Coalition des partis politiques de la commune de Duguwolowila : L'alliance ADEMA-CNID-URD-PARENA rassure les militants des 44 villages de la localité

0

Spoliée de sa victoire, blessée dans sa dignité et objet de campagne au vitriol auprès des chefs de villages, la coalition des principaux partis politiques de la commune rurale de Duguwolowila à savoir  l’ADEMA, le CNID, l’URD et le PARENA  n’en démord pas pour autant. C’est pourquoi, elle a entamé, le week-end dernier, une campagne dans les 44 villages de la localité pour rassurer les militants sur le rôle cardinal des partis politiques dans la défense de la cause partisane.

C’est une forte délégation qui a effectué cette tournée. Elle comprenait, en plus des journalistes, des sages et des militants, les secrétaires généraux des sous-sections des différentes formations politiques. Il s’agissait de Mamadou Savané dit Bakoré de l’Adema,  Adama Doumbia du CNID, Mamadou Lamine Wagué de l’URD et Cheickna Sylla du PARENA.

Sans doute, pour les initiateurs de cette importante tournée dans les 44 villages de la commune de Duguwolowila, il s’agissait, avant tout, de tordre le cou à la campagne de dénigrement dont les partis sont la cible. Une situation qui traduit les difficultés politiques dans la localité depuis les élections municipales de 2009 qui ont donné lieu à des contentieux.  Mais, qu’à cela ne tienne, les partis, loin d’être à la base de cette situation et ayant joué leur rôle comme il se doit,  sont convaincus que le développement de la localité est tributaire de la paix et de la concorde.  De plus, selon eux, cet impératif de développement  passe nécessairement par le militantisme politique particulièrement au sein des différentes formations. "C’est parce que nous sommes convaincs que seul le parti peut mener au développement que nous y avons adhéré.  C’est aussi parce que la démarche indépendante s’est révélée incapable de répondre à nos attentes que nous nous sommes tournés vers la solution partisane ".  Ce message était au cœur de la campagne.  Une campagne destinée à montrer la nécessité et le bien fondé des partis politiques. "La politique pour nous n’a de sens que lorsqu’elle contribue à  l’édification de la patrie. Le sens de la politique, pour nous, est de construire et non de détruire", ce message a été inlassablement délivré par les principaux leaders devant les populations et les chefs de village des localités sillonnées.

L’autre thème fort qui a dominé cette tournée est la mobilisation des troupes. Dans ce sens, il s’agissait pour la coalition des partis politiques de saluer les militants pour leur dévouement et particulièrement pour les résultats obtenus lors des élections communales passées. Les leaders politiques ont tenu donc à rassurer la population que son vote n’a pas été inutile malgré la difficile situation actuelle. "Vous pouvez vous estimer légitime vainqueur. Votre volonté a été faite, mais il se trouve que l’ennemi est plus fort. Ce qui a été fait est déjà du passé. Nous devons nous préparer pour les échéances futures. La vérité finira par triompher " ont-ils laissé entendre.

Cet exercice n’aura pas été vain au regard de l’intérêt manifesté par les habitants à travers aussi bien la mobilisation que les réactions des chefs de villages qui n’ont pas manqué de souligner l’œuvre bienfaitrice des partis politiques.

A l’instar du chef de village de Diawarabougou, Binefou Diawara et du chef de village de Badougou, Manè Diarra, les chefs traditionnels ont salué cette démarche des partis politiques, la seule, selon eux, capable de promouvoir le développement au profit de tous les fils de Duguwolowila.

Mamadou Lamine DOUMBIA

 

Commentaires via Facebook :