre 2014

  23. Karim a fait ses preuves dont je sais ce que vous lui reprochez. Tout le peuple est situé sur l’avancement de l’enquête, il n’y a pas eu de faille donc à quoi servirait d’accabler le ministre des questions inutiles.
    Je pense que vous pouvez mieux faire au lieu de vivre au rochet de ces opposants véreux.

  24. Je remarque qu’on aime accuser les gens qui travaillent dans ce pays. Ces soit disant journalistes qui cherchent à semer la zizanie dans les relations. Je me demande ce qu’il gagnerait en faisant de telles sottises.

  25. Aujourd’hui, l’identification des numéros téléphoniques et les écoutes aident beaucoup les polices dans les recherches. Ce sont des innovations de KARIM lorsqu’il a accédé à la tête de cette commision

  26. Nous remercions le ministre pour sa promptitude et son efficacité avec lesquelles il a géré cette crise. Et nous comptons sur lui pour une suite rapide des enquêtes.

  27. Ces journalistes savent aggraver les choses c’est pas une opposition ou une demande d’explication entre KARIM et TRAORE donc le thème est inapproprié Mr le journaliste

  28. L’honorable KARIM est le président de la commission de défense et de la protection civile donc il travaille en parfaite symbiose avec le ministre TRAORE car c’est de leur ressort

  29. Je pense que l’état d’urgence lui a conféré des pouvoirs de décision et il est à mesure de prendre des décisions spontanées pour un dénouement rapide de la situation et dans l’intérêt de tous.

  30. Il a été nommé pour ses compétences donc ce n’est pas un problème s’il cherche à bien faire son travail et en quoi cela gênerait d’autres si c’est dans l’intérêt de la nation

  31. Karim et Traore ne sont pas opposés d’ailleurs les deux ont en charge la sécurité et la protection du peuple. L’honorable a apprécié le travail du ministre. Ce n’est un cours entre l’élève et son maître

  32. Comme on le dit si tu vois un apprenti dévoué dans son travail c’est qu’il a un mon patron pour dire que le ministre et Karim sont formidables et compétents.
    Le dernier remerciement revient à nos forces qui ne cessent d’accroître leur côte auprès de la population.

  33. Monsieur le journaliste, je pense que vous devriez vous acharnez sur Karim Keïta, s’il avait choisit de ne pas interpeler de faire le contraire, c’est-à-dire d’interpeller le minsitre Salif Traore. Dans l’interpellation du ministre le député Karim est dans ses droits et devoirs. Il accomplit un travail remarquable.

  34. Je pense que cette interpellation n’est point dans le cadre d’une quelconque divergence, mais plutôt souhaitable pour que les députés et la population soient d’avantage rassurer sur la situation et aussi les mesures prise par le ministre Salif Traoré.

  35. Le rôle de l’honorable Karim Keita est de suivre les ministres de tutelle dans la gestion de leurs secteurs respectifs et aussi suivre le travail des responsables de la sécurité nationale. Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas la tête de l’honorable Keïta dans les lieux qu’il ne veut pas la peine ou qui ne relève pas de ses fonctions qu’on dira qu’il est incompétent.

  36. Le ministre Salif n’a fait qu’expliquer la situation et aussi faire part des dispositions que le gouvernement est entrain de mettre à l’œuvre pour éviter toute autre attaques sur le sol malien. Le ministre de la sécurité et de protection civile a su répondre aux nombreuses questions de l’honorable Karim Keïta, ainsi la population et toute l’Assemblée National a pu être satisfaire.

  37. La suivie de l’action gouvernementale en général et en particulier celui de la défense et de la sécurité. Il veuille au bonne fonctionnent de ces différentes secteurs, voilà pourquoi il a proposé l’achat des avions de guerre, qu’il est allé lui-même visiter en France.

  38. “il compte organiser et former les forces de sécurité, mettre les moyens à leur disposition. Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, il est temps de tenir le langage de la vérité car, explique-t-il, les temps ont changé.” Le ministre a raison, les régimes passés ont affaiblit les forces de sécurités à cause de leurs mauvaises gouvernances du pays. Cette interpellation a été vraiment salutaire, bon travail de Karim Keïta.

