Focus : Boubou et l’URD !

1

« IBK a abimé le Mali » : le constat était de Soumaïla Cissé qui, lors d’un entretien qu’il nous a accordé en 2018, dressait là un constat accablant de la gestion du Roi fainéant.

Aujourd’hui, avec l’adhésion de Boubou Cissé à l’URD, l’on ne peut s’empêcher d’avoir une pensée pieuse à l’adresse de Soumaïla Cissé dont certains s’évertuent à souiller la mémoire par des jeux politiques afin d’assouvir des intérêts personnels en s’appuyant sur l’héritage de Soumaïla. En effet, le spectacle auquel on assiste au sein de la formation de « Soumi champion » est à la fois triste et désolant quelques mois seulement après sa disparition.

Et l’on est en droit de s’interroger, Boubou Cissé, Premier Ministre d’IBK d’avril 2019 à août 2020, est-il en train d’abimer l’URD ? Pour l’instant, on ne peut l’affirmer même si des signaux inquiétants ne cessent de nous parvenir de ce parti, construit brique après brique par l’enfant de Niafunké.

L’adhésion opportuniste de Boubou Cissé, provoque un séisme au sein de cette formation qui était réputée pour sa grande cohésion et son unité conformément l’esprit de rassemblement dont Soumaïla a toujours cultivé autour de lui-même.

Hélas ! Après la disparition de Soumaïla Cissé, l’URD se fissure dangereusement entre partisans de Boubou Cissé (dont l’ambition présidentielle n’est guère un mystère) et partisans d’autres Responsables (potentiels candidats ou non). Conséquence : l’URD amorce se retrouve actuellement sur une pente glissante qui pourrait la conduire droit vers l’implosion. Il y a de cela quelques mois seulement qui pouvait imaginer un tel scénario pour cette formation politique ? Qui pouvait imaginer un seul instant, Boubou Cissé atterrir  dans les rangs de la principale formation politique de l’opposition sous IBK ?

Boubou Cissé qui a activement participé à la gestion chaotique d’IBK pendant 7 longues années. Boubou Cissé qui a été un élément clé du système honni et prédateur d’IBK.

Un Boubou Cissé qui est cité dans beaucoup d’affaires sulfureuses au sein de ce même système d’IBK. Un Boubou Cissé qui s’est farouchement opposé aux revendications d’une frange importante de la population malienne, sous la bannière du M5-rfp, pendant la révolte de juin à août 2020.

Ce Boubou Cissé, a quelle recette miracle à proposer aux Maliens qui se sont battus pour le changement ? Ce même Boubou Cissé, ancien Premier Ministre, Comptable de la Gestion du Roi fainéant, a des comptes à rendre aux militants de l’URD, au-delà au stoïque Peuple malien qui subit encore les affres de ces années de destruction d’un Homme, d’une famille et des clans. Est-il prêt à rendre ces comptes ? C’est là toute la question.

Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Au Mali, on n’a jusque-là élu que les opportunistes et les renégats. Un candidat qui commence sa campagne par rendre visite à gourou comme le chérif de Nioro ne pourra qu’abîmer ce qui reste de ce pauvre pays. Autant laisser les colonels faire leur java !
    C’est mon point de vue, personne n’est obligé de le partager.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here