Conseil national de transition : Bientôt l’examen de 6 projets de loi sur la réorganisation territoriale au Mali

1

Le Centre international de conférence de Bamako (CICB) a abrité, les 29 et 30 novembre 2022, l’atelier de renforcement des capacités des membres du conseil national de transition (CNT) sur les thématiques de base de la décentralisation. Ledit atelier de deux jours est organisé par la Commission administration territoriale, décentralisation, affaires religieuses et du culte du CNT, en collaboration avec la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) et la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali). L’objectif principal du présent atelier est de sensibiliser les membres du CNT pour faire de la décentralisation et de la gouvernance locale, des instruments de lutte contre la pauvreté, la promotion de la paix, la prévention des conflits et de cohésion sociale. Il ressort de la cérémonie d’ouverture de cet atelier que dans les prochains jours, six projets de loi sur la réorganisation territoriale au Mali seront examinés dans les prochains jours.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le 1er vice-président du CNT, Assarid Ag Imbarcaouane, en présence du représentant du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Abdrahamane Cissé ; du président de la Commission administration territoriale, décentralisation, affaires religieuses et du culte du CNT, Dr. Youssouf Z. Coulibaly ; de Bruno Mpondo-Epo, Directeur de la Division des affaires politiques de la Minusma, des autres membres du CNT et d’autres personnalités. Dans ses mots de bienvenue, le président de la Commission administration territoriale du CNT, Dr. Youssouf Z Coulibaly, a mis l’accent sur les rôles et les contributions que les collectivités territoriales peuvent apporter dans la prévention et la gestion des conflits.

Avant d’ajouter que l’objectif principal du présent atelier est de sensibiliser les membres du CNT pour faire de la décentralisation et de la gouvernance locale, des instruments de lutte contre la pauvreté, la promotion de la paix, la prévention des conflits et de cohésion sociale, afin de contribuer à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 des Nations Unies qui insiste sur le renforcement de « la paix partout dans le monde dans le cadre d’une liberté plus grande ». « Je demeure convaincu qu’avec cet atelier, nous pourront franchir une étape significative qui nous permettra à terme de nous prononcer dans les prochains jours sur les six projets de loi soumis à notre approbation sur la réorganisation territoriale au Mali, à savoir le projet de loi portant création des circonscriptions administratives; le projet de loi portant création des collectivités territoriales en République du Mali ; le projet de loi portant modification de la loi n°2012-006 du 23 janvier 2012 portant principes fondamentaux de l’organisation administrative du territoire ; le projet de loi portant modification de la n°2017-052 du 02 octobre 2017 déterminant les conditions de la libre administration des Collectivités territoriales ; le projet de loi portant Code des Collectivités territoriales ; le projet de loi portant Statut particulier du District de Bamako », a-t-il conclu. A sa suite, le représentant du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Abdrahamane Cissé, non moins directeur général des collectivités territoriales, a mis l’accent sur la meilleure gestion du territoire, la meilleure présence de l’Etat dans les différentes localités du pays et la collaboration entre le CNT et le ministère de l’administration territoriale.

Pour sa part, le 1er vice-président du CNT, Assarid Ag Imbarcaouane, a indiqué que la présente session de renforcement des capacités est une opportunité, car elle constitue un espace d’échanges, de partage et d’appropriation des outils de la décentralisation et de l’organisation administrative. Durant les deux jours de l’atelier, plusieurs modules ont été présentés par des Experts dont : « La politique nationale de décentralisation : ses objectifs, principes et les modalités de suivi évaluation » ; « Les collectivités territoriales au Mali » ; « Le concept de régionalisation dans le cadre de la Décentralisation ».

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Objectif soutien analysé élaboration le rapport Triennal 2018 2022 la TDRL enregistré financement impact la taxe additionne Redevances et impôt commune urbaine san environnement extension pour cause indice des usagers SCAP2

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here