Au Mali, IBK affirme que sa “main tendue rencontre le vide”

4
IBK II à Koulouba

Réélu en août 2018 pour un second quinquennat à la tête du Mali, le chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), qui dès ses premiers discours post-électoraux a “tendu la main” à l’opposition qui conteste sa réélection, a affirmé, que sa “main tendue rencontre le vide”, après trois mois de gouvernance.

“Ce n’est pas à mon honneur de le dire, mais ma main est tendue reste toujours tendue”, a dit IBK, à l’occasion à Bamako de la célébration de ses 100 jours de présidence, ajoutant que cette main “rencontre le vide”.

Citant une formule philosophique, le chef de l’Etat malien a dit que “cette attitude (de l’opposition malienne) lui fait penser au kantisme qui a les mains pures, mais qui n’a pas de main”, car pour lui, si “son bras tendu n’est pas vu (par ceux à qui il le tend), c’est parce que ceux-ci ne savent pas qu’(il) existe”.

“Je pense qu’il faut que le Mali avance”, a conclu IBK.

En octobre, lors d’une visite à une association de magistrats, grévistes, le chef de file de l’ opposition malienne Soumaila Cissé a affirmé que “l’absence de dialogue”, était le fort des autorités maliennes.

“Chef de file de l’opposition depuis cinq ans, j’ai essayé d’avoir un dialogue avec ce régime, même sur les sujets les plus importants comme la situation sécuritaire au Centre du Mali, mais c’est impossible”, avait regretté Soumaila Cissé, soutenant que cette attitude du gouvernement “n’honore pas (le Mali) et sa démocratie”.

“Etre un démocrate n’est pas chose facile, aussi bien pour les gagnants que pour les perdants d’une élection”, avait soutenu le président malien dans son discours à l’occasion de la célébration des festivités du 58e anniversaire de l’indépendance de son pays, le 22 septembre, assurant que “le temps du rapprochement et du dialogue viendra”. Un temps que l’opposition attend certainement depuis des années.

Source: afrique-sur7

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. BERNARD
    Quand on est en manque d’arguments,on se défend par des insultes (salaud,pédé).
    Une preuve que mes arguments sont justifiés expliquant ton incapacité à les démentir par des explications convaincantes.
    Faut il t’apprendre que l’ONU est manipulée ,depuis sa création,par les grandes puissances qui composent le conseil de sécurité dont la France fait partie.
    Pourquoi parle t’on aujourd’hui de la réforme de l’ONU,si les puissances ne la dominent pas?
    Chaque grande puissance défend son pré carré comme la prunelle de ses yeux.
    Le MALI est actuellement l’un des pays les plus importants pour la France,sinon le plus.
    Celui sensé le diriger est forcément un élément qui doit défendre ses intérêts.
    IBK et SBM ont donné des garanties à la France d’où la reconnaissance internationale d’une victoire tronquée favorisée par la position de la France à l’ONU.
    La France a utilisé la même position pour empêcher la validité de l’élection présidentielle par l’ONU comme ça été fait en côte d’Ivoire pour installer ALASSANE OUATARA qui lui aussi a donné des garanties à la France contrairement à son prédécesseur qui voulait chasser L’ARMÉE FRANÇAISE.
    IBK est aussi illégitime qu’ un militaire qui fait le coup d’État pour ensuite se faire adouber par la France qui à son tour le défend à l’ONU.
    Ça été le cas du président actuel de la mauritanie qui a chassé un président élu pour ensuite se faire adouber par Sarkozy.
    Le COMPLOT INTERNATIONAL contre le Mali pour contrôler le NORD Mali en provoquant une mutinerie transformée en coup d’État avait comme complice un grand homme politique très proche des mutins qui sont allés sécuriser sa maison pendant qu’ ils étaient entrain de tabasser son concurrent principal SOUMAILA CISSE .
    Ce complice de la France ne peut qu’ avoir ses faveurs .
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE s’adresse au pouvoir illégitime d’Ibk qui a ramené le Mali à l’époque du dictateur MOUSSA TRAORÉ par une gestion patrimoniale des deniers publics .
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  2. SOIT SÉRIEUX. COMMENT PEUT-ON DIALOGUER AVEC QUELQU’UN QUI NE TE RECONNAIT PAS ? ET QUAND TU LUI TEND LA MAIN, IL FAIT L’AVEUGLE ? SI SOUMAILA NE VEUT PAS, C’EST TANT PIS POUR SA GUEULE. LE MALI DOIT AVANCER ET LE MALI AVANCERA.
    ON NE PEUT PAS ÊTRE LÀ À RÉPÉTER TOUJOURS LA MÊME CHOSE. LA FRANCE, LA FRANCE. LA FRANCE S’EN FICHE DE SOUMAILA. ET LA FRANCE CONNAIT SOUMAILA MIEUX QUE QUICONQUE. LA FRANCE SAIT MIEUX QUE TOI LE PÉDÉ QUE SOUMAILA EST LE PLUS GRAND VOLEUR, LE PLUS GRAND DÉPRÉDATEUR FINANCIER DE L’HISTOIRE COBTEMPORAINE DU MALI.
    CE N’EST PAS QUE LA FRANCE QUI A RECONNU LA VICTOIRE DE IBK, MÊME LES NATIONS UNIES L’ONT FÉLICITÉ. S’IL Y AVAIT L’OMBRE DUN DOUTE, ILS ALLAIENT SE TAIRE COMME POUR LE GABON.
    SI SOUMAILA NE VEUT PAS, QU’IL NE NOUS DIVERTISSE PAS. C’EST DE LA FOUTAISE PARCE QU’IL S’EST ABSTENU MÊME LORS DU VOTE DE PROROGATION DE MANDAT DES DÉPUTÉS. IL NE DEVRAIT MÊME PLUS REMETTRE LES PIEDS À L’HÉMICYCLE TANT QUE IBK EST AU POUVOIR LE PLUS HONORABLE DES HONORABLES.

