Au Mali, les autorités veulent militariser la police et la protection civile

2

Les autorités de la transition malienne ont adopté un projet de loi portant militarisation de la Police nationale et de la Protection civile.

Mercredi 5 octobre, le gouvernement de la transition malienne a pris une décision majeure.

A l’occasion du Conseil des ministres présidé par le Colonel Assimi Goïta, un projet de loi portant militarisation de la Police nationale et de la Protection civile a été adopté.

Selon le communiqué de cette réunion hebdomadaire reçu à APAnews, « cette militarisation » résulte des « recommandations des Assises nationales de la Refondation et « permettra de déployer la Police nationale dans les zones reconquises par l’Armée afin d’y assurer la sécurité des populations et de leurs biens et empêcher le retour des forces du mal ».

« Elle étendue à la Protection civile qui constitue le deuxième segment du ministère de la Sécurité et de la Protection civile avec la Police nationale pour permettre de couvrir l’arrière des forces engagées au combat en vue de préserver les acquis et sécuriser l’Administration et les populations », peut-on aussi lire dans le communiqué.

Le traitement des policiers et des fonctionnaires de la Protection civile qui seront engagés en opération a été évoqué. A en croire le communiqué du Conseil des ministres, ils « bénéficieront des mêmes avantages que les militaires ».

AC/APA

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Ce projet de loi portant la militarisatiom de la Police et la Protection Civile , a des avantages tout comme des inconvenents . Il est indispensable de signaler certains faits relatifs à la Police Nationale, qui de l’independance à nos jours , a changé de statuts comme un homme qui change de chemises . Je ferai l’economie de certains passages , pour commencer à l’insurrection populaire du 26 Mars 1991, qui s’est soldé par la chute du régime du Géréral Moussa TRAORE. Avant ces évènements la Police Nationale du Mali etait militaire . Elle participait aux côtés des autres forces de defense à toutes les missions militaires : les campagnes militaires , les formations communes de base , les brevets et formations . C’est lors de la conference nationale souveraine , que des délègués venus de toutes les régions et la diaspora , qu’il a été decidé de démilitariser la Police Nationale . Lors de ces assises , le représentant désigné de la Police , etait le Contrôleur Général de Police Baboye SOW, qui a fait un exposé brillant à la tribune des assises , notamment sur les avantages etvles inconvenents de la démilitarisation. Malgré , il a été decidé qu’elle soit démilitarisée. Durant la preriode militaire , des policiers avaient suivis et obtenus des certificats et diplomes militaires aux côtés des militaires , qui il faut le dire ont été mal homologué. Certains policiers qui durant environ 20 ans n’avaient pas étè autorisés à faire un concours professionnel , ne serait que pour changer de corps . Je me rappelle du cas des Inspecteurs de Police de l’époque, qui ne pouvaient pas changer de corps . Je dois renercier feu Mamadou Lamine TRAORE , qui a cherché et obtenu des autorités de l’époque le reclassement de tous les Inspecteurs de Police dans le corps des COMMISSAIRE DE POKICE et de tous les Gardiens de paix , Brigadiers et Brigadiers Vhefs dans le corps des SOUS OFFICIERS. En français facile : la Police comptait deux corps : le corps des commissaires et celui des Sous Officiers de Police . Quelques temps après , il a été question d’homologuer les diplomes militaires obtenus en cours de carrière . Les policiers titulaires du Certificat Inter Armes (CIA) ont beneficié de suivre les cours d’Inspecteur de Police sur titre . A la même époque ceux titulaires du BA1 et BA2 (Brevet Armement numero 1 et 2) sont restés sans ètre homologués. Pendant que leurs collègues de l’armée, Gendarmerie et Garde Nationale étaient déjà OFFICIERS . Une manière claire de vous dire que la periode militaire n’a pas setvi aux policiers , bien au contraire ils ont été brimé. Aujourd’hui avec la lutte contre le terrorisme , si les autorités de la transition tiennent à remilitariser la Police Nationale, compte tenu de la complexité de la mission, par patriotisme , même les civils sont prêts à defendre la nation. Mais il faut que les avantages soient à la hauteur de la mission . Que les policiers qui desormais doivent ètre sur le theatre des opérations puis tirer les mêmes avantages que les autres militaires sur tous les plans .

  2. This should help necessary military buildup timely advance in fulfillment of its minimum goal of number of troops to be had by Malian military. Our partners in Sahel fighting terrorists need to use same method but police force should be as highly trained as military.
    Decision made sometime ago now appear to be as good of choice now as it was when it was made.
    That is good military detail planning in creating highly trained police plus military force.
    Thank you FAMA.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here