  39. Je pense que la majeure partie des députés à l’assemblée Nationale et les autres leaders politique doivent prendre pour exemple Karim Keïta et son père. Son bon sens de patriotisme conclus en lui une immense détermination, dévouement, disponibilité et responsabilité dans la gestion de ce pays.

  40. L’interpellation du ministre Salif Traoré est tout à fait normal, l’honorable Karim interpelle le ministre de la sécurité pour faire la lumière sur les faits et faire part à nos honorables députés les mesures prisent pour la suite des évènements.

  41. Je pense que l’interpellation du ministre ne doit pas susciter de polémique, Le ministre devrait s’expliquer devant l’assemblé nationale. L’honorable Karim Keïta ne fait que son travail, c’est pour le bien être de la sécurité de notre pays.

  42. Le journaliste est simplement télécommandé pour souillé le nom de l’honorable Karim Keïta. Ce sont des personnes corrompus et de mauvaises volontés qui veulent seulement porter atteinte à la bonne gérance de Karim Keïta. Le problème est qu’il est obligé d’user de mensonge et de balivernes car il n’y a pas de support sur laquelle ont peu s’associer pour attaquer la compétence de Karim Keïta. Sinon, Les résultats sont vraiment bonne, il est irréprochable.

  43. Un député a le droit d’interpeller un ministre pour plus d’explications. Nous savons tous que la gestion de l’attaque de l’hôtel Radisson Blu a fait objet d’une bonne gestion de la part du ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile. Son interpellation ne fera pas de Karim Son ennemi, mais au contraire. 😀 😀 ❓ ❓ 😛 😛 😛

  44. C’est tout à fait juste que le ministre Salif Traoré soit Interpellé pour s’expliquer sur la gestion de l’attentat de l’hôtel Radisson Blu de Bamako du 20 novembre dernier. Que ce soit l’honorable Karim Keïta ou un autre député, ce dernier est en droit d’interpeller le ministre tutelle. Cela n’est pas un crime. 😛 😛 😀 😀 😀

  45. Un homme engagé peut faire tout ce qu’il veut. C’est cela qui est plus important. Il faut un minimum d’engagement dans ce que nous faisons. Ibrahim Boubacar Keïta n’a rien à voir avec le colonel major Salif. S’il a fait appel à ce dernier c’est parce qu’il sait de quoi ce monsieur est capable. Le travail qu’ont fait les forces de sécurité et de défense en délogeant les assaillants est une preuve de ce que j’avance dans ce commentaire. Peut importer la réaction de Salif. Le plus important est le résultat obtenu. Ce n’est pas parce que Karim Keïta n’est pas content de sa gestion qu’il l’a interpellé. Juste pour qu’il parle à la nation de cette crise. 💡 😀 😀 😀

  46. Karim Keïta n’est pas l’ennemi du ministre de la sécurité, colonel Salif Traoré. Bien au contraire, il est plutôt un ami de ce dernier. Interpelle n’est pas synonyme de vouloir humilier. Si l’on sait qu’on n’a rien à se reprocher pour son travail, être interpellé ne veut rien pour nous. Soyons en sûrs le député élu de la commune II n’a fait que son travail. 💡 💡 😆 😆 😆

  47. Le député de la commune II, l’honorable Karim Keïta pas moins fils du président de la république, est loin de ceux qui interpellent pour le simple plaisir ou parce qu’ils veulent humilier la personne qu’ils interpellent. Il veut tout simplement que la population civile malienne soit de plus éclairée sur la gestion de l’attaque de l’hôtel Radisson Blu. 😛 😛 😀 😀 😀

  48. Vive l’armée malienne. Les maliens sont fiers de cette force. Malgré leur condition, elles ont pu faire facilement ce que n’importe quelle armée pouvait difficilement faire pour pouvoir déloger les assaillants qui s’étaient emparés de l’hôtel Radisson, le vendredi. Merci à ces unités et à leur patron, le ministre d la sécurité intérieure et de la protection civile du Mali. Karim Keïta n’est pas sans savoir que la gestion de Salif est sans commentaire et sans reproche. Il a interpellé le ministre pour fournir plus d’informations aux citoyens maliens soucieux de la sécurité. 👿 👿 💡 💡 💡