  3. IBRAHIM BOUBACAR KEITA a la main tendue,mais personne ne voit la main.
    En terme clair,IBK ne veut dialoguer que si l’opposition reconnaisse sa victoire tronquée.
    Une sorte de chantage pour valider son élection frauduleuse par l’opposition républicaine.
    IBK sait qu’ il n’est pas véritablement légitime tant que SOUMAILA CISSE conteste sa victoire.
    Il est reconnu par la communauté internationale par le biais de la France qui a reconnu sa victoire basée sur des résultats prononcés par l’administration sans attendre le résultat de la cour constitutionnelle.
    UN GESTE FAIT SCIEMMENT POUR MARQUER SA PRÉFÉRENCE CAR ELLE SAIT QU’ EN RÉALITÉ SON POULAIN N’A PAS GAGNÉ.
    Elle a encore plus une pression sur IBK pour exécuter ses souhaits,l’option TOMI ayant été expirée car IBK a respecté le DEAL contracté à savoir la signature de l’accord d’Alger et l’entretien des leaders des groupes armés par le trésor malien
    L’élection truquée permet de mener une autre pression pour l’application de l’accord.
    L’ ILLÉGITIME D’IBK FAIT LES AFFAIRES DU NÉOCOLONIALISME.
    IBK est conscient qu’ il est là parce que la France l’a voulu.
    Pour l’application de ce même accord,IBK n’a pas intérêt à négocier avec l’opposition selon ses principes c’est à dire l’acceptation de ses exigences qui peuvent freiner l’application de L’ACCORD d’Alger
    L’ORGANISATION D’UNE ÉLECTION LIBRE ET TRANSPARENTE PEUT FAIRE CAPOTER LE RÉFÉRENDUM EN VUE.DONT LE CONTENU DOIT RESPECTER CERTAINS TERMES DE L’ ACCORD.
    Le pouvoir peut aussi perdre les élections législatives .
    La transparence m’arrange pas le régime car il est impopulaire.
    IBK veut que l’opposition accepte son pouvoir sans aucune exigence afin qu’ il puisse continuer à conduire les affaires du pays comme il l’a fait jusqu’ici c’est à dire dans la plus grande opacité.
    IBK préfère utiliser la force contre ses opposants utile pour faire plaisir à la France que d’accepter les exigences d’une opposition en contrepartie d’une reconnaissance qui peuvent l’empêcher de faire plaisir à ses obligés.
    La main tendue ne sera visible que si IBK se prononce sur les exigences de l’ opposition.
    La légitimité a un prix,surtout si elle a été usurpée.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here