Assises nationales : l’ADEMA-PASJ apporte son soutien au processus

2

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a reçu en audience, le mardi 16 novembre 2021, une délégation de l’ADEMA-PASJ, conduite par Marimantia DIARRA, Président du parti. L’ordre du jour de cette visite était la tenue des Assises nationales de la Refondation.

En plus du Cabinet du Président de la Transition, le ministre de la Refondation de l’État, Chargé des relations avec les institutions, Ibrahim Ikassa MAÏGA, était présent à cette rencontre.

« Nous avons pensé que nous avions un mot à dire sur les Assises nationales de la Refondation et que les Termes de références ne devaient pas être considérés comme bouclés, mais toujours susceptibles de recevoir une participation des autres forces politiques pour la réussite complète de ce processus », a confié Marimantia DIARRA, à sa sortie d’audience.

Le Président de l’ADEMA-PASJ a souligné la position de son parti qui vise à prendre part à ces Assises nationales, qui se tiendront en décembre prochain. Cette décision du parti de l’ « Abeille », est consécutive au « congrès qui a mis en place une nouvelle direction et qui a donné des instructions d’aller dans le sens des Assises nationales pour la Refondation ».
Le souci majeur de ce parti politique, était surtout l’inclusivité de ce processus essentiel pour la Réforme de l’État au Mali. Mais à travers cette rencontre avec le Président GOÏTA, les hôtes du jour se sont rendus compte, après avoir donné les orientations de leur position, qu’ils poussaient « une porte déjà ouverte ».

Le Président de la Transition les a rassurés que la réussite des Assises reste possible à condition que tous les Maliens veuillent s’inscrire dans la même dynamique d’échange sur la situation du pays pour une issue favorable.

« Il est indispensable que l’essentiel des forces politiques maliennes participe à ces Assises pour que tous les Maliens parlent de la même voix afin de résoudre les problèmes qui assaillent le pays », a souligné M. DIARRA tout en marquant sa grande satisfaction d’avoir été reçu en compagnie de ses collaborateurs, par le Président de la Transition.

PAR Présidence de la République du Mali 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. La première force politique vient sans surprise, de rejoindre le Gouvernement pour la mise en œuvre des ANR. Décision salutaire! Poulo s’est fait avoir par Tréta! Son regroupement politique a intérêt à reconsidérer sa décision s’il ne veut pas sortir par la petite porte de l’histoire. Même si vous n’êtes pas d’accord avec la position du Gouvernement, allez le faire savoir et présenter vos propositions aux ANR.
    Quelques soient nos différents internes, nous devons rester unis devant l’ennemi extérieur! Tous ceux prônent des sanctions des instituions régionales et internationales contre les Autorités Nationales ou contre le Mali sont des ennemis du peuple et ne méritent pas de bénéficier d’un confort quelconque (prise en charge partielle ou totale) imputable aux contribuables maliens (Budget d’État).

  2. Attention aux pièges, après avoir menacé de faire la chaise vide aux assises, voici qu’ils reviennent pour confirmer leur participation. Ce qui est vraiment salutaire si seulement nos amis de l’ADEMA sont sincères. EN tout cas, je recommande de la prudence. Je crains une tentative de sabotage. Puisse Dieu nous guider sur la bonne voie, Yarabi.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here