  49. Les forces de sécurité et de défense de notre pays sont à saluer, à féliciter et à encourager dans leur mission régalienne. C’est pas parce que nous ne faisions pas confiance à nos forces, c’est parce qu’elles ont impressionné toute la population que nous sommes aujourd’hui convaincus que la cohésion est de retour au sein de ces forces. On sent maintenant que notre sécurité est entre de bonnes mains. Toutes mes félicitations au colonel Salif Traoré. Jamais Karim Keïta ne fera une chose pareille pour vouloir nuire à la personne du ministre. Ce sont vous les journalistes qui sont en train de voir en cette interpellation un acte nuisible de la personne de Karim. 😀 😀 😛 😛 😛

  50. Je me demande réellement si cette interpellation est la première depuis que le Mali est devenu un Etat souverain ? Interpeller un ministre n’est et ne doit pas être une manière de se faire des ennemis au seul motif d’être assujetti à son interpellation. L’interpellation chez Karim Keïta est différente de l’interpellation chez les autres députés comme Oumar Maricko, Mamadou Hawa Gassama, Bafotigui Diallo et consorts. 😛 😛 😀 😀

  51. Toutes mes félicitations à l’honorable Karim Keïta pour l’interpellation du ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile. Après la prise d’otages de l’hôtel Radisson Blu, il était nécessaire que le ministre fournisse certains détails au peuple. 😥 😥 😥 😥

  52. Un député a le plein droit d’interpeller qui que ce soit. Cela ne fera en aucun cas de lui l’ennemi de qui que ce soit. Si Karim a interpellé le ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile, ce n’est pas parce qu’il veut de lui quelque chose. C’est pour que celui-ci puisse éclairer de plus l’opinion nationale sur le sujet donnant lieu à son interpellation. 😛 😛 😛 😀 😀

  53. Du courage à Karim le premier fils de ce pays, vous faites des avancer considérable dans la politique malienne et toute la nation est fier de vous. Vous êtes bien différent des autres fils des autres pays Africain qui ne se limitent qu’à bouffé les richesses du pays pour se taire, mais vous tout à fait contraire de ceux-ci, vous avez choisi de servir votre pays et que Dieu vous accompagne.

  54. Karim Keïta fait ce qu’il a à faire et nous sommes fiers de lui, il faut tout pour que ses journaliste apportent des défauts sur nos hautes personnalités.

  55. Très souvent quand on n’a rien à dire, on se met à relater des balivernes. Sinon nous savons tous que Karim est un député et non un marabout, un charlatan encore moins le président de la République ou le premier Ministre.

  56. A mon humble avis ce Monsieur ne va pas bien dans son corps et son esprit. Je me demande bien comment a pu rédiger un tel article ?

  57. C’est bien ignorant de votre part de parler ainsi, alors que vous n’avez rien à dire sur ce qu’il a fait. Il a interpellé le Ministre sans le conseil de personne, donc il sait aussi quoi dire devant lui. 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  58. Tout cela n’est que des scenarios inventé pour nuire à l’image du jeune Kariam, vous devriez avoir honte. De toutes les façons, à votre place j’aurais honte d’écrire un article pareil sans le soutenir.

  59. Je ne s’aurai resté ainsi, sans pour autant adresser mes sincères remerciements au Ministre de la Sécurité et de la protection civile Salif Traoré et à nos vaillants soldats. Ils ont été braves, sans eux, ces deux terroristes allaient commettent bien plus que ces meurtres.

  60. A votre place, j’aurai préféré gardé ma plume en bonne état, que d’écrire un article insensé. Ne soyez pas ingrat, il n’y a pas de faille au système sécuritaire du Mali, sauf que ces terroristes sont mêmes des maliens. 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  61. Si je me rappel bien, Karim s’est rendu à l’hôtel Radisson Blu avec son papa pour faire le constat. Donc, cela étant, c’est sa deuxième fois de visiter cet hôtel, Ces visites lui permettront de faire le constat lui-même, donc il n’a pas besoin d’approfondir les discutions avec le MINISTRE de la Sécurité.

