Lutte contre la fraude et la concurrence déloyale : Le Ministre Alhassane AG Ahmed Moussa sur le qui-vive Contre la fraude intellectuelle des documents commerciaux

0

Pour assainir le secteur marché malienne le Ministre du commerce et de la concurrence Alhassane AG Ahmed Moussa a réunit dans son département, hier  les membres de la commission  nationale sur le thématique de la lutte contre la fraude et les pratiques de concurrence déloyale dans notre pays.

Autour de cette thématique le Ministre a rappelé que la lutte contre la fraude et la concurrence déloyale demande des efforts humains, matériel et financier aux services techniques chargés de la constatation et de la sanction des infractions relative à la fraude. C’est pourquoi, en vue de soutenir ces administrations  le gouvernement a mis en place un comité interministériel pour le suivi et l’orientation des actions contre la fraude.

Par ailleurs le Ministre a signalé que le marché malien est inondé par des produits frauduleuse et de la contrebande. Pour mener à bien sa mission le ministre Alhassane AG Ahmed Moussa a jugé nécessaire d’asseoir une synergie d’actions entre les structures en charge de la lutte contre la fraude au premier rang desquelles la Direction générale du commerce, de la consommation et de la concurrence et la direction générale de la Douane.

Il aussi rappelé que, la fraude et la concurrence déloyale ne concernent pas seulement la contrebande. Mais aussi elles se matérialisent à travers la falsification des documents commerciaux, la minoration de valeur, le changement de nature des produits ou de position tarifaires. Décrié t-il que cette forme de transaction prend de plus en plus de l’ampleur dans le domaine des transactions commerciales. Pour mieux maitriser ce secteur, il convient de renforcer les moyens d’innervation des structures et de rendre opérationnelle l’interconnexion entre la Direction générale du commerce, de la consommation et de la concurrence et la direction générale de la Douane afin de permettre la conciliation entre les intentions d’importation et les déclarations en Douane.

Au cours de la journée la commission nationale de la lutte contre la fraude a échangé sur l’état de la mise en œuvre des recommandations de la dernier réunion de la commission ; l’évaluation des indices de fraude et concurrence déloyale dans le secteur du sucre ; et enfin des propositions d’action en vue de l’élaboration d’un nouveaux programme d’activité au titre de l’année 2019.

La        rédaction du Renard

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here