Candidature de l’URD à l’Election Présidentielle : Pourquoi choisir Mamadou Igor Diarra

0

Le candidat de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) sera, selon toute vraisemblance, désigné le 23 octobre prochain, à l’issue de la conférence nationale du parti. Ils sont 10 prétendants à avoir déposé leur candidature parmi lesquels figure Mamadou Igor Diarra. Qui, de l’avis de plusieurs observateurs, reste une alternative crédible pour le parti de la poignée de main.

C’est une dizaine de personnalités à vouloir briguer la candidature de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), le parti du très regretté Soumaïla Cissé, à l’élection présidentielle à venir. Si toutes ou presque sont des personnes de qualité, Mamadou Igor Diarra est sans contexte la personnalité qui coche toutes les cases. Il est celui qui pourra donner de l’espoir au Mali en général et de l’URD en particulier.

Les livres de communication politique indiquent que le candidat à l’élection présidentielle doit avoir trois qualités pour être plébiscité par les électeurs : la compétence, l’intégrité et la compassion. Des qualités qu’on retrouve chez le natif de Marakala.

C’est un fait, la compétence Mamadou Igor Diarra est reconnue au Mali et à l’extérieur du pays. Qui ne se souvient pas du travail abattu lors de ses différents passages dans le gouvernement, d’abord sous ATT et ensuite sous IBK.

Mamadou Igor Diarra est celui qui a mis fin au délestage de l’électricité au Mali. Ce qui est aujourd’hui un lointain souvenir pour les Maliens tant ils sont frappés de plein fouet par le délestage et les coupures intempestives.

Le budget à 2000 milliards FCFA, le paiement des pensions et des salariés le 25 de chaque mois, l’assainissement des finances publiques du pays et enfin le lancement des grands travaux sous IBK, ce sont des faits à mettre à l’actif du sieur Diarra.

Mamadou Igor Diarra est l’un des rares anciens ministres maliens qui jouit d’une réputation solide aux yeux des Maliens. Son nom n’a jamais été cité dans une affaire de corruption ou de détournement de fonds. Tous ses collaborateurs retiennent de lui un gestionnaire rigoureux des deniers publics et surtout son intégrité au-dessus de tout soupçon.

Enfin, Mamadou Igor Diarra, malgré ses occupations, a toujours été proche de la population. Ce qui est attesté par ses nombreuses œuvres sociales réalisées dans plusieurs localités du pays dont Marakala, la cité où il a fait son enfance. Les habitants de Marakala retiennent de lui un homme sociable et profondément humain. L’ancien ministre de l’Economie et des Finances, selon des témoignages, a toujours apporté son soutien aux démunis.

À ces qualités, s’ajoutent son expérience des joutes électorales pour avoir été candidat à l’élection présidentielle en 2018, sa capacité à rassembler et enfin son carnet d’adresses ou ses relations à l’international.

Le talon d’Achille de Mamadou Igor Diarra reste son adhésion tardive à l’URD. Il ne s’en cache pas et n’est pas seul dans le cas. Même là, il est dit au parti fondé par le très regretté Soumy Champion qu’il n’y a pas de nouveaux et d’anciens militants. C’est ce qui fait d’ailleurs la force du parti de la poignée de main qui a toujours su intégrer des nouveaux adhérents sans anicroche.

Les 10 candidatures, selon nos informations, seront examinées par une commission qui doit rendre les conclusions de son travail avant le 23 octobre, date de la conférence nationale du parti de la poignée de main.

Abdrahamane SISSOKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here