Baisse des rémunérations des membres du CNT : Grincements de dents !

0

Le paiement des émoluments des 26 nouveaux membres du Conseil National de Transition sur le budget actuel de l’institution ne semble pas être du goût de certains membres aux rémunérations faramineuses. Au sein de l’organe législatif de la transition, rien que des grincements de dents. 

Manifestement, les membres du Conseil national de transition verront leurs rémunérations réduites avec l’arrivée de 26 nouveaux membres. Fini donc le temps d’émoluments volumineux au CNT, auxquels certains membres ont pris goût et dont le train de vie a connu une augmentation éblouissante.

Par décret présidentiel, le Président de la Transition Assimi Goita a fixé à vingt-six (26) les nouveaux membres devant siéger au sein du Conseil national de la Transition (CNT) dans le cadre de son élargissement recommandé par les Assises nationales de la Refondations, tenues du 27 au 30 décembre 2021.

Présentement à cent vingt un (121) membres, le Conseil national de Transition passera à cent quarante-sept (147) membres, avec l’arrivée de vingt-six (26) autres. Le 21 juillet 2022, le Président de la Transition a signé le décret fixant clé de répartition et de désignation des membres additifs du Conseil national de Transition.

L’Article 3 du décret précise que c’est le Secrétariat général de la présidence qui reçoit les listes des candidatures dans un délai de sept (7) jours ouvrables, à compter de la date de publication du présent décret.

Au sein des organisations de la société civile ainsi que de la classe politique des concertations sont en cours pour proposer leurs représentants au double du quota demandé.

D’ores et déjà, les faitières de la presse sous l’égide de la maison de la presse ont jeté leur dévolu sur Mme Fatoumata TRAORE du secteur de l’audiovisuel et Modibo Fofana du secteur de la presse en ligne. Mais, le parti Yelema (le Changement) de l’ancien Premier ministre Moussa Mara a rejeté l’offre, l’estimant budgétivore.

O.A.M

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here