Affaire de faux contrat au MDAC : L’entourage du fournisseur dément toute imitation de signature de sa part

0

Cité  dans une affaire ’’ de Faux contrat et imitation de signature au Ministère de la Défense et des anciens combattants (MDAC), l’entourage de  Cheickna Sylla dit ‘’Colonel ’’ apporte sa version des faits.

  Du rebondissement dans l’affaire des fausses factures à concurrence de 700 millions de FCFA portant sur la livraison de véhicules au Ministère de la Défense et des Anciens Combattants. L’entourage  du “Colonel” ‘’dément les  allégations  qui font état que  «  le faux contrat et  la signature du Ministre’’ ont été imité  par le fournisseur, l’opérateur économique Cheickna Sylla.

Selon  le même entourage, la signature et le cachet du Ministre de la Défense est  indispensable pour l’établissement  d’un contrat de ce type et  indique que ” le faux contrat de livraison de véhicules pour 2020, pour le compte de Motors Leader Africa SARL (GMLA Africa) a été établi par le DFM ,  avant d’être  proposé au fournisseur pour signature.   Et l’entourage de l’opérateur économique-fournisseur  d’insister que son rôle a consisté à apposer sa  signature sur un contrat dûment et formellement établi.

Son entourage s’interroge de savoir pourquoi  il est le seul  accusé qui a été livré  au Procureur du Pôle économique et financier de Bamako ?

Son entourage se réjouit du fait que le ministre de la Défense ait décidé de mettre son DFM à la disposition de la justice pour la manifestation de la vérité sur cette affaire qui défraie la chronique.

En tout cas, lors d’une conférence de presse tenue, hier, par  le directeur de la DIRPA,  il a été dit  que seul le DFM s’y est rendu contrairement aux rumeurs qui font état que plusieurs  cadres et personnel  du département  auraient été envoyés par le Ministre devant la justice. En cette occasion,  Le département de la Défense et des Anciens Combattants a réaffirmé sa détermination  à faire aboutir cette affaire de faux contrat.

 Correspondance particulière

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here