Assimi Goïta appelle les Maliens à « ne pas succomber aux démons de la division »

10

– Dans un discours à la Nation à l’occasion de la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance du Mali.

Le Président de la Transition au Mali, le colonel Assimi Goïta a appelé, mercredi soir, les Maliens à « ne pas succomber aux démons de la division ». C’est ce qui ressort d’un discours à la Nation à l’occasion de la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance du Mali (22 septembre 1960), placé sous le signe de l’ « Union dans la souveraineté retrouvée ».

« Le Mali se trouve à une phase décisive de son histoire. Ce n’est donc pas le moment de succomber aux démons de la division, malgré les actions de manipulation et les campagnes médiatiques mensongères à but subversif, visant à saper le moral de nos vaillants soldats et à créer la confusion au sein de notre peuple » a-t-il déclaré avant de souligner : « Rappelons-nous, l’union nous a toujours permis de triompher sur l’adversité, alors que la division a donné à nos ennemis la possibilité d’avoir la victoire sur nous ».

Le Colonel Assimi Goïta a ajouté : « Il y a soixante-deux ans que les pères fondateurs du Mali célébraient, en communion avec le peuple, l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale. Cet événement historique que nous consacrons à notre tour est un rendez-vous citoyen auquel chaque Malienne et Malien doit accorder la plus haute importance, car c’est le jour du souvenir de notre dignité retrouvée après une longue période de domination coloniale ».

C’est pour cette raison, dit-il, que nous plaçons ce 62e anniversaire sous le signe de l’ « Union dans la souveraineté retrouvée ».

Goïta a salué le peuple malien pour sa résilience face aux sanctions infligées au Mali par la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)

« Il me plaît ici de saluer, une fois de plus, la résilience du brave peuple malien qui, dans la plus grande dignité, a supporté les difficultés et désagréments engendrés par cette situation. Ces sanctions, conjuguées avec d’autres facteurs, ont occasionné une augmentation du coût de la vie qui a affecté l’ensemble de la population, mais plus particulièrement les couches vulnérables. Il est heureux que nous ayons tous pris conscience du fait que c’était le prix à payer pour atteindre nos objectifs à moyen et à long terme» a-t-il déclaré.

SOURCE: https://www.aa.com.tr/fr

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

      • 😎EXPRIMES TOI CLAIREMENT, QUELS NOIRS QUI VEULENT QUEL AZAWAD, AZAWAG, AL ZAWAV, AL ZUAV, LE ZUAVE, LE SAUVAGE, LA SAVANE, LA PRAIRIE NOTRE CONTINENT , LE CONTINENT DES NOIRS AFRICAINS! QUEL AZAWAD, QUI LE PROCLAMENT, DES ENVAHISSEURS ESCLAVAGISTES MALHEUREUX RESTANTS DE BRIGANDS ARABES ET TURQUES!?😎
        👤LES MALIENS NE CONNAISSENT PAS L AZAWAD! IL YA LE MALI!👤

        • Assimi veut créer les conditions favorable à de l’azawad parce qu’il croit que cela l’arrange lui Assimi.

  1. AAUCUN VRAI MALIEN NE SOUFFRE DU SEPARATISME, C EST UNE MALADIE DE CEUX LA QUI SONT CORPS ÉTRANGERS À LA NATION PUISQU ILS SE SENTENT SUPÉRIEURS. CECI DIT, VIVE TOUS CEUX LÀ CAPABLES DE RESPECT ET D AMOUR POUR LA RACE NOIRE, VIVE LE PANAFRICANISME, QUE CE FLAMBEAU BRULE LES IDEOLOGIES ESCLAVAGISTES ET RACISTES SUR TOUT LE CONTINENT DES NOIRS.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here