Conférence du PBN-RPM dans la section commune IV : Les tisserands pourront-ils relever le défi de la réélection d’IBK ?

1

Après avoir, un moment estimé que leur parti a les ressources nécessaires pour faire réélire IBK à la présidentielle de juillet prochain, même sans un soutien conséquent des alliés de la mouvance présidentielle, les responsables du RPM finissent par jeter leur dévolu sur une forte mobilisation des partis membres du gouvernement.

-Maliweb.net- En 2016, le nouveau président du RPM, Dr Bokary Tréta, avait lancé que le pari de la réélection d’IBK à Koulouba avec ou sans le soutien des autres partis de la majorité présidentielle. Mal lui en a pris.

Avec les difficultés de la gouvernance, le président des tisserands a dû revoir la copie de son discours. Il surfe désormais sur l’implication totale des partis alliés du locataire de Koulouba pour maximiser ses chances de succès de renouvellement de son bail à la présidence. Les responsables du parti vert et or ont récemment lancé l’alerte. « Aucun membre du gouvernement ne doit se présenter candidat face à IBK ! ». Par cette sentence, Bokary Tréta appuyé par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga veulent militer le champ de concurrence au locataire du palais présidentiel. ET le Bureau politique national du RPM de retrousser les manches pour sonner la mobilisation générale. Mais, la question est de savoir si ce réveil sonné dans la morosité de la gouvernance actuelle va pouvoir être efficace. Les tisserands seront-ils dynamiques et écoutés vu les querelles intestines qui minent leur parti ? Quel écho ces appels de mobilisation aura-t-il quand on sait que des clans existent encore et peinent à être satisfaits de la gouvernance d’IBK ?

Il faut signaler que le bureau du RPM a procédé à une conférence d’information et de sensibilisation, le dimanche 4 février au siège de la section commune IV à Lafiabougou. Cette occasion a permis aux délégués du bureau national d’évaluer la vie du parti, de défendre le bilan d’IBK et de remobiliser les militants. C’était en présence du secrétaire général de la section commune IV, Bakary Issa Kéita, du député de la commune, de la délégation du BN-RPM et des représentants des sous-sections de la commune.

Cette mission d’information et de sensibilisation du bureau national du parti des tisserands est une démarche de mobilisation de la troupe pour faire vaillamment face aux défis de cette année électorale. Pour ce faire, le BPN enseigne et éduque  les sections et, à travers elles, les sous-sections du parti sur les stratégies de mobilisation qui, commencent par un processus rapide pour redonner vie à toutes les structures du parti, de mener une campagne d’implantation du parti partout où il n’existe pas. Il est aussi demandé à la section de mettre place une nouvelle commission électorale de 7membres et une commission de campagne. En plus de cela, le chef de mission du BPN, l’honorable Moussa Badiaga a invité la section à l’élaboration, d’ores et déjà, d’un budget  de campagne et conseillé la section sur « la tenue régulière des réunions statutaires, aux paiements des cotisations statutaires » pour, selon lui, permettre à la section elle-même de contribuer à l’effort de campagne.

Par ailleurs, le bilan quadriennal du président Kéita était aussi au menu. Pour le commentateur de ce point, l’honorable Mamadou Diawara, « le bilan du chef de l’Etat est magistral », car selon lui, le Mali manquait de tout à la venue d’IBK en 2013. Grâce au leadership du président, le Mali est la 2ème économie de la zone UEMOA. Sur le plan infrastructurel, les chantiers de désenclavement  sont en cours partout sur le territoire. La diplomatie n’est pas en reste car le Mali a ouvert des ambassades au Tchad, au Qatar,  au Rwanda….

Les émissaires du BPN ont aussi informé la section de la décision de création du Comité Central (CC) qui va remplacer la Conférence Nationale. Cet organe dirigeant du parti se mettra en place sous peu et tiendra ses premières assises  pour conduire le projet de candidature président IBK. Est-ce le moment de restructurer le parti en y éjectant un nouvel organe ? Qui sont ceux qui composeront ce nouvel organe au moment où le BPN existant peine à tenir ses réunions ? Ce sont des questions qui se posent.

Il faut signaler le secrétaire général de la section Commune IV, Bakary Issa Kéita,  rassure les cadres que « le parti se porte bien et même très bien dans notre commune »,  pour avoir eu plus de 90% de voix lors de la présidentielle  en 2013, deux élus dans la commune et parvenu à avoir les 5 premiers conseillers adjoints  au maire. Ce qui qui leur permet tout de même de s’imposer à la mairie. Seulement, de 2013 à aujourd’hui en 2018, beaucoup d’eau a coulé sur le pont de… Sébénikoro.

B. SIDIBE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. La candidature du président IBK est déjà acquise. Il sera candidat en 2018 et gagnera inchallah.
    Pour ce qui est des problèmes internes du RPM, ils trouveront des solutions comme toujours. Comme on le dit le linge sale se lave en famille. Les artisans trouveront les mots et actes justes pour parler d’une même voix pour terminer en beauté le premier quinquennat du président IBK et faire en sorte qu’il commence le second également avec le soutien de tous.

Comments are closed.