Chronique du web : Les raisons d’être accro au petit-déjeuner

0

« Je n’ai pas faim le matin » ; « Je suis en retard, je n’ai pas le temps de prendre mon petit-déjeuner » ; « mon ventre n’est pas réveillé » ; « prendre un petit-déjeuner me donne la nausée », etc.

Ce sont là quelques arguments sous forme de rengaine qu’utilisent les personnes qui se privent du meilleur repas et du meilleur moment de la journée, à savoir le petit-déjeuner.
Dans certains milieux conservateurs, il est impensable de quitter la maison le matin avant d’avoir sacrifié au rituel du petit-déjeuner. Il y aura toujours du to ou du bassi  « couché » à réchauffer, ou un bol de bouilli chaud, avec ou sans sucre, à apprécier. Même l’étranger qu’on a accueilli sous son toit mais qui compte poursuivre sa route tôt le matin, est contraint d’avaler son petit-déjeuner. Il n’est pas rare d’entendre un père ou une mère intimer l’ordre à un rejeton récalcitrant de boire au moins un peu d’eau pour entamer sa journée.

C’est que dans ces milieux, à juste raison, il y a un une croyance – à la limite du fétichisme – qui est attachée au petit-déjeuner, lequel a la capacité de conjurer le mauvais sort de la journée.

Dans une autre dimension où le compteur de la vie taquine les 100km/H, on ne coupe pas au petit-déjeuner sous la forme d’un café à emporter servi à tous les coins de rue ; on le sirote en voiture, dans le transport en commun ou en poussant la chansonnette pour rejoindre son lieu de travail. S’attabler pour apprécier son café matinal agrémenté d’un croissant ou de tout autre délice est un bien grand luxe que ne peuvent malheureusement se permettre beaucoup de travailleurs. Et pourtant !

De nombreuses études savantes ont démontré les multiples bénéfices du petit-déjeuner pour notre organisme. Dans le tourbillon de nos quotidiens, le petit-déjeuner est un moment à savourer puisque donnant le ton de la journée. Si vous avez la patience de lire ces quelques lignes que j’ai débusquées pour vous, je suis presque sûr que vous réviserez dorénavant votre relation au petit-déjeuner qui est une étape cruciale de toute journée.

Le petit-déjeuner nous donne de l’énergie pour la journée. Il est connu pour être le repas le plus important de la journée, car il suit une période de jeûne de 8 à 12 heures (la nuit). Il doit donc être suffisamment copieux pour combler nos besoins d’énergie de la première partie de la journée pour ainsi nous donner la force pour tenir jusqu’au repas de midi.

Ainsi, l’absence de petit-déjeuner peut se manifester par un état de fatigue ou encore des troubles de la concentration.

Le petit-déjeuner améliore la concentration et la mémoire. Pendant la nuit, le taux de glucose (sucre) dans le sang chute ; nos organes, en particulier c eux qui ne peuvent fonctionner qu’avec du glucose comme carburant (le cerveau), fonctionnent alors moins bien car ils ne reçoivent pas suffisamment d’énergie pour pouvoir fonctionner correctement. C’est pourquoi nous manquons d’énergie le matin. Les études montrent que les enfants qui prennent un petit déjeuner avant l’école sont en meilleure forme mentale pendant la matinée ; leur mémoire est meilleure, leur créativité ou encore leur concentration l’est également, contrairement à leurs camarades qui se privent de petit-déjeuner. Ceux-là montrent davantage de problèmes de concentration ou de mémorisation. Ce constat est d’ailleurs valable pour les adultes : manger un petit-déjeuner permet ainsi d’être plus productif lors de la matinée. Manger un petit-déjeuner permet donc de nous donner la force nécessaire pour attaquer la matinée, nous rendant ainsi en mesure de penser clairement, d’apprendre ou encore de travailler.

Le petit-déjeuner corrige les risques de carences. C’est une opportunité pour votre organisme de recevoir des nutriments essentiels à son fonctionnement. Les personnes qui sautent le petit-déjeuner auront davantage de risques de carences sur le long terme, d’autant plus si leur alimentation sur le restant de la journée est déséquilibré.

Le petit-déjeuner empêche de grignoter. Si vous commencez la journée le ventre vide, vous sentirez probablement un petit creux au cours de la matinée qui risque de vous déconcentrer voir de vous pousser à grignoter. Or, les choses qu’on grignote en dehors des repas sont souvent les moins équilibrés : viennoiserie, biscuits, barre céréalières, etc. Ces derniers sont souvent bourrés de sucres et de graisses. Toutes choses inutiles pour votre organisme à long terme.

Le petit-déjeuner empêche de prendre du poids. Certains prétendent que sauter le petit-déjeuner permettrait de faire perdre du poids. Détrompez-vous ! De nombreuses études ont été effectuées sur le sujet et les conclusions sont étonnantes. Les personnes qui ne mangent pas le matin ont au contraire beaucoup plus de difficultés à contrôler leur poids. L’étude réalisée par The American Journal of Epidemiology montre ainsi que les personnes qui sautent le petit-déjeuner sont celles qui sont davantage touchées par le surpoids ou l’obésité. Ces résultats s’expliqueraient entre autre par le fait que n’ayant pas assouvi leur faim matinale, ces personnes seraient plus portées à grignoter et consommer des repas ou collations plus riches en calories pour compenser leur faim au prochain repas.

Le petit-déjeuner stimule le métabolisme. Saviez-vous que manger un bon petit-déjeuner le matin permettrait de stimuler le métabolisme de l’organisme ? Ce premier repas de la journée donne le signal à l’organisme de brûler les calories, évitant ainsi le stockage de graisses et la prise massive de poids.

Le petit-déjeuner permet de manger plus sainement. Manger un petit déjeuner fait partie des attitudes à avoir pour une alimentation équilibrée. Il permet d’avoir une alimentation structurée avec une prise des repas à des heures régulières.

Il est aussi l’occasion pour nous de consommer des aliments qui manquent dans notre régime, notamment les fruits qu’on a tendance à consommer en quantités insuffisantes. Il devient alors une occasion plus facile d’en consommer, et en conséquence d’atteindre les 5 fruits et légumes recommandés par jour. A vos gamelles et bols !

Serge de MERIDIO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here