  62. Ça se voit bien que ce monsieur n’a rien à dire, or, quand ça arrive d’avoir l’inspiration bloqué. La seule solution est de la fermer pour ne pas raconter des bêtises.

  63. Karim Keïta n’est pas comme les autres fils de président des autres pays de l’Afrique. Il n’est pas de ceux qui sont orgueilleux de ceux qui profitent de la position de leurs pères pour se faire des richesses illicite, nous maliens, nous devrions beaucoup nous rejoue de cella.

    Karim malgré sa position a compris qu’il est plus noble de travaillé pour soi-même, que de le faire pour les autres.

  64. Karim est un bon fils de ce pays, le plus est qu’il sait comment faire les choses pour apporter sa contribution envers un Mali fort et unis.
    Karim que Dieu soit avec vous…

  65. Du courage à Karim le premier fils de ce pays, vous faites des avancer considérable dans la politique malienne et toute la nation est fier de vous. Vous êtes bien différent des autres fils des autres pays Africain qui ne se limitent qu’à bouffé les richesses du pays pour se taire, mais vous tout à fait contraire de ceux-ci, vous avez choisi de servir votre pays et que Dieu vous accompagne.

  66. Contrairement à ce que d’autres peuvent le dire, L’honorable Karim Keïta vol de ses propres ailes, il ne se base pas de la position de son père pour faire quoi que ce soit.
    Karim se défend en politique et il le fait bien.
    Moi personnellement j’admire la politique de Karim, il a des ambitions pour sa patrie.

  67. KARIM merci pour vos paroles de sage, le ministre de la sécurité intérieure doit être beaucoup salué et tous les services de sécurité maliens. Malgré les manques de moyen, vous réussissez à faire l’essentiel.

  68. C’est avec KARIM pour la première fois dans AN qu’un ministre échange avec le président de la commission chargée des missions de ce ministre. Lors de la prise de fonction de ce nouveau ministre de la sécurité intérieure il a été reçu par l’honorable KARIM et les autres membres de la commission de défense de l’AN pour discuter les plans de sortir de la crise de l’insécurité.

  69. KARIM est un député et c’est son devoir aussi d’interpeller le ministre sous tutelle de sa commission en cas de problème ou difficulté. Mais pourquoi vous les soi-disant journaliste pratiquants racontent des choses que vous ne maîtrisez pas? Il y’a quoi de mal dans l’interpellation d’un ministre par un député si ce n’est pas pour que le pays avance ou se débarrasse de ses problèmes de ce moment. Que Dieu nous sauve!!!

  70. BERTHE le jour où KARIM ne sera plus comment vous vous allez survivre? Chaque jour KARIM ou son papa comment ce sont eux qui sont à la base de votre pauvreté ou de votre malheur. Il faut reprocher à ton papa pourquoi il n’a pas travailler? et laisser KARIM tranquille.

  71. Voilà encore un soi-disant journaliste qui est à la quête d’avec quoi à survivre. Pauvre BERTHE respectez vous un peu. Il faut chercher ton argent et laisser le gars en paix. Il a bien fait d’interpeller le ministre et le ministre aussi était à féliciter très bien même. Égoïste que vous êtes.

  72. Monsieur le journaliste donc si KARIM était réellement fier du ministre de la sécurité intérieure, il ne devrait pas lui interpeller si je vous comprends bien? Monsieur Berthé l’interpellation d’un ministre veut dire seulement lui mettre en exposer de ses taches et détailler les nouvelles mesures pour les imprévisions et autres.

  73. Monsieur le journaliste ne montrer pas aux gens qui vous lisent que vous n’avez pas été à l’école de journalisme. Un recalé du DEF que tu sois. Interpeller un ministre n’a rien à avoir avec la fierté sur ce ministre. Vous faites honte vraiment au métier.

  74. M’Pè Berthé ne te ridiculise pas SVP, ton article ne contient que des bobards. Monsieur je te conseille de chercher un autre travail sinon un jour tu vas mourir par la famine.

Comments are closed.