Clément et Sinsi Coulibaly, le duo infernal contre la corruption : Moumouni Guindo dans le collimateur de la PCC

5

Après NouhoumTapily, Président de la Cour Suprême, c’est désormais MoumouniGuindo,  le Président de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite, OCLEI, qui est dans le viseur de la Plateforme de lutte  contre la Corruption et le Chômage, PCC.  Pr Clément Dembélé, Président de la PCC et Mamadou Sinsi Coulibaly, celui du Patronat exigent la démission de M. Guindo pour manquement grave à sa mission. Ils entendent, dans les jours à venir, porter plainte contre NouhoumTapily et MoumouniGuindo et plus tard contre les 800 fonctionnaires qui s’abstiennent à déclarer leurs biens. Qu’attend le gouvernement pour appuyer cette initiative salvatrice de la PCC ?

Le vendredi 21 juin 2019, les militants de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage, PCC, se sont donnés rendez-vous devant le siège de l’Office Central de lutte contre l’Entichement Illicite, OCLEI, dans le cadre de leur traditionnel sit-in pour exiger la démission de MoumouniGuindo pour manquement grave à sa mission. Outre cette démission, Clément Mamadou Dembélé et Mamadou Sinsi Coulibaly exigent des 800 fonctionnaires concernés par la loi du 27 Mai 2014 et qui fait obligation à chaque responsable de quelque niveau qu’l soit de procéder à la déclaration de ses biens, à la Cour Suprême et à l’OCLEI.

C’est devant des milliers de partisans, venus de toutes les communes de Bamako et de Kati,  et sous un soleil de plomb que le Président de la Plateforme de lutte contre la corruption et le chômage et celui du Conseil National du Patronat du Mali, ont dénoncé les deux personnalités emblématiques de la lutte contre la corruption, à savoir NouhoumTapily, Président de la Cour Suprême et MoumouniGuindo celui de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite. Ils exigent la démission pure et simple de ces deux personnalités.

Pour les orateurs du jour, MoumouniGuindo, payé à plus de cinq millions de nos francs, n’a non seulement pas  lui-même déclaré ses biens et n’a exigé à aucun autre responsable  de s’acquitter de son devoir. Par conséquent, ils demandent sa démission pour incompétence ou complicité avec les malfrats de la République. Quant au  très controversé Président de la Cour Suprême, NouhoumTapily, la plateforme retient de lui deux charges. La première est d’être le plus corrompu du Mali et la seconde est de manquer à son devoir de rendre la justice conformément aux principes. Pour les militants de la plateforme, si ces deux structures dédiées à la lutte contre la corruption jouaient pleinement leurs rôles, les 250 Milliards, statistiques de la PCC, volés chaque année ne le seront pas.

Ainsi pour n’avoir pas été à hauteur de mission la Plateforme demande leur départ pur et simple et s’ils refusent de démissionner une plainte sera portée contre eux.

S’agissant des 800 fonctionnaires concernés par la déclaration des biens, la plateforme leur demande de s’exécuter dans un bref délai sous peine d’être traduits devant les tribunaux. Parmi ces 800 fonctionnaires, il y a bien évidemment le Président de la République, le premier Ministre, tous les autres chefs d’institution ; les Ministres les Directeurs généraux et centraux, les chefs d’Etat-major, les Secrétaires généraux des départements ministériels les DFM nous en oublions volontiers sont concernés par la loi du 27 Mai 2014.

Déterminés, les responsables de la Plateforme et l’ensemble des militants disent poursuivre leurs actions jusqu’à la satisfaction totale de leurs doléances. C’est pourquoi ils ont lancé un vibrant appel à toute la jeunesse et à tous ceux qui sont épris de justice à se joindre à eux pour un combat commun, celui de la dignité et de l’honneur. Ils ont donné rendez-vous le vendredi au même lieu, c’est-à-dire devant le siège de l’OCLEI.

Youssouf Sissoko         

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Cet article est souillé de mensonge. Chers lecteurs, tous les membre de L’OCLEI ont déclaré leurs biens. Le Patronat a une représentante permanente très proche de Monsieur Coulibaly. Il est mieux informé sur le fonctionnement de l’Office central de Lutte contre l’Enrichissement illicite. Clément ayant raté sa petite vie en France n’a que le populisme et le mensonge pour se tailler une place au Mali. Soyons patients et lisons tous l’ordonnance de création de l’OCLEI. Ce pays souffre déjà trop.

  2. “…MoumouniGuindo, payé à plus de cinq millions de nos francs, n’a non seulement pas lui-même déclaré ses biens et n’a exigé à aucun autre responsable de s’acquitter de son devoir. ..”
    5 MILLIONS PAR MOIS? LOGE, BLANCHI ET VEHICULE AVEC CA? LA PREMIERE DES CHOSES EST DE DIVISER CE SALAIRE PAR 5. C’EST UN [PARASYTE CE TYPE.
    PAYER A 5 MILLIONS PAR MOIS A NE RIEN FAIRE?

  3. Du courage aux combattants Pr DEMBELE et M. M S COULIBALY. Ces phénomènes sont pires que le terrorismes au Mali aujourd’hui. La corruption et le chômage. Et je suis certains que si on réussit a les basculer; la société malienne aura la paix. Malheureusement ceux la qui sont sensé le faire sont les premiers a jeter la première pierre aux combattants de cette lutte. Et le peuple dans sa grande majorité ne saura jamais discerne pour des raisons que nous connaissons tous.

  4. N’importe quoi ibkalamité n’a jamais déclaré publiquement ou par communiqué officiel à la radio et à la télé ses biens depuis qu’il est au pouvoir, pour quoi voulez vous contraindre les autres fonctionnaires à la faire?
    Si vous êtes sérieux demandez lui de déménager à Koulouba qui est le palais officiel et faites le compte des montants investis dans sa “maison familiale” puis faites le rembourser le montant au centime. En effet sa maison restera sa maison après son règne donc ne devrait pas être rénové aux frais du contribuable. En son temps c’était dit on parce que le palais n’était pas “vivable” mais il a été aussi rénové et donc bien vivable en ce moment. En plus cela facilitera la circulation à Bamako car il y aura moins de cortège et le quartier sera plus zen sans le président aux alentours tout en faisant des économies sur les frais de transport chaque jour de Koulouba à Sébénicoro.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here